Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 853.70 -0.88 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : La vigueur de l'Euro freine les ardeurs des actions

lundi 27 novembre 2017 à 08h32

(BFM Bourse) - Vendredi, en l'absence de repères significatifs outre Atlantique, et dans un contexte de regain de vigueur de l'Euro, le marché parisien est parvenu à grappiller 0,20% à 5 390 points. Pour rappel, Wall Street rouvrait au lendemain de Thanksginving, pour une journée cependant écourtée.

Le monnaie unique continuait de freiner les ardeurs acheteuses des opérateurs. Elle a été soutenue vendredi par l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne, qui est ressorti en hausse à 117,5 points ce mois-ci, bien au-delà de la cible. Cet indicateur avancé est réalisé à l'aide d'une enquête passée auprès d'industriels, de professionnels de la construction, de grossistes et de détaillants.

Les opérateurs se sont concentrés pour rappel jeudi sur la publication des indices d'activités PMI européens (enquêtes auprès des directeurs d'achats) pour les services et l'activité manufacturière. Ces chiffres sont dans l'ensemble très bons, et au-delà des attentes pour ce mois de novembre. Pour les données synthétique à l'échelle de l'ensemble de la Zone Euro, le PMI manufacturier atteint la barre des 60, soit le plus haut de l'historique dont nous disposons sur cet indicateur. Progression également sur le front des services, à 56,2 contre 55,0 en octobre.

L'Euro/Dollar avait déjà fortement progressé mercredi dans le sillage des "Minutes" de la Fed, traditionnel compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire. En effet, alors que comme nous le précisions dans nos précédentes analyses, les probabilités d'un troisième relèvement du loyer du Dollar sur l'année en cours étaient à ce stade particulièrement fermes, l'hypothèse d'un statu quo pour l'échéance de décembre (FOMC) revient dans la partie, dans le sillage des commentaires de certains membres du Comité de politique monétaire de la Fed, qui préfèrent attendre que l'inflation montre des signes plus tranchants. La barre des 2% de hausse des prix en rythme annuelle a été évoquée comme hypothèse de travail.

Côté valeurs vendredi, le secteur bancaire a profité de la remontée des rendements des emprunts d'Etat de la zone euro, amorcée jeudi après la publication du compte rendu de la dernière réunion de la Banque centrale européenne, qui a montré que le débat a été vif sur la décision de ne pas fixer d'échéance pour la fin du programme d'assouplissement quantitatif (QE). BNP-Paribas a gagné 1,06% à 63,64 euros, Crédit Agricole 1,44% à 14,125 euros, Société Générale 1,53% à 43,515 euros et Natixis, 1,21% à 6,593 euros.

Au lendemain d'un bond de 5,6%, EDF (+0,78% à 10,925 euros) restait bien orientée vendredi. L'action de l'opérateur historique d'électricité est soutenue par des informations de presse faisant état d'une future restructuration du groupe. D'après BFM Business (qui détient ce site), Nicolas Hulot mènerait une réflexion sur l’"architecture d’EDF" pour répondre aux deux priorités que sont la gestion du parc nucléaire et le développement des énergies renouvelables.

Figea Aero a plongé de 14,23% à 16,34 euros. Pourtant, l'équipementier aéronautique a vu son chiffre d'affaires progresser de 15,9% à 169,5 millions d'euros de avril à septembre malgré une évolution défavorable des couvertures de change €/$ qui s'est accentuée au cours du deuxième trimestre et représente sur le semestre un impact négatif de 2,6 millions d'euros. Dans une note, les analystes de Louis Capital Markets ont décidé d'abaisser leur recommandation sur Figeac Aero de "Achat" à "Neutre", tout en révisant leur objectif de cours à 19 euros, contre 22,5 euros. Le courtier a qualifié la publication de "très décevante", pointant "une nouvelle et franche décélération" de la croissance au deuxième trimestre (+5,5% en comparable selon LCM, contre +9,5% au T1).

Danone a progressé de 0,77% à 70,79 euros, alors que la Chine a abaissé ses droits de douane sur une série de produits de consommation courante. La moyenne des droits de douane sur 187 lignes de produits est ramenée de 17,3% à 7,7%, a annoncé le ministère des Finances dans un communiqué. Ces baisses entreront en vigueur au 1er décembre.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont légèrement progressé vendredi, en clôture d'une séance de cotation écourtée, à l'image du Dow Jones (+0,14% à 23 557 points) ou du Nasdaq Composite (+0,32% à 6 889 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 0,21% à 2 602 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1920$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 58,70$.

Sur le plan macroéconomique ce lundi, à suivre les dépenses des consommateurs français à 08h45, et les ventes de logements neufs aux Etats-Unis à 16h00.

A noter, pour les détenteurs de positions au RD: la liquidation mensuelle interviendra à la clôture de la séance de ce lundi 27 novembre.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice CAC 40 a mis fin dès le 16 novembre à une série ininterrompue de huit séance de baisse, soit un mouvement correctif sain, qui s'inscrit classiquement dans un mouvement haussier de fond.

Ces huit séances constituent clairement un rejet graphique sur support (pullback), à savoir une vague baissière mineure (concentrée dans le temps) qui prend place au sein d'une vague haussière majeure, bien plus ample, et construite dans le temps, par une succession bien plus longue de séances de hausses modérées. Et c'est cette dernière qui définit le consensus de fond.

Bien que les probabilités d'atteinte de "points bas", le mercredi 15 novembre en séance, soient fortes à ce stade, nous avons encore besoin de garanties, notamment sur le front des volumes, pour étayer l'idée d'une reprise franche. En particulier, quelques "bémols" sont relevés : la formation de mèches hautes sur les bougies des 21, 22 et 24 novembre, mèches qui traduisent un manque de détermination du camp acheteur. Avis neutre proposé dans l'immédiat.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5536.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5257.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale H163S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5536.00 / 5665.00
Support(s) :
5257.00 / 5145.00 / 5000.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : La vigueur de l'Euro freine les ardeurs des actions (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La vigueur de l'Euro freine les ardeurs des actions (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+289.10 % vs -2.36 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat