Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 344.93 -0.08 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Manque de catalyseurs à la hausse

(BFM Bourse) - Lestée par Wall Street, la Bourse de Paris a clôturé la séance de mercredi en légère baisse (-0,44% à 5 320 points), dans un marché aux intentions mesurées, après une première partie de la semaine sous le signe des politiques monétaires de part et d'autre de l'Atlantique.

Les opérateurs ont pris connaissance de la deuxième estimation du Produit Intérieur Brut (PIB) américain au 4ème trimestre 2017, à +2.5% en rythme annualisé, conforme aux attentes des analystes, mais très légèrement inférieure aux toutes premières estimations (+2,6%). L'inflation est ressortie par ailleurs à un niveau légèrement inférieur au 2% d'objectif fixé par la Fed elle-même. En ce qui concerne les principaux repères européens publiés mercredi, ils sont dans l'ensemble satisfaisants, avec un recul plus fort qu'envisagé du nombre de chômeurs en Allemagne, et une première estimation de l'inflation en Zone Euro conforme aux attentes.

Pour rappel, J. Powell, dont l'audition parlementaire se poursuit se jeudi devant les Sénateurs, s'est montré confiant dans la solidité de l'économie américaine, et a réaffirmé sa volonté d'éviter toute surchauffe, en souhaitant poursuivre une remontée "graduelle" des taux directeurs. Loin d'être accommodant, le discours, dont les principales lignes directrices avaient été au demeurant publiées quelques heures avant, ont accentué les probabilités de voir la Fed agir directement sur les taux fédéraux (le loyer du Dollar) par quatre fois sur l'ensemble de l'année. Ces probabilités sont désormais estimées à 25%. Un relèvement des taux fédéraux dès le mois prochain renforcerait davantage cette hypothèse de travail.

Côté valeurs, Biomérieux a plongé de 10,35% à 63,20 euros, après la publication de perspectives décevantes lors de ses résultats annuels. En effet, pour le prochain exercice, le spécialiste du diagnostic in vitro s’est fixée pour objectif d’atteindre une croissance organique de ses ventes comprise entre 8 et 9 %, à taux de change et périmètre constants.

Diagnostic Medical Systems a terminé la séance de mercredi en très forte hausse de 16,1% à 1,80 euro, portant ses gains à +26% en quatre séances, soit depuis l'annonce jeudi dernier que les solutions de radiologie de la société avaient obtenu le référencement du 1er réseau français d'acheteurs hospitaliers.

SESG a gagné 4,91% à 13,13 euros, confirmant son rebond sur ses récents plus bas depuis 11 ans, soutenu par des propos du président de la Commission américaine des communications favorables à l'utilisation des fréquences 3,7 à 4,2 GHz pour un usage commercial terrestre.

Accor cédait 1,35% à 47,50 euros, après l'annonce de la prochaine cession d'une majorité du capital de sa filiale immobilière AccorInvest à un groupe d'investisseurs.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont continué de perdre du terrain dans le sillage de la seconde estimation du PIB américain. Le Dow Jones perdu mercredi 1,50% à 25 029 points et le Nasdaq Composite 0,78% à 7 273 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 1,11% à 2 713 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,2210$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 61,70$.

Sur le plan macroéconomique ce jeudi, à suivre une batterie d'indicateurs d'activité industrielle en Europe ce matin. Les données synthétiques du PMI manufacturier pour l'ensemble de la Zone Euro seront connues à 10h00. A suivre également, les prêts nets accordés aux particuliers au Royaume-Uni à 10h30 et le taux de chômage en Zone Euro à 11h00. A suivre côté américain, les prix à la consommation à 14h30, les revenus et dépenses des ménages à 14h30, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, ainsi que l'indice PMI manufacturier (ISM) à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'hypothèse d'une reprise en ligne droite n'a toujours pas nos faveurs dans l'immédiat. L'enchaînement des bougies de lundi et mardi (doji+pendu) s'est bel et bien traduit, comme nous l'anticipions, par un nouvel accès de baisse. Dans l'immédiat, une phase de transition est attendue. A noter que la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé) n'a pas encore montré le moindre signe d'inflexion haussière. Nous recommanderons donc encore, à ce stade, de la prudence.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5426.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5081.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale F926S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5426.00 / 5536.00 / 5665.00
Support(s) :
5081.00 / 5038.00 / 4930.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Manque de catalyseurs à la hausse (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Manque de catalyseurs à la hausse (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+275.50 % vs +7.52 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat