Bourse > CAC 40 > CAC 40 : La borne haute du gap du 24/04 sous surveillance rapprochée
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 319.17 -0.32 % Temps réel Euronext Paris
5 335.85Ouverture : 5 350.25+ Haut : 5 304.35+ Bas :
-0.31 %Perf Ouverture : 5 336.39Clôture veille : 3 391 810 KVolume :

CAC 40 : La borne haute du gap du 24/04 sous surveillance rapprochée

(Tradingsat.com) - Dans un marché affecté par des chiffres décevants sur la consommation américaine, et sans goût pour le risque à quelques heures du verdict de la Fed sur ses taux et sa politique monétaire, les investisseurs ont une nouvelle fois choisi de prendre des bénéfices mercredi. Le CAC 40 a lâché 0,35% à 5 243 points, dans des volumes d'échanges en très légère accélération.

Comme les salles de marchés l'avaient largement anticipé, la Fed relevé de 25 points de base son principal taux directeur, à un niveau désormais inférieur à 1,25%, et a commencé à travaillé l'opinion sur une réduction progressive de la taille de son bilan.

Les opérateurs ont pris connaissance mercredi de chiffres décevants sur la consommation, avec en particulier des ventes au détail et l'indice des prix à la consommation qui n'atteignent pas le consensus. Des indicateurs majeurs et à fort impact dans un pays où traditionnellement, la consommation demeure le principal moteur de création de richesse.

Côté valeurs, Gaussin a bondi de 6,90% à 0,31 euro dans de puissants volumes de transactions, après le rachat d'une dette de 11,3 millions d'euros issue d'un financement mis en place en avril 2014. "Le but de cette opération est d'améliorer la structure du bilan du groupe en réduisant drastiquement sa dette d'une part et d'autres parts en augmentant ses capitaux propres en faisant progresser significativement ses résultats", indique le groupe dans son communiqué.

Carbios (+10,46% à 8,34 euros) a amplifié sa prise de hauteur. Mardi, la société a annoncé avoir franchi une nouvelle étape en produisant des oligomères de PET à partir d’acide téréphtalique issu de son procédé de biorecyclage des bouteilles en PET. Carbios démontre ainsi qu’il est désormais possible d’utiliser des déchets plastiques en PET plutôt que des ressources fossiles pour la synthèse d’oligomères de PET.

Michelin a gagné du terrain (+1,82% à 120,50 euros), soutenu par JP Morgan, qui vient de relever son objectif de cours sur le fabricant de pneumatiques à 135 euros, au lieu de 120 euros précédemment, tout en confirmant sa recommandation "Surpondérer".

EDF a progressé de 3,24% à 9,811 euros et Engie de 1,99% à 13,84 euros. Les deux énergéticiens profitent d'informations du journal britannique The Sun selon lesquelles la Première ministre Theresa May serait poussée par son gouvernement à abandonner son projet de plafonnement des prix de l'énergie au Royaume-Uni, un marché important pour les deux groupes.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé la séance de mercredi en "ordre dispersé", peu sensible aux propos de J. Yellen. Le Dow Jones a grignoté 0,22% à 21 374 points tandis que le Nasdaq Composite, dense en valeurs technologiques, s'est replié de 0,41% à 6 194 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a clôturé sur une note stable (-0,10% à 2 438 points).

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1220$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 44,70$.

Sur le plan macroéconomique ce jeudi, à suivre la décision de politique monétaire de la Banque Nationale Suisse à 09h30, les ventes au détail au Royaume-Uni à 10h30, la décision de la politique monétaire de la Banque d'Angleterre à 10h30, ainsi qu'une nouvelle batterie d'indicateurs économiques américains cet après-midi: les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, l'indice manufacturier, et les prix à l'importation à 14h30, la production industrielle et le taux d'utilisation des capacités productives à 15h15.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Nous avons désormais un renforcement de la confirmation du rôle de résistance graphique de la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé), courbe de tendance qui s'est inversée nettement à la baisse dès la fin du mois de mai. Lundi il rechutait en traçant une bougie sans aucune mèche, matérialisant la mobilisation du camp vendeur tout au long de la séance. Et dès mercredi, l'indice, après échec contre cette courbe de tendance, traçait une bougie en englobante baissière, chandelier dont le corps englobe complètement celui de la bougie de transition de jeudi.

Gardons à l'esprit que la tendance de fond reste inchangée. Nous demeurons particulièrement haussier sur la configuration graphique de fond du CAC, mais considérons que le pullback du 18 mai, sur borne haute du gap, n'est pas suffisant pour assainir la situation graphique. La psychologie de marché reste encore sur la défensive. Les "plus hauts" des 8 mai, 15 mai, 25 mai, 9 juin, sont décroissants. Seule exception, le 2 juin, mais il y a justement eu retournement en cours de séance...

Nous avions identifié un premier seuil d'intervention à l'achat vers 5 250 points, soit 20 points au-dessus de la borne haute du gap immense du 24/04. Il y a bien eu réaction sur ce niveau, mais il faudra des signes techniques bien plus tranchants pour envisager une reprise franche de la vague haussière majeure à partir de ces niveaux. Le reflux de lundi a parfaitement illustré cette absence de mobilisation du camp acheteur à court terme. L'installation d'une dérive latérale, avec grignotage en partie du gap immense du 24 avril reste possible. Ne nous laissons donc pas tenter par un retour à l'achat massif prématuré.

Une nouvelle séance de transition est attendue ce jeudi, avec des oscillations peu amples, concentrées à proximité immédiate de la borne haute du gap du 24 avril (5 230 points), niveau désormais sous haute surveillance.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5320.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5230.00 points relancerait la pression vendeuse.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 8768S est adapté.
Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5320.00 / 5370.00 / 5442.00
  • Support(s) : 5230.00 / 5135.00 / 5038.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : 0 % / 1 % / 2 %
  • Ecart(s) support : -2 % / -4 % / -6 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : La borne haute du gap du 24/04 sous surveillance rapprochée (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La borne haute du gap du 24/04 sous surveillance rapprochée (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...