Bourse > CAC 40 > CAC 40 : May perd son pari, peu de réaction sur les actions
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 127.70 +0.20 % Temps réel Euronext Paris
5 133.68Ouverture : 5 143.48+ Haut : 5 094.36+ Bas :
-0.12 %Perf Ouverture : 5 117.66Clôture veille : 2 795 090 KVolume :

CAC 40 : May perd son pari, peu de réaction sur les actions

(Tradingsat.com) - Le CAC a finalement clôturé la journée de jeudi, très dense côté actualités, sur une note neutre (-0,02% à 5 264 points). L'audition de Mr Comey, la BCE et les législatives au Royaume-Uni étaient particulièrement scrutées.

L'ancien chef du FBI (Federal Bureau of Investigation), Mr Comey, était auditionné hier après-midi aux Etats-Unis devant le Sénat, qui l'a sommé de définir à quel point la Maison Blanche avait mis de la pression sur ses équipes, dans le but d'étouffer une enquête concernant la divulgation, par Trump, d'informations confidentielles à la diplomatie russe. Mr Comey a, comme tout le monde se doutait, confirmé les mensonges de Trump après son limogeage. Un non-événement, finalement, sur le plan boursier, en particulier à Wall Street.

Par ailleurs, la Banque Centrale Européenne (BCE) vient de laisser inchangé son principal taux directeur, comme l'avaient largement anticipé les salles des marchés. Mario Draghi a néanmoins changé des éléments de langage, changements qui ne sont pas passés inaperçus, notamment sur la suppression à la référence de "risques baissiers" concernant l'économie européenne. De quoi préparer progressivement l'opinion à un infléchissement progressif de la politique monétaire.

Enfin, les résultats des élections législatives anticipées au Royaume-Uni montrent que Teresa May n'a plus la majorité absolue, en raison d'une perte significative de sièges conservateurs. Si l'impact est fort sur les changes, les Bourses (Asie, futures sur indices en Europe) ne réagissent peu. La défaite, certes, est réelle, mais nous sommes loin du camouflet. La formation d'un nouveau gouvernement devrait être annoncé dans la journée.

Hier au chapitre macroéconomique, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage sont ressorties quasiment en ligne avec les attentes moyennes des économistes. Pour rappel, les chiffres contrastés du rapport sur l'emploi (mai) publiés la semaine dernière avaient eu comme conséquence une refonte des scénarios de hausse des taux fédéraux d'ici à la fin de l'année. Si une hausse du loyer du Dollar (la deuxième de l'année) est anticipée pour l'échéance de juin (FOMC de la semaine prochaine), un ralentissement du rythme est probable.

Côté valeurs, Ceren a bondi de 9,36% à 1,87 euro, à la suite de l'annonce de résultats positifs de l'étude de phase I menée sur son produit CER-209 dans le traitement des Hépatites Graisseuses Non Alcooliques (NAFLD) et de la Stéato-Hépatite Non Alcoolique (NASH).

Valeo a perdu un peu plus de 3% à 61 euros, dans des volumes d'échanges nourris. L'action de l'équipementier automobile subit le contrecoup de l'abaissement de la recommandation des analystes de Kepler Cheuvreux, de "Conserver" à "Alléger". Le broker vise un nouvel objectif de cours de 62 euros, contre 65 euros auparavant.

Rémy Cointreau (+3,22% à 100,40 euros) a battu son record historique en Bourse en touchant 103,45 euros en séance et franchi par la même occasion les 5 milliards d'euros de capitalisation. Il faut dire que la société a de nouveau publié des résultats annuels solides avec un bénéfice opérationnel courant en hausse de 26,7% à 226,1 millions d'euros, porté par les bons résultats de la maison Remy Martin (+32,9%).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé inchangés, à l'issue d'une séance finalement peu volatile, à l'issue de l'audition de Mr Comey devant le Sénat, audition dont certains investisseurs avaient déjà fait un non-événement. Calme plat, donc, sur le Dow Jones (+0,04% à 21 182 points) et le S&P 500 (+0,03% à 2 433 points). Seul le Nasdaq Composite (+0,39% à 6 321 points) est parvenu à grappiller quelques points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1200$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 45,60$.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre ce vendredi la production industrielle française à 08h45, la balance commerciale des biens à 10h30, la production manufacturière à 10h30 également, ainsi que le rapport mensuel sur l'emploi au Canada. Outre Atlantique, aucun chiffre économique majeur ne figure à l'agenda.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La vision de fond reste inchangée. Nous demeurons particulièrement haussier sur la configuration graphique de fond du CAC, mais considérons que le pullback du 18 mai, sur borne haute du gap, n'est probablement pas suffisant pour assainir la situation graphique. La psychologie de marché reste encore sur la défensive, et c'est bien notable en particulier sur le secteur bancaire. Une psychologie qui se traduit sur le plan graphique par une fragilité de très court terme.

Les "plus hauts" des 8 mai, 15 mai, 25 mai sont décroissants. Seule exception, le 2 juin, mais il y a justement eu retournement en cours de séance...

Pour rappel: notre seuil d'intervention à l'achat, identifié au-dessus des plus bas du 18 mai, vers 5 250 points, reste d'actualité pour une reprise de très court terme, mais il faudra des signes techniques bien plus tranchants pour envisager une reprise franche de la vague haussière majeure à partir de ces niveaux. L'installation d'une dérive latérale, avec grignotage en partie du gap immense du 24 avril reste possible. Ne nous laissons donc pas tenter par un retour à l'achat massif prématuré.

Avis neutre à l'échelle de la séance de ce vendredi, tout en mettant en surveillance accrue les configurations graphiques des valeurs bancaires de la cote parisienne.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5370.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5230.00 points relancerait la pression vendeuse.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 8768S est adapté.
Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5370.00 / 5442.00 / 5665.00
  • Support(s) : 5230.00 / 5135.00 / 4980.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : 5 % / 6 % / 9 %
  • Ecart(s) support : 2 % / 0 % / -3 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : May perd son pari, peu de réaction sur les actions (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : May perd son pari, peu de réaction sur les actions (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI