Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 494.17 +0.78 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : La tendance de fond n'est pas menacée

(BFM Bourse) - Dans un contexte de réchauffement des rendements obligataires, le marché parisien est dans une phase de prises de profits, phase parfaitement légitime et qui ne remet aucunement en cause les solides états tendanciels de fond. L'indice CAC 40 a perdu mardi 0,87% à 5 473 points, dans des volumes nourris, l'ensemble des secteurs représentés participant au reflux.

Les opérateurs ont pris connaissance hier matin de la première estimation par l'INSEE de la croissance française, à +1,9% en 2017, +0,6% en données trimestrielles, alors que le consensus était à +0,5%. A titre de comparaison, la croissance du PIB français en 2016 a été de +1.1%. Elle est actuellement au plus haut depuis 6 ans. Sur l'ensemble de la Zone Euro, EUROSTAT a annoncé une première estimation de la croissance au quatrième trimestre stable à +0,6% , conformes aux attentes moyennes des économistes.

Parallèlement à la création de richesse en Zone Euro, c'est la dynamique des prix qui va faire l'objet d'un intérêt soutenue lors des prochains mois, pour servir de base à la politique monétaire européenne, et à l'ampleur et au rythme de son resserrement.

Peter Praet, chef économiste de la Banque Centrale Européenne (BCE) conditionne l'arrêt du programme de rachats d'actifs à l'atteinte de l'objectif d'un peu moins de 2% d'inflation. La puissante Institution monétaire de Francfort a confirmé la semaine dernière la poursuite de ces rachats d'actifs jusqu'en mars au moins et a maintenu les taux à leurs niveaux abyssaux. Des taux qu'elles s'engagent à maintenir bas même après la fin du QE (Quantitative Easing, assouplissement quantitatif).

En attendant, les regards vont se tourner ce jour de l'autre côté de l'Atlantique, avec l'issue d'une réunion de deux du Comité de politique monétaire de la Fed. Si aucune action sur les taux proprement dits n'est envisagée pour la dernière réunion dirigée par J.Yellen, les salles des marchés s'attendent à un peu plus de fermeté dans le ton employé, après des semaines de baisse du Dollar.

Autre chiffre d'importance publié hier, l'indice de confiance des consommateurs américains (Conference Board) a progressé plus que prévu en janvier, à 125.4. Un baromètre clef dans la première économie du monde où traditionnellement, la consommation demeure le principal moteur de la création de richesse.

Côté valeurs hier, seuls quelques titres à la solide réputation défensive au sein du CAC ont pu grappiller quelques points, à l'image de Pernod-Ricard (+0,74% à 129,05 euros), ou encore Essilor International (+0,80% à 114,05 euros).

Les actions liées directement ou moins directement au pétrole ont perdu du terrain, dans le sillage d'un reflux des cours du brut, à l'image de Total (-1,68% à 46,50 euros), CGG (-6,33% à 3,02 euros), Vallourec (-2,78% à 5,59 euros), ou encore TechnipFMC (-2,92% à 25,90 euros).

SMCP a gagné 3,11% à 19,20 euros, -après la publication de son chiffres d'affaires annuel. Le groupe de prêt-à-porter haut de gamme a vu ses ventes s'envoler de 16% à 912 millions d'euros en 2017, au-dessus de l'objectif affiché des 900 millions d'euros.

Le spéculation continue sur Soitec (+3,40% à 66,85 euros). Le groupe isérois profitait lundi de l'envolée à la Bourse de Zurich du fabricant de semi-conducteurs autrichien AMS, qui avait notamment relevé ses prévisions.

Atari a bondi de 10,31% à 0,567 euro, poursuivant sa remontée amorcée il y a peu plus d'un mois. La hausse du titre dépasse 50% depuis le début de l'année et 70% depuis la publication le 26 décembre des résultats du premier semestre 2017-2018 de la société de "divertissement interactif et de licences multiplateforme".

Oddo BHF a relevé mardi son objectif de cours sur Sanofi (-0,81% à 72,31 euros) à 90 euros, au lieu de 88 euros précédemment, tout en confirmant sa recommandation "Achat" sur le groupe pharmaceutique, qui a annoncé la veille le rachat de la biotech belge Ablynx pour 45 euros par action, soit 3,9 milliards d'euros.

De l'autre côté de l'Atlantique, les prises de profits se sont accentués mardi, à l'approche de l'issue ce jour de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed dirigée par J. Yellen. Le Dow Jones a perdu 1,37% à 26 076 points, et le Nasdaq Composite 0,86% à 7 402 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a abandonné 1,09% à 2 822 points. A noter que l'ensemble des ces trois indices vedettes restent à proximité immédiate de leurs records historiques respectifs, atteints en fin de semaine dernière.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,2440$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 64.00$.

Sur le plan macroéconomique ce mercredi, à suivre l'indice des prix à la consommation en Espagne à 09h00, l'indice des prix à la consommation en Zone Euro à 11h00, le taux de chômage en Zone Euro à 11h00, et pour les Etats-Unis: l'enquête du cabinet privé ADP sur l'emploi à 14h15, l'indice du coût du travail à 14h30, l'indice PMI de Chicago à 15h45, les ventes de logements en cours à 16h00, les stocks de pétrole à 16h30, ainsi que la décision de politique monétaire de la Fed à 20h00. Un programme riche et dense en perspective, surtout de l'autre côté de l'Atlantique ce mercredi. Pour consulter l'intégralité de notre calendrier macroéconomique, cliquez ici.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Les 5 540 points continuent de constituer un niveau de résistance graphique significatif, sous lesquels se construit une petite vague de prises de profits.

Une fois ce niveau franchi, avec des indices tangibles de breakout (gap, volume, bougie remarquable), l'énergie accumulée pourra être libérée, et le CAC renouera avec une dynamique de momentum haussier. Nous n'y sommes pas encore.

Dans l'immédiat, nous retrouvons donc momentanément le cadre initial, à savoir celui de la formation d'une figure de consolidation très élargie. Dans tous les cas, et en dehors de ces considérations de court terme, indispensable pour l'affinement des points d'entrée graphiques et pour la stratégie d'exposition, l'opinion de fond sur le marché français reste fortement haussière. En particulier, le seuil hautement psychologique des 6 000 points est à moyen terme en ligne de mire.

A noter que la moyenne mobile courte à 20 jours (en bleu foncé) est en pleine phase d'accélération de sa prise de hauteur: les états tendanciels de fond ne sont nullement remis en cause.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5536.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5470.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale F936S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5536.00 / 5567.00 / 5665.00
Support(s) :
5470.00 / 5426.00 / 5267.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : La tendance de fond n'est pas menacée (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La tendance de fond n'est pas menacée (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+279.60 % vs +10.52 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat