Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Le vote de la loi fiscale américaine est largement intégré dans les cours
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 526.51 +0.58 % Temps réel Euronext Paris
5 493.99Ouverture : 5 528.89+ Haut : 5 490.32+ Bas :
+0.59 %Perf Ouverture : 5 494.83Clôture veille : 3 463 430 KVolume :

CAC 40 : Le vote de la loi fiscale américaine est largement intégré dans les cours

(Tradingsat.com) - Le marché parisien s'est contracté mardi, les investisseurs évitant de prendre des risques à l'approche d'un nouvelle étape décisive dans le parcours législatif de la loi de réforme fiscale, dont une promulgation par la Maison Blanche avant Noël est dans les clous.

Mardi, la Chambre des Représentants a adopté le projet de loi fiscale, avant le Sénat, dans la nuit. Les deux chambres législatives américaines ont donc enfin voté une version commune du texte, ce qui constitue la première grande victoire de Trump sur le plan législative, et la première grande réforme promise se concrétise.

Pour rappel, ce paquet de loi fiscale comprend, outre des coupes dans les impôts des ménages, une réduction massive de l'impôt sur les bénéfices (de 35% à 21%) et des avantages nombreux pour les entreprises américaines qui rapatrierait une partie de leur bénéfices sur le territoire national. Des mesures souhaitées et réclamées depuis plusieurs années par les marchés financiers.

L'indice CAC a perdu mardi 0,69% à 5 382 points.

Principal chiffre statistique hier matin côté européen, l'indice IFO allemand. Le climat des affaires en Allemagne s'est légèrement dégradé en décembre avec un indice IFO qui a perdu 0,4 point à 117.2 alors que les analystes s'attendaient à une stabilisation. Outre Atlantique, les signaux sur le front de l'immobilier restent bons. Tous deux publiés hier, les mises en chantier de logements et les permis de construire ont dépassé les attentes des analystes. Lundi, l'indice NAHB de l'immobilier résidentiel ressortait en nette hausse, au-delà des attentes moyennes des économistes, à 74 points pour le mois de décembre.

Côté valeurs, Technicolor a perdu 5,42% à 2,88 euros, après avoir annoncé être entré en négociation pour la vente de son activité de licences de brevets. "Bien que la réalisation de cette transaction ne soit pas garantie, Technicolor est confiant de parvenir à un accord", indique le groupe dans son communiqué. Cette transaction s'inscrit dans l`objectif de Technicolor de simplifier la structure du Groupe et d`allouer son capital et ses ressources à ses activités opérationnelles. Dans le cadre de ces négociations, Technicolor a suspendu les discussions commerciales concernant l'octroi de licences de brevets.

Mauna Kea Tech a bondi de 6,83% à 4,69 euros après l'annonce d'un nouvel accord réglementaire obtenu auprès de l'agence réglementaire américaine pour son produit phare, le Cellvizio. Sur la base de nombreuses études cliniques publiées dans des journaux à comité de lecture, la FDA a validé que le Cellvizio était indiqué pour l’imagerie de la microstructure interne des tissus, y compris (mais pas uniquement) l’identification des cellules et des vaisseaux et leur organisation ou architecture.

Nicox a gagné 2,50% à 10,24 euros, après que la société spécialisée en ophtalmologie a fait le point sur son activité et donné un aperçu de ses perspectives pour 2018. Le laboratoire basé à Sophia-Antipolis a annoncé que son partenaire Bausch & Lomb, filiale du groupe pharmaceutique canadien Valeant, venait de lancer (le 18 décembre) la distribution de sa solution ophtalmique Vyzulta aux grossistes aux Etats-Unis.

Transgene a terminé la séance de mardi en nette hausse de +3,5% à 2,67 euros, après que la société de biotechnologie a annoncé sa prochaine participation à plusieurs rencontres avec les investisseurs, avec tout d'abord la conférence annuelle J. P. Morgan qui se tient à San Francisco du 7 au 11 janvier 2018, à laquelle sont conviés les investisseurs institutionnels américains spécialistes des sciences de la vie.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont témoigné d'un désir de respiration, entre les votes respectives de la loi fiscale par les deux Chambres législatives, vote déjà très largement intégré dans les cours au demeurant. Le Dow Jones a perdu 0,15% à 24 754 points et le Nasdaq Composite, à dominante sectorielle technologique, 0,44% à 6 963 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 0,32% à 2 681 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1830$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 57,70$.

Sur le plan macroéconomique ce mercredi, à suivre outre Atlantique, les ventes de logements anciens à 16h00, et les stocks de pétrole à 16h30. A noter à l'agenda demain, en point d'orgue statistique de la semaine, les données finales du Produit Intérieur Brut (PIB) américain pour le troisième trimestre 2017. Il est attendu en hausse de 3.3% en rythme annuel, stable par rapport au deuxième trimestre.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice CAC est entré depuis la mi-novembre dans une phase de latéralisation des cours, qui pourrait durer jusqu'à la fin d'année. Une figure de consolidation complexe, vaste et difficilement identifiable au sens de la nomenclature est en cours de construction. Une figure assimilable à un diamant pourrait très bien se dessiner. Pour l'heure, l'indice phare tricolore est soutenu, dans la construction de cette phase, par un mince niveau de support (oblique haussière représenté en noir), mais sa rupture n'enverrait aucun message baissier massif, par nature même de la configuration en diamant, le cas échéant.

Dans ces conditions, nous nous attendons à une poursuite de la formation de cette structure de consolidation complexe, non sans une certaine volatilité: nous ne sommes pas dans le cadre d'une digestion à plat. A terme, une sortie par le haut est l'option privilégiée, pas avant le début de l'année 2018. Il faudra alors être particulièrement attentif à la fois aux volumes, et à la capacité de l'ensemble des secteurs de la cote à participer à la hausse. Dans l'immédiat seul un franchissement sans hésitation des 5 440 points, dans des volumes nourris, viendrait libérer l'énergie acheteuse accumulée.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5441.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5267.00 points relancerait la pression vendeuse.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale H163S est adapté.
Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5441.00 / 5536.00 / 5665.00
  • Support(s) : 5267.00 / 5145.00 / 5081.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -2 % / 0 % / 2 %
  • Ecart(s) support : -5 % / -7 % / -9 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Le vote de la loi fiscale américaine est largement intégré dans les cours (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Le vote de la loi fiscale américaine est largement intégré dans les cours (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...