Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 494.17 +0.78 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Les tensions géopolitiques pèsent sur les actions

(BFM Bourse) - Coup d'arrêt très net dans le rebond amorcé à la fin du mois de mars, rebond sur les marchés d'actions de part et d'autre de l'Atlantique, qui s'était amplifié avec un mouvement de détente sur le front de la guerre commerciale entre Pékin et Washington: c'est au tour de la géopolitique, et en particulier du dossier américano-russe concernant la Syrie, qui pèse sur l'appétit pour le risque, et donc sur les actions. Le pétrole, lui, accélère naturellement sa prise de hauteur.

Mercredi, dans le sillage des menaces de Trump à l'attention des autorités russes, le CAC a perdu 0,56% à 5 277 points.

Dans un tweet pour le moins véhément ce matin, le Président des Etats-Unis, D. Trump, a menacé la Russie:

Russia vows to shoot down any and all missiles fired at Syria. Get ready Russia, because they will be coming, nice and new and “smart!” You shouldn’t be partners with a Gas Killing Animal who kills his people and enjoys it!

Sur le dossier commercial, Pékin vient de jouer, contre toute attente, la carte de l'ouverture.

Alors que tout récemment, Pékin annonçait réfléchir aux conséquences potentielles du levier monétaire, via un affaiblissement du Yuan, le ton semble s'adoucir quelque peu mardi, suite aux propos pour le moins conciliants de Xi Xinping, à l'occasion du forum asiatique de Bo'ao.

Le Président de la République populaire de Chine a plaidé pour une ouverture plus importante de son pays, et pour un abaissement des droits de douane sur un certain nombre de produits. Ce qui marque une inflexion très nette dans l'escalade verbale l'opposant à son homologue américain, qui l'accuse de concurrence déloyale, notamment sur les produits électroniques.

Les opérateurs ont pris connaissance hier de l'indice des prix à la consommation aux Etats-Unis, mesure phare de l'inflation, pour le mois de mars. Il n'a montré aucun échauffement de la hausse des prix en rythme mensuel, et ne devrait donc pas provoquer de durcissement supplémentaire de ton de la part de J. Powell à l'issue de la prochaine réunion du Comité de politique monétaire de la Fed. En données brutes, donc sans correction des éléments volatils, les prix ont même eu tendance à se contracter légèrement, alors que le consensus tablait sur une stagnation.

Hors alimentation, énergie, alcool et tabac, les prix ont progressé de 0,2% en mars, soit une dynamique contenue, conforme aux attentes moyennes des économistes interrogés.

Pour rappel, l'hypothèse de quatre relèvements du loyer du Dollar sur l'ensemble de l'année 2018 continue d'avoir nos faveurs.

Côté valeurs, les para-pétrolières ont tiré leur épingle du jeu, dans le sillage de l'échauffement des cours du brut, à l'image de Vallourec (+1,60% à 4,647 euros), TechnipFMC (+5,57% à 25,59 euros) ou encore CGG (+0,25% à 1,624 euro). Le baril de brut léger texan dépassait ce matin les 67$.

Focus Home Interactive a plongé de 22,68% à 30,00 euros, après la démission ce mercredi, Cédric Lagarrigue, désormais ex-président du directoire. "Son départ devrait être très mal perçu par le marché car, au-delà de la direction opérationnelle du groupe, il incarnait ses choix éditoriaux et sa capacité à dénicher des succès improbables, l'exemple le plus parlant étant évidemment Farming Simulator", expliquent les analystes de Portzamparc.

Pixium Vision a chuté de 12,28% à 2,50 euros, après le lancement d'une augmentation de capital par émission d’actions nouvelles avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires pour un montant brut de 10,6 millions d'euros au prix de 1,87 euro par action avec une parité de 3 Actions Nouvelles pour 8 actions existantes.

Technicolor (+2,97% à 1,319 euro) a flambé en séance dans de puissants volumes, avant de se replier. Mardi, l'action était tombée à 1,24 euro, son plus bas niveau depuis avril 2012, portant à plus de 50% sa baisse depuis le début de l'année. Depuis plus d'un an, Technicolor enchaîne les "profit warning" en Bourse et les désillusions. L'ex-Thomson avait annoncé début mars avoir conclu un accord exclusif avec InterDigital concernant la vente de ses activités de Licences de Brevets. Cette opération devrait permettre au groupe de récupérer plus de 470 millions d'euros.

Remy Cointreau a perdu 4,32% à 113,0 euros. La banque d'affaires américaine JPMorgan a décidé d'abaisser sa recommandation de "Surpondérer" à "Neutre" sur le groupe de spiritueux, mais a revu à la hausse son objectif de cours à 118 euros, contre 113 euros précédemment.

A suivre dès l'ouverture Carrefour qui a publié hier après-Bourse son premier trimestre 2018

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont subi des dégagements, à l'image du Dow Jones (-0,90% à 24 189 points) ou du Nasdaq Composite (-0,36% à 7 069 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 0,55% à 2 642 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,2360$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 67,00$.

Sur le plan macroéconomique ce jeudi, à suivre la production industrielle en Zone Euro à 11h00, le compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Banque Centrale Européenne à 13h00, et pour les Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, les prix à l'import à 14h30, ainsi que les stocks de gaz naturel à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare français est de nouveau de retour sur des zones de résistance, et se situe à court terme en tous cas à la croisée des chemins: sur accélération de la prise de hauteur, et validation par les volumes, l'indice pourrait construire un mouvement haussier plus vaste. Si à l'inverse il végète trop sous ces niveaux, le camp vendeur finira par prendre le dessus rapidement. Dans tous les cas, il convient de réaliser qu'aucun signal acheteur n'a été validé à ce stade, et qu'un retour massif sur les actions n'est pas justifié. Avis légèrement négatif proposé à l'échelle de la séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5311.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale C168S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5311.00 / 5363.00 / 5536.00
Support(s) :
5081.00 / 5038.00 / 4930.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Les tensions géopolitiques pèsent sur les actions (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Les tensions géopolitiques pèsent sur les actions (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+279.60 % vs +10.52 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat