Bourse > CAC 40 > CAC 40 : La correction touche à sa fin
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 427.19 +0.75 % Temps réel Euronext Paris
5 394.93Ouverture : 5 427.19+ Haut : 5 359.76+ Bas :
+0.60 %Perf Ouverture : 5 386.83Clôture veille : 3 392 900 KVolume :

CAC 40 : La correction touche à sa fin

(Tradingsat.com) - La semaine passée entière aura finalement été sous le signe de la correction, les opérateurs prenant quelques bénéfices ponctuels alors que les craintes de voir repousser d'un an l'application de l'ambitieuse réforme fiscale américaine se font vives. Le paquet de lois fiscales, actuellement en discussion au Congrès tourne à l'imbroglio et, au-delà des question de délais d'application, en particulier sur l'impôt sur les sociétés, les craintes de voir des diminutions d'impôts moins tranchantes que prévues tracassent le marché, qui avait basé une partie de son avance récentes sur le postulat d'une promulgation rapide.

Au chapitre macroéconomique, les opérateurs ont pris connaissance vendredi matin d'une hausse de la production industrielle française, sur le mois de septembre de 0,6% en rythme mensuel, conformément aux attentes. Légère déception en revanche sur le front de la dynamique des salaires, qui n'ont pas atteint la cible. Par ailleurs, la production manufacturière au Royaume-Uni sur le mois de septembre a largement dépassé la cible. Autre publication importante, les données préliminaires du sentiment du consommateur américain (Université du Michigan) ont reculé sous la barre des 100, à 97,8.

Côté valeurs, ArcelorMittal a dominé les débats au sein du CAC, en gagnant 3,37% à 25,14 euros dans des volumes nourris, dans le sillage de la publication des ses résultats trimestriels.

STMicroelectronics (+2,48% à 20,475 euros) a profité des résultats de bonne facture et des perspectives de croissance de Nvidia.

Vallourec a reculé de 10,23% à 4,582 euros, en dépit d'une publication solide et de perspectives encourageantes, mais déjà intégrées dans les cours.

Peugeot a lâché 3,91% à 18,915 euros, au lendemain de la présentation du plan "PACE" de redressement d'Open par Michael Lohscheller, le PDG du constructeur automobile allemand. Le titre aura ainsi perdu un peu plus de 8% en trois séances.

Solocal Group a reculé de 5,09% à 0,802 euro. La déception prévaut en effet après la publication jeudi soir du chiffre d'affaires de Solocal pour le troisième trimestre 2017, annoncé en baisse de -10% à 177 millions d'euros, avec un recul de 5% du chiffre d'affaires Internet à 148 millions d'euros. Les perspectives pour l’année 2017 sont revues à la baisse, malgré la mise en place d'un plan d’actions visant à accélérer la dynamique de croissance à court-terme et des réductions immédiates de coûts permettent d’économiser dès le deuxième semestre 2017 et de manière récurrente plus de 15 millions d'euros.

SPIE a bondi de 5,82% à 23,28 euros après la publication de ses résultats des neuf premiers mois de 2017. Le groupe de services multi-techniques dans les domaines de l’énergie et des communications a enregistré une forte croissance de +22,3% (à change constant) de sa production (chiffre d'affaires) sur la période, à 4 338,4 millions d'euros.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé à des niveaux proches de l'équilibre, les investisseurs continuant de manifester leur prudence, à l'aune des doutes sur la crédibilité d'une réforme fiscale rapide. Le Dow Jones a perdu vendredi 0,17% à 23 422 points et le Nasdaq Composite a clôturé in extremis et symboliquement dans le vert (+0,01% à 6 750 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté légèrement, de 0,09% à 2 582 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1650$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 56,80$.

Sur le plan macroéconomique ce lundi, à suivre la balance budgétaire fédérale américaine à 20h00. L'agenda se densifiera dès demain avec entre autres publications importantes, l'indice des prix à la consommation en Allemagne, l'indice des prix à la consommation au Royaume-Uni, la première estimation du PIB en Zone Euro, l'indice de sentiment économique ZEW en Allemagne, et l'indice des prix à la production aux Etats-Unis. Pour consulter l'exhaustivité de notre calendrier économique, rendez-vous ici.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Les prises de profits subies la semaine passée sur le marché parisien doivent s'analyser à l'aune de la puissance de l'avancée initiale. Certes la bougie tracée jeudi, en particulier, au corps allongé, quasiment sans mèche, a traduit un désir de réorganisation vendeuse ponctuelle tout au long de la journée, sans bémol, et certes, la moitié de l'amplitude du corps de la bougie du 26 octobre (bougie symétriquement opposée) a été "retracée", mais:

Ce mouvement de reflux intervient après une prise de hauteur soutenue, en rythme et en ampleur, et sans réajustement, depuis le gap de rupture (breakaway gap) du 11 septembre, gap qui a marqué la sortie haussière d'un canal de consolidation. Il n'y a donc aucune crainte à avoir à ce stade. La tendance de fond n'est pas attaquée, et le mouvement de reflux en cours sera l'occasion de profiter d'un nouveau point d'entrée pour renforcer ses positions sur les grosses capitalisations de la cote à fort effet Bêta, typiquement STMicroelectronics.

Déjà, le mouvement vendeur se montre désorganisé, avec le très net recul des volumes de transactions sur la seule séance de vendredi: la correction touche à sa fin.

A l'image de la seule séance à venir, une poursuite de l'accélération baissière, avec un potentiel début de retournement en cours de séance, vers 5 340 points comme base de soutien, est l'option privilégiée.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5536.00 points.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale E301S est adapté.
Le conseil CAC 40
Négatif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5536.00 / 5665.00
  • Support(s) : 5338.00 / 5257.00 / 5145.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : 2 % / 4 %
  • Ecart(s) support : -2 % / -3 % / -5 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : La correction touche à sa fin (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La correction touche à sa fin (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...