Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 569.67 -0.03 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : La Fed veut rassurer, mais obtient l'effet inverse !

mercredi 4 mars 2020 à 08h33

(BFM Bourse) - Le marché parisien a connu une nouvelle séance nerveuse, sentiment traduit par de la volatilité, et un écart sensible entre les points hauts de séance (5 509 points) et sa clôture, en légère hausse de 1,12% à 5 393 points mardi. Quelques heures après un communiqué du G7, aux éléments de langage à forte teneur diplomatique, sur la capacité de mobilisation des principales puissances économiques mondiales face à l'épidémie de coronavirus, la Fed a surpris la communauté financière en abaissant (en dehors des réunions d'un Comité de politique monétaire) le principal taux directeur fédéral de de 50 points de base.

Certes le marché anticipait à l'unanimité une baisse des taux, mais de façon progressive, et surtout dans le calendrier monétaire consacré, à l'issue des deux prochaines échéances du FOMC (17-18 mars, puis avril). L'attitude surprenante de la Fed, qui justifie naturellement son geste pour une atténuation de l'impact économique de l'épidémie de coronavirus, a en fait déboussolé les marchés.

Pour de nombreux observateurs, l'institution monétaire américaine vient de se tirer une balle dans le pied puisque si la situation sanitaire venait à se dégrader, la Fed aurait plus de mal à soutenir l'économie puisqu'elle vient d'épuiser une bonne partie de ses munitions. A contrario, Donald Trump a fustigé la banque centrale dans un tweet, jugeant... qu'elle n'allait pas assez loin et exhortant son président à d'autres baisses !

Cet abaissement si soudain du loyer de l'argent a en outre fait surgir à la mémoire des opérateurs les plus expérimentés, les derniers abaissement des taux fédéraux, dans ces conditions, et dans cette ampleur, à savoir en 2008 (crise financière) et 2001 (attentats du 11/09). Un parallèle qui a de quoi naturellement ajouter de la peur, alors que la Fed se voulait rassurante.

Le bilan du coronavirus Covid19 est désormais, à l'échelle mondiale, de plus de 93 000 cas confirmés, et de près de 3 200 morts. Sur le seul territoire français, 212 cas sont confirmés, et 4 personnes sont décédées.

Au chapitre statistique mardi, les opérateurs de marché ont pris connaissance de trois chiffres concernant la Zone Euro, sans grand enthousiasme: si le taux de chômage est ressorti stable et conforme aux attentes, à 7.4% de la population active, l'indice des prix à la production pour janvier et l'indice des prix à la consommation (toutes premières estimations pour février) ont manqué les attentes. Il convient de préciser que si l'inflation ralentit sur l'assiette de produit la plus large, en données corrigées des éléments les plus volatils en revanche (alimentation, énergie, alcool et tabac), la dynamique des prix reste tout de même conforme aux attentes. Aucun chiffre statistique américain d'importance majeur ne figure à l'agenda mardi.

Côté valeurs, le secteur bancaire, insatisfait des promesses de la BCE, était pénalisé significativement mardi, à l'image de ses principaux représentants sur la cote parisienne: BNP-Paribas (-1,48% à 42,81 euros), Crédit Agricole (-2,34% à 10,225 euros), Société Générale (-3,16% à 24,23 euros), ou Natixis (-3,18% à 3,47 euros).

Metabolic Explorer a bondi de 8,13% à 1,542 euro. Après un accord avec DSM, l'entreprise clermontoise spécialisée dans les biotechnologies industrielles signe avec Alinova (groupe Axéréal) pour un second composé agrosourcé. Tous les détails ici.

De l'autre côté de l'Atlantique, réaction négative des principaux indices sur actions mercredi, après l'annonce surprise d'une baisse des taux fédéraux, à l'image du Dow Jones (-2,94% à 25 917 points) ou du Nasdaq Composite (-2,99% à 8 684 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 2,81% à 3 003 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1160$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 47,70$.

À l'agenda statistique ce mercredi, à suivre en priorité le PMI services en Zone Euro (données définitives pour février) à 10h00, les ventes au détail en Zone Euro à 11h00, et pour les Etats-Unis, les résultats de l'enquête du cabinet privé en RH ADP à 14h15, le PMI services à 15h45, l'ISM non manufacturier (à plus fort impact potentiel) à 16h00, les stocks de pétrole à 16h30, et le Livre Beige de la Fed à 20h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Nous conditionnions l'évolution du CAC à la structure de la bougie hebdomadaire de la semaine passée. Force est de constater le caractère radical de la longueur de son corps noir, qui illustre la mobilisation continue d'un camp vendeur prêt à des décisions tranchées. L'absence, quasiment, d'ombre basse, montre que les probabilités d'atteinte de nouveaux points bas dans le mouvement correctif engagé sont fortes. A terme, une zone comprise entre 5 000 et 5 081 points est identifié comme une base de redémarrage.

Nous avons certes assisté à un légitime rebond de contestation après la formation de deux ombres basses qui ont défini les 5 225 points en garde-fou fragile. Mais l'attitude des cours sur l'initiation de ce rebond, l'absence de gap haussier, même mince, et les volumes décroissants en limitent nos projections sur la durée. Avis neutre à l'échelle de la séance de ce mercredi.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5725.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5226.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 0553S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5725.00 / 5800.00 / 6100.00
Support(s) :
5226.00 / 5081.00 / 5000.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : La Fed veut rassurer, mais obtient l'effet inverse ! (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La Fed veut rassurer, mais obtient l'effet inverse ! (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+332.80 % vs -8.08 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat