Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 494.17 +0.78 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : L'Euro, au-delà des 1.18$, pèse sur l'appétit pour le risque

(BFM Bourse) - Pénalisé par une remontée de l'Euro à quelques heures de l'issue de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed pour l'année 2017, le marché parisien a subi quelques arbitrages: le CAC 40 a clôturé mercredi en repli de 0,51% sous les 5 400 points, dans des volumes en hausse.

La Fed a relevé sans surprise ses taux directeurs, dans une nouvelle fourchette entre 1,25% et 1,50%. Il s'agit de la troisième hausse du loyer du Dollar depuis le 1er janvier, et la quatrième depuis le scrutin présidentiel remporté par Donald Trump. La Présidente de la Fed, J. Yellen, qui faisait sa dernière conférence de presse majeure hier, forcément très suivie, s'est montrée rassurante sur la croissance et l'emploi, tout en pointant une inflation stable. Les perspectives de croissance ont été annoncées à +2,5% en rythme annuel pour 2018.

Des chiffres qui devraient trouver un appui supplémentaire avec un accord au Congrès entre les leaders Républicains sur un texte commun sur la loi de réforme fiscale. Un nouveau grand pas vers une promulgation de la loi avant Noël, ce qui constituerait la première grande victoire de Trump sur le plan législatif.

C'est au tour ce jeudi de la Banque Centrale Européenne de clôturer la réunion du Conseil des Gouverneurs. Un statu quo sur les taux est largement anticipé dans les salles des marchés.

En ce qui concerne les statistiques économiques de mercredi côté européen: les données finales de l'inflation allemande pour novembre sont ressorties parfaitement en ligne avec les attentes des économistes. Très bonne dynamique, par ailleurs, à signaler sur le front de la production industrielle en Zone Euro (+0,2% en octobre en rythme mensuelle). Un indicateur qui a toutefois un impact mesuré, car la France et l'Allemagne, qui comptent pour la moitié environ de l'économie de la Zone Euro, dévoilent leur chiffre de production industrielle plus tôt.

Côté américain, pour le mois de novembre, l'indice des prix à la consommation est ressorti en hausse de 0,4% en rythme mensuel, contre 0,1% le mois précédent. Hors alimentation et énergie, éléments particulièrement volatils, la croissance des prix s'est avérée décevante.

Côté valeurs, le Groupe TF1 (+1,30% à 12,885 euros) a remis une offre ferme au groupe Axel Springer pour l’acquisition de sa participation majoritaire dans le site aufeminin au prix de 38,74 euros par action. Une fois cette acquisition réalisée, la chaîne numéro un en France déposera une offre publique d’achat obligatoire simplifiée au même prix sur le solde du capital.

Carmat (+0,58% à 20,92 euros en clôture d'une séance volatile) a annoncé avoir levé 52,9 millions d'euros dans le cadre de son augmentation de capital sans droit préférentiel de souscription. Le prix de souscription des actions nouvelles a été fixé par le conseil d’administration de la Société le 12 décembre à 20 euros par action, faisant ressortir une décote de 13,4 % par rapport au cours de clôture de 23,1 euros du 11 décembre 2017 et de 16,7 % par rapport au cours moyen pondéré par les volumes des cinq dernières séances de bourse précédant le 12 décembre 2017.

Cellectis (+8,20% à 23,22 euros) était très entouré après la publication des résultats préliminaires de deux essais cliniques de Phase I indiquant un taux élevé de rémission complète obtenus avec le produit de thérapie cellulaire UCART19 dans le traitement de la leucémie aiguë lymphoblastique de l'adulte et de l'enfant.

Compagnie des Alpes a gagné 4,66% à 30,35 euros, au lendemain de ses résultats annuels. Portzamparc, qui revient sur cette publication dans une note, a relevé son objectif de cours de 31,5 à 32,8 euros, tout en réitérant sa recommandation "Acheter".

De l'autre côté de l' Atlantique, le ton jugé rassurant de la Réserve Fédérale (Fed) a permis aux indices sur actions de prendre de la hauteur, à l'image du Dow Jones (+0,33% à 24 585 points) ou du Nasdaq Composite (+0,20% à 6 875 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, est resté quasiment stable à 2 662 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1820$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 56,70$.

Sur le plan macroéconomique ce jeudi, à suivre une batterie d'indicateurs PMI (enquêtes auprès des directeurs d'achats) en Europe, pour l'industrie et les services. Les données synthétique pour l'ensemble de la Zone Euro sont attendues à 11h00. A suivre également les ventes au détail au Royaume-Uni à 10h30, ainsi que la décision de politique monétaire de la Banque d'Angleterre à 13h00. Pour la BCE, point d'orgue de la journée, l'annonce sur les taux proprement dits sera faite à 13h45, et la conférence de presse se tiendra à 14h30. Pour les Etats-Unis, l'agenda macroéconomique est dense ce jeudi, avec en particulier les prix à l'import, les ventes au détail et les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, les indices PMI services et industriels, en première estimation à 15h45, ainsi que les stocks des entreprises à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice CAC est entré dans une phase de latéralisation des cours, qui pourrait durer jusqu'à la fin d'année. Une figure de consolidation complexe, vaste et difficilement identifiable au sens de la nomenclature est en cours de construction. Dans l'immédiat, l'indice phare tricolore évolue dans la partie haute de cette phase de consolidation.

Bien que les probabilités d'atteinte de "points bas", le mercredi 15 novembre en séance, soient très fortes à ce stade, force est de constater que le chemin vers une reprise franche ne sera pas sans difficultés. Les points bas en question sont à proximité immédiate des 5 300 points.

Pour rappel, l'indice CAC 40 a mis fin dès le 16 novembre à une série ininterrompue de huit séances de baisse, soit un mouvement correctif sain, qui s'inscrit classiquement dans un mouvement haussier de fond. Ces huit séances constituent clairement un rejet graphique sur support (pullback), à savoir une vague baissière mineure (concentrée dans le temps) qui prend place au sein d'une vague haussière majeure, bien plus ample, et construite dans le temps, par une succession bien plus longue de séances de hausses modérées. Et c'est cette dernière qui définit le consensus de fond.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5441.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5267.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5441.00 / 5536.00 / 5665.00
Support(s) :
5267.00 / 5145.00 / 5081.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : L'Euro, au-delà des 1.18$, pèse sur l'appétit pour le risque (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : L'Euro, au-delà des 1.18$, pèse sur l'appétit pour le risque (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+278.40 % vs +10.52 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat