Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 405.59 -0.12 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Le camp vendeur garde la main

(BFM Bourse) - Si le CAC 40 a fini sur des niveaux quasi stables hier (-0,05%), le mouvement de purge, alimenté par la faiblesse des cours du brut, n'est probablement pas terminé. Les volumes d'échanges ont encore été une fois solides hier, ce qui prouve tout l'implication des opérateurs dans le mouvement en cours.

L'Opep a renoncé vendredi à abaisser ses objectifs de production, provoquant en début de semaine une dégringolade des cours du pétrole.

Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant proches de leurs plus bas niveaux depuis 2009 dans un marché toujours envahi par le pessimisme sur l'excès d'offre et les doutes sur la demande.

Au chapitre macroéconomique, Le Département américain au Travail a recensé 282 000 nouvelles inscriptions au chômage aux États-Unis pour la semaine close le 5 décembre, soit une hausse de 13 000 par rapport à la semaine précédente. Cette hausse dépasse les prévisions des économistes qui attendaient en moyenne 266 000 nouveaux inscrits. Pas de quoi remettre en cause toutefois les anticipations ultra majoritaires d'une relèvement des taux directeurs de la Fed dès le 16/12.

Sur le front des valeurs, EDF a bondi (+6,14% à 13,39 euros), soutenu par l'annonce d'un relèvement d'un objectif de rentabilité qui s'accompagne de nouvelles dépréciations d'actifs.

Technip a terminé en forte hausse (3,77% à 47,09 euros). Le groupe a démenti mener des discussions en vue d'une éventuelle fusion avec l'américain FMC Technologies, comme évoqué par des informations de presse.

Enfin, Scor a chuté (-6,93% à 34,07 euros) alors que selon la presse nippone, son premier actionnaire, le Japonais Sompo Japan Nipponkoa, envisage de céder sa participation de 9%.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont certes clôturé dans le vert, mais loin de leur plus haut de séance.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,0940$. Le baril de WTI, autre baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, se négocie à 36,50$ environ.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre aux Etats-Unis, les ventes au détail à 14h30, l'indice des prix à la production à 14h30, et l'indice de confiance des consommateurs Université du Michigan, à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice CAC 40 a tracé hier une bougie au corps vert assez mince, avec des mèches haute et basse, classique en cours de mouvement baissier. Les volumes continuent d'apporter des informations d'implication du camp vendeur. Le mouvement de purge dispose à ce stade d'une certaine inertie, que le mince niveau technique à 4 580 points ne sera pas en mesure de retenir longtemps. Avis négatif, avec un premier objectif sur les 4 580 points, puis un second sur le gap du 5 octobre, dont la borne basse se situe à 4 518 points.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 4733.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
4733.00 / 4803.00 / 5000.00
Support(s) :
4580.00 / 4836.00 / 4278.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Le camp vendeur garde la main (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Le camp vendeur garde la main (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+274.80 % vs +8.74 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat