Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Un légitime besoin de respiration des cours
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 127.70 +0.20 % Temps réel Euronext Paris
5 133.68Ouverture : 5 143.48+ Haut : 5 094.36+ Bas :
-0.12 %Perf Ouverture : 5 117.66Clôture veille : 2 795 090 KVolume :

CAC 40 : Un légitime besoin de respiration des cours

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a fini jeudi en très légère hausse (+0,06% à 4 963 points), se stabilisant à quelques encablures des 5 000 points au lendemain d'un bond qui a porté l'indice à son plus haut niveau depuis début novembre 2015.

Côté chiffres macroéconomiques, l'inflation dans la Zone Euro a atteint en février l'objectif de 2,0% de la Banque centrale européenne (BCE), un chiffre conforme aux attentes des analystes. Cette donnée ne devrait pas avoir d'impact immédiat sur la politique de l'institution.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont tombées à leur plus bas niveau depuis près de 44 ans.

L'hypothèse d'un relèvement des taux directeurs dès la prochaine réunion des 14 et 15 mars a largement gagné en vigueur ces derniers jours, à la suite de plusieurs déclarations de responsables de la Fed, comme Lael Brainard qui s'est affirmée favorable mercredi soir à une hausse "bientôt". Sa voix s'est ajoutée à celle de William Dudley, président de la Fed de New York, qui a indiqué sur CNN que l'argument en faveur d'une hausse des taux devenait de plus en plus "probant".

Du côté des valeurs, Engie a bondi de 8,24% à 12,61 euros dans le sillage de l'annonce d'une réduction de sa perte nette en 2016, le géant énergétique ayant cependant continué de souffrir d'un environnement dégradé et décidé d'accélérer son plan d'économies.

LafargeHolcim a gagné 2,07% à 59,20 euros, après avoir pratiquement doublé son bénéfice net en 2016, sans pâtir de la reconnaissance de pratiques "inacceptables" pour assurer la sécurité d'une cimenterie en Syrie.

JCDecaux (+4,31% à 32,03 euros) n'a pas surpris le marché qui a accueilli favorablement une baisse de son bénéfice net en 2016.

Bonduelle a profité (+1,53% à 26,58 euros) d'une stabilisation de son bénéfice net au premier semestre de son exercice décalé.

Manitou (+3,99% à 22,41 euros) a été dynamisé par une hausse de 33% de son bénéfice net en 2016, tablant pour 2017 sur une nouvelle hausse de ses ventes et de sa rentabilité opérationnelle.

Cerenis a dévissé de 78,06% à 1,70 euro, largement pénalisé par l'échec d'un essai clinique de phase II sur son principal produit, dont l'effet n'a pas été différent du placebo.

De l'autre côté de l'Atlantique, Wall Street a terminé en baisse jeudi. Le Dow Jones a perdu 0,53% à 21 003 points et le Nasdaq Composite a cédé 0,73% à 5 861 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a fini en baisse de 0,59% à 2 381 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,0530$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 52,70$.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, on pourra suivre les indices PMI des services en France à 09h50, en Allemagne à 09h55, en Zone Euro à 10h00 et les ventes au détail en Zone Euro à 11h00. Du côté des Etats-Unis, à suivre l’indice PMI des services à 15h45 et l’indice PMI non manufacturier (ISM) à 16h00.

Les opérateurs devront également composer en fin de journée avec les discours de Charles Evans à 16h15, de Jerome Powell à 18h15, de la présidente de la Fed Janet Yellen à 19h00 et de Stanley Fischer à 19h00 également.

Vers 08h30, le contrat à terme sur le CAC 40 recule de 0,23%, suggérant une ouverture en baisse de l’indice.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Si le biais de fond reste parfaitement haussier (structure tendancielle inchangée), la formation hier d’un doji témoigne de l’essoufflement momentané du camp acheteur. Un court épisode de reflux pourrait s'amorcer et l'on profitera, le moment venu, d'une nouvelle opportunité de rentrer sur l'indice.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 4973.00 points.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale M750S est adapté.
Le conseil CAC 40
Négatif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 4973.00 / 5000.00
  • Support(s) : 4930.00 / 4843.00 / 4807.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -3 % / -3 %
  • Ecart(s) support : -4 % / -6 % / -7 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Un légitime besoin de respiration des cours (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Un légitime besoin de respiration des cours (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI