Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 116.79 -0.55 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Pas d'éclaircie en vue à court terme

(BFM Bourse) - La Bourse de Paris a de nouveau terminé dans le rouge mercredi (-2,11% à 5 206 points). Les opérateurs se montrent prudents vis-à-vis de l'impact des tensions commerciales sur la croissance mondiale et de l'envolée des rendements obligataires.

Par ailleurs, pour rappel, le Fonds Monétaire International (FMI) vient d'abaisser hier ses prévisions de croissance mondiale pour cette année de 3,9% à 3,7%. Le Fonds met en garde, sans être pour autant alarmiste, contre les risque d'une poursuite de l'escalade des tensions commerciales, en particulier entre Washington et Pékin. Les prévisions de croissance ont également été abaissé pour la Chine, à +6,2% pour l'année 2019.

Au chapitre macroéconomique, aucun indicateur majeur n’a été publié depuis vendredi dernier et la publication du très contrasté rapport fédéral sur l'emploi privé au mois de septembre.

Les opérateurs ont tout de même pu prendre connaissance hier après-midi de l'indice des prix à la production aux Etats-Unis. L’indice PPI a augmenté de 0,2% en septembre après un recul de 0,1% au mois d’août. Ce chiffre est conforme avec les prévisions des économistes.

Côté valeurs, les secteurs du luxe et des hautes technologies ont été le plus chahutés dans un climat de regain de prudence sur les perspectives de la croissance économique mondiale.

Le secteur du luxe, prédominant dans l’indice CAC 40, a plongé suite à la publication des ventes trimestrielles de LVMH qui ont confirmé les inquiétudes des investisseurs. LVMH a perdu 7,14% à 265,30 euros, Kering a chuté de près de 10% (-9,62% à 381,30 euros) et Hermès a cédé 5,07% à 505,40 euros.

Le compartiment des hautes technologies a perdu 4,3%, son plus fort recul depuis juin 2016. STMicroelectronics a chuté de 5,80% à 14,13 euros.

De l'autre côté de l'Atlantique, Wall Street a lourdement chuté mercredi, emporté principalement par les valeurs technologiques et industrielles. Les investisseurs sont préoccupés par l'impact des tensions commerciales sur la croissance mondiale et l'envolée des rendements obligataires. Le Nasdaq Composite, indice phare des valeurs technos de la cote américaine, a chuté de 4,08% à 7 422 points et le Dow Jones a perdu 3,15% à 25 598 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a cédé 3,29% à 2 785 points.

Il s’agit des plus fortes baisses journalières depuis le mois de février pour le S&P 500 et le Dow Jones. Le Nasdaq composite a lui connu sa pire séance depuis deux ans.

En Asie, la Bourse de Tokyo a fini ce jeudi matin en baisse de près de 4%. L'indice Nikkei a perdu 3,89% à 22 590 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1,1545$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 72,20$.

Sur le plan macroéconomique ce jeudi, à suivre l’indice des prix à la consommation en France à 08h45, le compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la BCE à 13h30, et pour les Etats-Unis : les chiffres de l'inflation (indice des prix à la consommation) et les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, les stocks de gaz naturel à 16h30, les stocks de pétrole à 17h00, et la balance budgétaire fédérale à 20h00.

Le point d’orgue de la journée étant les chiffres de l'inflation qui viendront se conjuguer avec le contenu du dernier rapport fédéral pour l'emploi pour jauger dans quelle mesure la Fed pourrait durcir sa stratégie monétaire.

A 20 minutes de l’ouverture, les futures sur indice suggèrent une ouverture en nette baisse, dans le sillage de la chute de Wall Street.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Nous vous mettions en garde hier contre l'allure relativement engageante du tracée mardi avec une grande mèche basse car cette seule bougie ne permettait pas d'avoir un signe technique fort étayant l'idée d'une fin d'hémorragie sur l'indice CAC 40. En effet, les volumes observés durant cette séance étaient relativement quelconques (3,1 millions). Ce qui n'est pas le cas de la bougie de mercredi qui a, au contraire, été accompagnée par des volumes conséquents (4,7 millions). Cette bougie, en marubozu noir (long corps avec peu ou pas de mèche) est de mauvais augure pour l'indice. Ce niveau de clôture sur les plus bas de séance conjugué aux volumes importants ne donne pas de crédit à l'hypothèse d'un rebond technique imminent.

Nous sommes donc toujours dans un scénario de vague baissière de court terme qui pourrait encore prendre de l'ampleur aujourd'hui. En effet, une ouverture en gap baissier est attendue ce jour. On devra encore s'attendre lors des prochaines séances à un maintien de la volatilité à un niveau important et, éventuellement, à une séance de capitulation.

Nous émettons un avis négatif sur l'indice phare français pour la séance du jour avec les 5 163 points dans le viseur (bas du gap haussier du 5 avril dernier).

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5226.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale V311S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5226.00 / 5262.00 / 5300.00
Support(s) :
5150.00 / 5050.00 / 4995.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Pas d'éclaircie en vue à court terme (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Pas d'éclaircie en vue à court terme (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+280.60 % vs +2.93 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat