Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 379.65 +0.65 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Le camp acheteur reste mobilisé

(BFM Bourse) - L'indice CAC 40 a jeudi une nouvelle fois confirmé le changement psychologique amorcé le 6 décembre sur sortie de consolidation. Sa capacité a étendre ses gains, dans un niveau d'activité nourri, milite pour la formation d'un "rally" à fort potentiel. Jeudi, l'indice phare français clôturait en hausse de 0,87% à 4 735 points.

La Banque Centrale Européenne (BCE) a décidé jeudi de prolonger d'au moins neuf mois, jusqu'à décembre 2017, son programme de rachats massifs de dette mais a décidé de réduire ses achats à 60 milliards d'euros par mois sur cette période, contre 80 milliards d'euros précédemment. L'institut de Francfort a également maintenu son principal taux directeur au niveau historiquement bas de 0%, comme escompté.

C'est la semaine prochaine que se réunit pour sa part le Comité de politique monétaire de la Fed. Le ton est moins accommodant, mais témoigne de la solidité de la santé économique des Etats-Unis, proche du plein emploi, dans un contexte d'inflation maîtrisé. Un nouveau resserrement du robinet monétaire est prévu, et certaines salles des marchés imaginent déjà que le relèvement suivant des taux sera proche.

Au chapitre macroéconomique, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage aux Etats-Unis sont ressorties parfaitement en ligne avec les attentes des analystes. Pour rappel, le rapport officiel mensuel sur l'emploi mettait en évidence en fin de semaine dernière une baisse brutal du taux de chômage à 4,6% de la population active.

Côté valeurs, les bancaires étaient encore une fois recherchées, à l'image de BNP-Paribas (+1,93% à 60,61 euros), Crédit Agricole (+2,07% à 11,615 euros) ou encore Société Générale (+4,45% à 46,86 euros). Tout comme le secteur automobile, à l'image de Renault (+2,76% à 82,31 euros), Valeo (+2,95% à 56,24 euros), ou Société Générale, leader du CAC jeudi avec un bond de 4,45% à 46,86 euros, dans un niveau d'activité particulièrement nourri.

Soitec (+14,81% à 1,24 euro) a bondi dans le sillage de la publication semestrielle de ses résultats (exercice décalé). Soitec a enregistré un résultat net de 3,1 millions d`euros au premier semestre 2016-2017 contre une perte nette de 42,8 millions d'euros au premier semestre de l`exercice précédent.

Le groupe de luxe français LVMH a inscrit un plus haut historique en séance, atteignant 177,7 euros par action, soit près de 90 milliards d'euros. Pour rappel, la société détenue par Bernard Arnault a vu sa croissance organique grimper de 5% sur les neuf premiers mois 2016. Sur le seul troisième trimestre, la croissance est ressortie à 6%, ce qui marquait alors une accélération inattendue par rapport à la dynamique du premier semestre.

De l'autre côté de l'Atlantique, la mobilisation du camp acheteur est restée forte. Le Dow Jones a gagné 0,33% à 19 614 points et le Nasdaq Composite, à forte dominante technologique, a progressé de 0,44% à 5 417 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a progressé de 0,22% à 2 246 points. A noter que ces trois indices phare de la cote américaine ont inscrit des sommets historiques.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,0610$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 51,20$.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre outre Atlantique, l'indice de sentiment du consommateur (Université du Michigan), ainsi que les stocks des grossistes à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice tricolore a définitivement validé sa structure haussière dite en porte drapeau, avec une bougie remarquable (celle du 9 novembre), une consolidation sur la partie haute du corps de la bougie mentionnée (du 10 novembre au 5 décembre), et une sortie haussière, le 6 décembre. La capacité de l'indice à ce stade de clôturer sur (ou quasiment sur ses plus hauts de séance), les volumes de transactions en hausse, ainsi que le gap haussier d'emballement, non contesté (7 décembre), sont très encourageants, et libèrent des potentiels haussiers.

Le camp acheteur est désormais libéré depuis le comblement du gap de la première séance de l'année (4 janvier), dont la borne haute à 4 640 points, correspond désormais à la borne basse du gap du 7 décembre. Ce défi, relevé, en appelle déjà d'autres.

Le prochain gap baissier non reconvert date du 12 août 2015 (borne haute à 5 095 points). A vent ce défi de taille, l'indice a tout le loisir d'aller accumuler de l'énergie dans une bande de fluctuation entre 4 800 et le seuil psychologique des 5 000 points.

Preuve de la puissance du courant acheteur dans l'immédiat: la moyenne mobile à 10 heures (en bleu clair en données horaires) constitue un niveau de soutien graphique.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 4640.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Positif
Résistance(s) :
4607.00 / 4733.00 / 5000.00
Support(s) :
4640.00 / 4500.00 / 4342.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Le camp acheteur reste mobilisé (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Le camp acheteur reste mobilisé (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+275.70 % vs +8.22 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat