Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 025.20 -0.17 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Retour des craintes sur le dossier douanier Chine USA

lundi 18 juin 2018 à 08h33

(BFM Bourse) - Le marché parisien a reflué pour la dernière séance de la semaine, pénalisé en particulier par le secteur bancaire, avec le retour des tensions commerciales entre Etats-Unis et Chine. Le Président américain Donald Trump a annoncé vendredi la volonté de mettre en place des tarifs douaniers de 25% sur 50 milliards de dollars d'importations en provenance de Chine, qui a dans la foulé annoncé la préparation d'une riposte de même ampleur.

Le CAC a perdu vendredi 0,48% à 5 501 points. L'indice phare tricolore avait pourtant fortement progressé la veille, dans le sillage du ton particulièrement accommodant de la Banque Centrale Européenne, qui achevait une réunion de son Conseil des Gouverneurs.

La BCE ne changera pas "ses taux avant l'été 2019". Ainsi, le taux de refinancement (taux directeur) a été maintenu à 0%, le taux de dépôt à 0,4% et le taux de prêt marginal (-0,25%). En revanche, l'institution européenne a indiqué qu'elle arrêterait à la fin de l'année son programme de rachats de dettes, si les données sur la progression de l'inflation se confirmaient. Ce programme, qui est actuellement mené au rythme de 30 milliards d'euros par mois, sera ramené à 15 milliards d'euros à partir d'octobre et ce jusqu'en décembre avant d'être donc définitivement stoppé.

Au chapitre macroéconomique, pas de surprise vendredi matin, avec l'indice des prix à la consommation, mesure phare de l'inflation, qui est ressorti en hausse en Zone Euro de 1,9% au mois de mai en données finales et en rythme annualisé. Soit un résultat stable par rapport au mois précédent et parfaitement conforme aux attentes des analystes. Nouveaux éléments statistiques majeurs mi-figue, mi-raisin à signaler vendredi sur le front de l'industrie américaine, avec le traditionnellement très suivi indice manufacturier de la Fed de New York (indice Empire State), qui a bondi ce mois-ci à 25.0 points, bien au-delà de la cible. Par ailleurs, la dynamique de la production industrielle globale (-0,1% en mai) a déçu après un mois d'avril faste (+0,7%).

Côté valeurs, les bancaires, qui déjà jeudi ne s'étaient pas réjoui du ton de la Fed, on accru leurs pertes en Bourse vendredi à image de BNP-Paribas (-1,28% à 54,14 euros), Société Générale (-1,45% à 36,915 euros), Crédit Agricole (-1,87% à 11,825 euros), ou encore Natixis (-2,28% à 6,244 euros).

Teleperformance a bondi de 5,79% à 147,90 euros, les investisseurs saluant l'annonce du rachat du groupe indien Intelenet. Le spécialiste français des centres d'appel a conclu un accord définitif portant sur l’acquisition pour 1 milliard de dollars d’Intelenet auprès du fonds d'investissement Blackstone.

Innelec Multimedia a bondi de 8,52% à 6,62 euros, à la suite de la publication des résultats annuels (exercice 2017-2018) du "distributeur global du multimédia" (jeux vidéo, logiciels de loisirs et professionnels...). Le groupe a maintenu son activité et a réduit significativement ses coûts en termes de frais de personnel et frais généraux, permettant un retour significatif à la rentabilité.

L'action Parrot s'est envolée vendredi de +12,38% à 5,90 euros dans des volumes étoffés avec 493 485 titres échangés, soit 1,64% du capital du fabricant de drones civils. En quatre séances, celui-ci a vu son cours de Bourse bondir de près de 20% (+19,67%), dopé par l'annonce d'un programme de rachat d'actions.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé la séance de vendredi également dans le rouge, dans des volumes particulièrement élevés avec l'expiration de 4 types de contrats et options (journée des quatre sorcières). Le Dow Jones a perdu 0,34% à 25 090 points et le Nasdaq Composite 0,19% à 7 746 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 0,11% à 2 779 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1590$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 63,90$.

Sur le plan macroéconomique ce lundi, à suivre la balance commerciale italienne à 11h00, et l'indice NAHB du marché immobilier résidentiel aux Etats-Unis à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La bougie en marubozu blanc (ou quasiment assimilable) formée jeudi n'a pas été confirmé vendredi ni par un gap ni par une extension haussière. L'indice phare tricolore s'est contracté, les gérants réagissant à chaud au retour des tensions commerciales entre Chine et Etats-Unis, faisant refluer l'indice sur sa moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé). La configuration graphique globale ne s'en trouve pas pour autant bouleversée. L'avis restera néanmoins négatif à l'échelle de la séance à venir, avec en particulier un secteur bancaire sous haute surveillance.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5665.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale F955S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5665.00 / 6000.00
Support(s) :
5363.00 / 5081.00 / 5038.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Retour des craintes sur le dossier douanier Chine USA (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Retour des craintes sur le dossier douanier Chine USA (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.20 % vs +1.09 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat