Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 025.20 -0.17 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : La microéconomie au service de la fermeté des cours

vendredi 20 avril 2018 à 08h29

(BFM Bourse) - Toujours à la faveur de publications de sociétés de bonne facture, et mettant de côté les tensions liées à la géopolitique et au commerce international, l'indice CAC 40 a progressé jeudi de 0,21% à 5 391 points, dans des volumes toutefois en net repli. Au chapitre statistique, l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie (indice Philly Fed) a dépassé les attentes ce mois-ci, à 23.2, sur des niveaux fermes, proches de sa moyenne depuis décembre 2016. Un chiffre qui vient compléter le rapport mensuel sur l'industrie américaine publié mardi, de bonne facture. Pour rappel, la dynamique de la production industrielle a dépassé la cible: +0,5% pour le mois de mars en rythme mensuel. Le taux d'utilisation des capacités productives, autre indicateur clé de la santé de l'industrie américaine, est resté fort, à 78%, pleinement dans la cible.

Quant aux inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, pour la semaine du 9 au 15 avril, elles sont ressorties sans écart significatif, ni par rapport à la semaine précédente, ni par rapport au consensus.

Dans son traditionnel Livre Beige, la Fed (Federal Reserve) a indiqué mercredi que la dynamique de la croissance restait ferme, catalysée en particulier par les réformes fiscales, et en dépit de la guerre commercial sino-américaine.

Côté valeurs, Soitec a bondi de 17,11% à 72,90 euros, après la publication de son activité annuelle. Le fabricant de semi-conducteurs a vu son chiffre d'affaires progresser de 26% 310,6 millions d'euros, porté par l'explosion des ventes de plaques de 300mm (+95% à taux de change constant).

Publicis a gagné 7,37% à 60,28 euros, à la suite de la publication de revenus trimestriels supérieurs aux attentes. Les revenus du groupe publicitaires se sont élevés à 2 276 millions d'euros au premier trimestre 2018, contre 2 165 millions d'euros attendus par le consensus.

Atari a annoncé hier le succès de son augmentation de capital réalisée avec suppression du droit préférentiel de souscription dans le cadre d'un placement privé. L'éditeur de jeux vidéo a ainsi placé 13,6 millions d'actions au prix unitaire de 55 centimes d'euro pour un montant total de 7,5 millions d'euros, contre 5 millions d'euros prévus initialement, ce qui démontre la forte demande et le succès de cette opération.

Vivendi a progressé de 3,40% à 21,61 euros, après que le groupe de médias et de contenus a annoncé lors de son assemblée générale qu'il avait commencé à étudier une possible entrée en Bourse de sa filiale Universal Music Group (UMG), numéro un mondial de la musique enregistrée.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont légèrement reflué, à l'image du Dow Jones (-0,34% à 24 664 points) ou du Nasdaq Composite (-0,78% à 7 238 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 0,57% à 2 693 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,2340$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 68,10$.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre le discours du Président de la Banque d'Allemagne, M. Weidmann, à 13h30, l'indice des prix à la consommation, et les ventes au détail au Canada à 14h30, ainsi que l'indice de confiance du consommateur à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Nous avons assisté mercredi à un événement intéressant sur le plan technique, à savoir le franchissement des points hauts du 27 février, dans un accroissement des volumes de transactions, et avec clôture sur les points hauts de séance. A ce stade, une réintégration rapide d'une zone inférieure à 5 363 points est encore possible, en l'absence de signe ferme de breakout, mais force est de constater que le camp acheteur, certes pas sur l'ensemble des secteurs de la cote, a gagné en confiance cette semaine. Le mouvement reste à confirmer pour pouvoir enfin affirmer que les 5 038 points constituent les points bas de la réaction baissière secondaire amorcée au début du mois de février. D'autant que l'indice phare français a tracé jeudi une bougie caractéristique d'indécision, dans des volumes en net repli.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5426.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5213.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale F924S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5426.00 / 5536.00 / 5665.00
Support(s) :
5213.00 / 5081.00 / 5038.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : La microéconomie au service de la fermeté des cours (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La microéconomie au service de la fermeté des cours (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.20 % vs +1.09 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat