Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 132.07 +2.49 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : La nervosité augmente, mais la volatilité diminue

jeudi 27 juin 2019 à 08h33

(BFM Bourse) - Les détentes et tensions sur le front commercial continuent de se succéder, provoquant des remous sur les marchés financiers, et empêchant toute installation de directionnel durable. Hier le CAC 40 perdait en clôture 0,25% à 5 500 points, avec les yeux toujours rivés vers les sujets commerciaux à l'approche du G20, et vers les sujets (intimement liés) monétaires.

En légère hausse dans la matinée mercredi, le baromètre de la cote parisienne s'est retourné en début d'après-midi après une nouvelle saillie de Donald Trump lors d'une interview accordée à Fox Business. "L'économie de la Chine s'effondre, ils veulent un accord", a ainsi affirmé le président américain, brandissant -comme toujours- la menace de nouvelles taxes punitives sur 300 milliards de dollars de produits chinois, à 10 ou 25%.

Donald Trump ne s'est pas arrêté en si bon chemin et a également accusé l'Allemagne d'être un "partenaire défaillant" car elle "verse des milliards et des milliards de dollars à la Russie pour son énergie et malgré cela nous sommes censés protéger l'Allemagne" s'est-il emporté. Tout cela avant de partir au Japon où se tiendra à partir de vendredi un G20 particulièrement attendu au cours duquel le président américain doit rencontrer, samedi, son homologue chinois.

Le secrétaire américain au Trésor Steven Munchin s'était auparavant déclaré (une nouvelle fois) optimiste quant à l'issue de ces discussions, en indiquant que les différents rounds de discussions ont permis jusqu'ici de couvrir "90% du chemin" vers la conclusion d'un accord.

Par ailleurs, sur le front monétaire, base de travail essentielle pour les allocations d'actifs par les gérants, la Fed a tenu plus tôt dans la semaine, par l'intermédiaire de son Président, a tempérer ses récents propos accommodants, sans pour autant écarter l'idée d'un abaissement des taux directeurs d'ici le mois de septembre. La Federal Reserve a surtout voulu réaffirmer son indépendance, et son étanchéité à la pression venu de la Maison Blanche...

Au chapitre macroéconomique mercredi, aucun chiffre européen d'importance ne figurait à l'agenda. De l'autre côté de l'Atlantique, les commandes de biens durables (hors éléments de transport) ont progressé de 0,3% en mai, au-delà de la cible. Déception en revanche sur le solde de la balance commerciale de mai, qui accroit son déficit, à proximité désormais immédiate des -75 Milliards de Dollars.

Côté valeurs, très sensible aux questions commerciales, le secteur des équipements automobiles était en grande forme, à l'image de Faurecia (+2,82% à 39,72 euros), Plastic Omnium (+4,53% à 22,84 euros), et Valeo (+5,92% à 28,26 euros).

Les rares représentants du secteur des semi-conducteurs sur la Bourse parisienne trouvaient de l'allant mercredi, avec le soulagement provoqué par la reprise des livraisons d'équipements par Micron pour Huawei. STMicroelectronics a gagné 1,85% à 15,15 euros, et Soitec 1,65% à 95,40 euros.

Les valeurs liées aux matières premières restaient bien orientées à l'image de CGG (+2,36% à 1,624 euro), Vallourec (+3,06% à 2,525 euros), ou Eramet (+5,92% à 57,40 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé en ordre dispersé, en raison notamment d'un soulagement sur le secteur des semi-conducteurs (voir plus haut). Le Dow Jones a perdu 0,04% à 26 536 points, et le Nasdaq Composite a grappillé 0,32% à 7 909 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 0,12% à 2 913 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1,1350$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 59,20$.

Au chapitre macroéconomique ce jeudi, à suivre en priorité côté américain les données finales du Produit Intérieur Brut (PIB) américain à 14h30, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, les ventes de logements en cours à 16h00, et les stocks de gaz naturel à 16h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare tricolore continue de former son épisode de consolidation, sur la partie haute du corps de la bougie remarquable du 18 juin, au-dessus du seuil technique des 5 445 points. Sur cette bande bien définie, une poursuite de la latéralisation en range est envisagée, dans une psychologie de marché dominée par un attentisme nerveux.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5600.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5445.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale C485S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5600.00 / 5665.00
Support(s) :
5445.00 / 5152.00 / 5081.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : La nervosité augmente, mais la volatilité diminue (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La nervosité augmente, mais la volatilité diminue (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.80 % vs +3.24 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat