Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 942.44 +0.44 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Powell persiste et signe

vendredi 12 juillet 2019 à 08h32

(BFM Bourse) - Alors que les marchés ont été soutenus une bonne partie de la séance par le ton accommodant de Powell devant la représentation nationale américaine, un seul tweet de Trump aura suffi à refroidir l'ambiance jeudi... Le CAC 40, au final, se sera contracté de 0,28% à 5 551 points.

Dans le tweet en question, Donald Trump a affirmé que la Chine ne respectait pas sa promesse d'acheter des produits agricoles américains. "Le Mexique fait du bon boulot à la frontière mais la Chine nous déçoit en ce qu'elle n'achète pas les produits de nos agriculteurs comme elle avait dit qu'elle le ferait. Espérons qu'elle le fasse bientôt" a ainsi déclaré le pensionnaire de la Maison Blanche. La réaction des marchés -qui comptent sur un accord commercial complet entre la Chine et les États-Unis pour soutenir la croissance mondiale- a donc été immédiate.

Pour autant, le marché trouve depuis deux séances des raisons de satisfaction, avec le ton particulièrement "colombe" adopté par le patron de la Fed, en audition devant le Congrès américain.

Mr Powell a donc insisté sur le fait qu'en dépit de fondamentaux économiques encore solides, la dynamique des prix restait molle. Différents scénarios d'assouplissement monétaire par action directs sur les taux ont été relancés dans les salles des marchés, dont une baisse dès la fin du mois, puis une autre, avant la fin de l'année, d'un quart de point chacune.

Au chapitre macroéconomique, l'inflation aux Etats-Unis a pourtant agréablement surpris les intervenants, en ressortant, en données mensuelles (juin), au-delà de la cible quel que soit le panier de produit retenu. En particulier, hors alimentation et énergie (éléments jugés volatils), les prix consommateurs ont progressé de 0,3%, contre 0,1% en mai, et un consensus à +0,2%. Pas de quoi faire faire machine arrière au Président de la Fed.

Côté emploi américain jeudi, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, pour la semaine du 1er au 07 juillet, ont dépassé les attentes des analystes en se rapprochant une nouvelle fois un peu plus de la barre des 200 000, à 209 000. C'est justement en raison d'une solidité du marché de l'emploi remarquable, confirmé après le rapport fédéral de vendredi, que les intervenants avaient vu leurs espoirs de baisse des taux à court terme éteints. Un scénario chamboulé depuis.

De ce côté-ci de l'Atlantique, aucune surprise à signaler pour la dynamique des prix à la consommation en Allemagne et en France, en données définitives pour le mois de juin, parfaitement dans la cible à +0,3% et +0,2% respectivement, en rythme mensuel.

Côté valeurs, peu d'écarts importants à signaler sur les poids lourds de la cote. Les cours du brut, soutenus par la contraction des stocks américains et les tensions géopolitiques en Iran, ont continué de soutenir les (para)pétrolières, à l'image de CGG (+0,78% à 1,80 euro), ou TechnipFMC (+1,26% à 22,58 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé en "ordre dispersé", avec un avantage pour le Dow Jones (+0,85% à 27 088 points), le Nasdaq Composite se contractant légèrement (-0,08% à 8 196 points) avec les semi-conducteurs et les GAFA. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grignoté 0,23% à 3 000 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1,1270$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 60,60$.

Au chapitre macroéconomique ce vendredi, à suivre la production industrielle en Zone Euro à 11h00, les prix producteurs aux Etats-Unis à 14h30, et le rapport monétaire de la Fed à 17h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Voici pour rappel et suivi les éléments techniques que nous proposions hier avant l'ouverture des marchés:

Alors que le gap du 1er juillet a été intégralement recouvert, et que la bougie de mercredi évoque un retournement haussier de bas de consolidation, une nouvelle visite des 5 600 points fait désormais partie des options les plus probables à court terme. Nous aurons alors l'occasion de mesurer le caractère de résistance de ce niveau.

L'indice phare français aura finalement, par le tracé de sa bougie noire sans mèche, redéfini, sans conséquence baissière, l'ampleur d'un canal latéral de dérive sur niveaux fermes, entre 5 545 et 5 600 points. Avis positif à l'échelle de la séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 5545.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Turbo Société Générale P384S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Positif
Résistance(s) :
5600.00 / 5665.00 / 6000.00
Support(s) :
5545.00 / 5445.00 / 5152.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Powell persiste et signe (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Powell persiste et signe (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+306.60 % vs -0.58 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat