Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 408.60 +0.54 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : La Fed, indépendante, reste impassible

(BFM Bourse) - L'indice CAC 40 a mis un petit coup de frein (-0,23% à 5 498 points mercredi), les résultats d'Apple ne permettant pas de réchauffer l'ambiance de ce côté-ci de l'Atlantique: même les indices élargis ou généralistes de la cote américaine n'en n'ont pas profité, seul le Nasdaq tirant son épingle du jeu. Une attitude prudente prévalait par ailleurs avant l'issue d'une réunion de la politique monétaire, dont il ne fallait rien attendre sur la dynamique des taux proprement dite. Statu quo confirmé sur les taux fédéraux, qui restent compris entre 1,75% et 2.00%, avant une très probable nouvelle hausse - la troisième de l'année - en septembre.

Mais l'intérêt du communiqué ne concernait finalement pas la politique monétaire proprement dite. Les investisseurs avaient hâte de savoir dans quels terme J. Powell allait répondre à Donald Trump, qui s'était permis plus tôt de critiquer vivement la stratégie monétaire de la Fed - un fait rarissime aux Etats-Unis, ou la Maison Blanche n'intervient traditionnellement pas dans les choix de la Reserve Fédérale. Aucun mot de la part de la Fed sur le sujet, qui par la négative, réaffirme finalement son indépendance...

Au chapitre macroéconomique mercredi en Zone Euro, l'indice d'activité PMI manufacturier en données finales pour le mois de juillet est ressorti stable à 55.1 points, en conformité parfaite avec les attentes des analystes.

L'enquête du cabinet privé en ressources humaines ADP (Automatic Data Processing) a été particulièrement optimiste. Selon le cabinet, l'économie américaine a créé 219 000 postes dans le secteur privé (hors agriculture) le mois dernier, soit un bond de près de 40 000 unités, bien au-delà de la cible. Toujours sur le front de l'emploi, à suivre ce jour comme chaque jeudi, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, pour la semaine du 23 au 29 juillet, et demain, le traditionnel rapport mensuel fédéral sur l'emploi.

Légère contraction de l'indice d'activité PMI manufacturier (ISM) aux Etats-Unis à 58.1. Un résultat qui reste largement au-dessus de la barre des 50 points qui sépare la contraction du secteur (en-deçà) de l'expansion (au-dessus).

Côté valeurs, Air France (+4,17% à 8,136 euros) a fortement rebondi après des résultats encourageants malgré le conflit social du printemps.

A l'inverse, Bic (-9,91% à73,65 euros) a été lourdement sanctionné à cause d'un chiffre d'affaires et d'un bénéfice net en fort repli.

Eutelsat a gagné 4,50% à 19,145 euros, avec la confirmation de ses objectifs 2018/2019.

De l'autre côté de l'Atlantique, la séance de mardi a été plutôt terne, sauf sur le front des valeurs technologiques, avec l'effet d'entraînement d'Apple (+5,89% à 201,50$) dans le sillage de la publication d'excellents résultats semestriels. Le Dow Jones a perdu 0,32% à 25 333 points et le Nasdaq Composite, à forte coloration technologique, a gagné 0,46% à 7 707 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est légèrement déprécié, de 0,10% à 2 813 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1,1650$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 67,70$.

Sur le plan macroéconomique ce jeudi, à suivre l'indice PMI de la construction au Royaume-Uni à 10h30, l'indice des prix à la production en Zone Euro à 11h00, la décision de politique monétaire de la Banque d'Angleterre à 13h00 et pour les Etats-Unis: les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, ainsi que les commandes à l'industrie à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare tricolore, qui s'est rapproché en séance hier des points hauts du 15 juin, a montré des signes d'essoufflement très net dans la formation de la vague haussière amorcée le 24 juillet, sur combinaison de bougies de retournement haussier de court terme. Sans pour autant marquer le pas - aucun signe technique baissier n'est formellement validé - les catalyseurs haussiers viennent à manquer. Une dérive à biais très légèrement baissier est l'option privilégiée, dans ces conditions pour la séance à venir. Une marge existe jusqu'à une reprise de contact effective avec la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé).

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5560.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5342.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale C555S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5560.00 / 5665.00
Support(s) :
5342.00 / 42546.00 / 5081.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : La Fed, indépendante, reste impassible (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La Fed, indépendante, reste impassible (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+276.00 % vs +8.80 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat