Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 101.85 +0.85 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Pas de panique

jeudi 23 mars 2017 à 08h33

(BFM Bourse) - Après un début de séance compliqué, en raison du trou d'air traversé par Wall Street la veille, le CAC s'est repris en séance mercredi, avant de finalement clôturer en légère baisse, de 0,15% à 4 994 points.

Pour rappel, ce trou d'air a été provoqué par le retour des craintes autour de la capacité de D. Trump à réformer l'économie américaine. A savoir la mise en place de mesures fortes, notamment sur le plan commercial qui, rappelons-nous, avait chaleureusement profité aux marchés d'actions ainsi qu'au Dollar peu après son élection à la Maison Blanche.

Les craintes sont revenues dans un premier avec le durcissement de ton et le blocage entre Trump et le Congrès sur le sujet du remplacement d'Obama Care, une des lois phare du précédent Président des Etats-Unis, B. Obama, portant sur le régime d'assurance santé. L'issue de ce test important, de ce "bras de fer" permettra aux salles des marchés d'avoir une idée de la capacité de réforme de Mr Trump.

Hier les opérateurs ont pu composer avec le retour (certes encore timide) de publications statistiques importantes à l'agenda, après un début de semaine quasi désert sur ce plan. Les ventes de logements anciens aux Etats-Unis ont légèrement reculé sur le mois de février (5,48M), contre 5,59M anticipé en moyenne par les économistes interrogés. Par ailleurs, les réserves de brut outre Atlantique (5M de barils) ont une nouvelle fois gonflé, bien au-delà du consensus.

Côté valeurs, Gemalto a dégringolé de plus de 17% à 52,28 euros, en raison d'un profit warning (avertissement sur résultats). Le leader mondial de la sécurité numérique a pris les investisseurs à contre-pied en lançant un avertissement sur ses perspectives financières 2017. A cause principalement d’une activité Paiement "plus faible qu’attendue aux Etats-Unis", le groupe anticipe désormais une baisse de 7% à 9% de ses ventes comparé à 2016. Gemalto a dû réduire fortement en effet son estimation du marché des cartes de paiement aux Etats-Unis en raison des stocks élevés de cartes EMV (Europay Mastercard Visa) chez ses clients au premier semestre.

Hermès (+0,88% à 432,20 euros) a annoncé mercredi avoir franchi pour la première fois le cap du milliard d'euros de bénéfice net, et a fait état d'une rentabilité opérationnelle de 32,6% à son plus haut niveau historique.

Au titre de son deuxième trimestre, le spécialiste des camping-cars Trigano (+1,50% à 91,91 euros) a publié un chiffre d'affaires de 388,1 millions d'euros, en croissance de 25,2%, supérieur aux attentes d'Oddo (358,8 millions d'euros). Si pour le reste de l'année, le groupe ne fournit pas d’objectif précis de chiffre d’affaires, son carnet de commandes lui permet tout de même de tabler sur la poursuite d’une forte croissance sur le second semestre.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions se sont stabilisés après le trou d'air de la veille, voire ont amorcé une légère reprise technique. Le Dow Jones est resté stable à 20 661 points et le Nasdaq Composite a rebondi de 0,48% à 5 821 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grappillé 0,19% à 2 348 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,0800$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 48,30$.

Sur le plan macroéconomique ce jeudi, à suivre les ventes au détail au Royaume-Uni à 10h30, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage outre Atlantique à 13h30, ainsi que les ventes de logements neufs, toujours aux Etats-Unis à 15h00.

A noter, pour les détenteurs de positions au RD: la liquidation mensuelle interviendra à la clôture de la séance du mardi 28 mars.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Deux éléments importants à ce stade. L'indice CAC a très rapidement comblé le gap baissier d'ouverture hier, en devant flirter avec le seuil graphique des 5 000 points. Par ailleurs, la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé), qui a été testée, a résisté aux assauts des vendeurs. Il n'y a donc à ce stade aucun retournement validé, et l'option d'une poursuite des oscillations à court terme en range (canal de consolidation latérale) reste privilégiée. Tout comme sur l'ensemble des indices américains, du reste.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5038.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4930.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale M683S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5038.00 / 5217.00 / 5283.00
Support(s) :
4930.00 / 4806.00 / 4746.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Pas de panique (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Pas de panique (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.20 % vs +2.63 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat