Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 072.32 -0.87 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Un G7 sous haute tension, les actions en souffrent

(BFM Bourse) - Sur fond de remontée de l'Euro, et de craintes de tensions lors du G7 canadien, le marché parisien a fait montre d'une grande prudence jeudi, le CAC 40 clôturant en légère baisse de 0,17% à 5 448 points, dans des volumes d'échanges certes en retrait.

L'Euro poursuivait son rebond face au Dollar sur fond de perspective d'un arrêt progressif, et plus tôt que prévu, du programme de rachats d'actifs de la B.C.E., qui se dit confiante dans le rapprochement de l'inflation en Zone Euro avec la trajectoire-cible.

Peter Praet, chef économiste de la Banque Centrale Européenne débattra la semaine prochaine de l'enjeu d'une fin progressive du programme de rachats d'actifs (QE). Le président de la Bundesbank (Banque d'Allemagne), Jens Weidmann, juge de son côté plausible un arrêt du programme de rachats d'actifs d'ici le 31/12/2018. Alors qu'un statu quo sur les taux proprement dits est attendu la semaine prochaine à l'issue de la réunion du Conseil des Gouverneurs de la B.C.E., la conférence de presse consécutive à l'annonce sera particulièrement scrutée.

Concernant la réunion du G7, E. Macron, partisan convaincu du multilatéralisme, a déclaré que les "6" tenteraient, sans aller au conflit, d'infléchir les politiques protectionnistes douanières imposées par Washington. Le Président américain partisan pour sa part d'un bilatéralisme, a visé sur Twitter directement la France et le Canada, les accusant d'imposer eux-mêmes des barrières douanières "énormes" à l'entrée des produits sur le territoire américain.

Au chapitre macroéconomique, les données révisées de la croissance en Zone Euro au 1er trimestre ont été confirmés à +0,4% de progression du PIB, conforme à la cible.

Côté américain, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage aux Etats-Unis, pour la semaine du 28 mai au 03 juin, sont ressorties stables et parfaitement en ligne par rapport aux attentes, à 222 000. De quoi renforcer l'idée que la Fed n'infléchira pas plus durement que prévu sa politique monétaire. Le rapport mensuel fédéral sur l'emploi en mai, publié vendredi dernier, marqué par une solidité sans indice de surchauffe, avait déjà milité dans ce sens. Verdict la semaine prochaine.

Côté valeurs, Remy Cointreau a perdu 4,78% à 121,40 euros, après la publication de ses résultats annuels. Le groupe de spiritueux a enregistré une baisse de son bénéfice net de 22,1% à 148,2 millions d'euros, en raison d'un gain non récurrent de 65 millions d'euros, lié à l’opération d’apport réalisée lors de la création de la joint-venture Passoã (en contrepartie d’un actif constaté au bilan du groupe).

Oddo BHF a réitéré jeudi sa recommandation d'achat sur Thales (-0,32% à 108,50 euros) au lendemain de la journée investisseurs organisée par le groupe d'électronique à l'occasion de laquelle il a dévoilé ses grandes priorités stratégiques pour la période 2018-2021. Un événement "démontrant clairement la transformation du groupe et rassurant sur le plan financier", souligne le broker.

A noter que Hermes fera son entrée au sein du CAC 40 le 18 juin, à la place de Lafarge Holcim.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont clôturé en ordre dispersé jeudi, les uns profitant de la bonne tenue des valeurs financières, les autres étant pénalisés par le secteur technologique. Le Dow Jones est parvenu à gagner 0,38% à 25 241 points et le Nasdaq Composite a reflué de 0,70% à 7 635 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a fini sur une note stable (-0,07% à 2 770 points).

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1800$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 65,80$.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre la production industrielle française à 08h45, le taux de chômage au Canada à 14h30, et les stocks des grossistes aux Etats-Unis à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Même si la structure du chandelier en englobante baissière tracée hier n'est pas formellement validée, par manque de volumes et d'ampleur du corps de la bougie, l'indice phare française est le reflet d'une grande prudence des opérateurs, à l'approche de grands rendez-vous géopolitiques et monétaires. Sous sa moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé), courbe de tendance de court terme, qui s'est nettement infléchie à la baisse, l'indice tricolore devrait continuer de végéter sur un biais neutre ou légèrement baissier.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5665.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5363.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale F466S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5665.00 / 6000.00
Support(s) :
5363.00 / 5081.00 / 4930.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Un G7 sous haute tension, les actions en souffrent (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Un G7 sous haute tension, les actions en souffrent (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+280.60 % vs +2.04 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat