Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 688.74 +1.79 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : L'épicentre épidémique atteint l'Amérique, les salles des marchés sur leur garde

vendredi 27 mars 2020 à 08h33

(BFM Bourse) - Alors que l'épicentre de l'épidémie poursuit son sinistre parcours d'Est en Ouest autour du globe, il se positionne désormais douloureusement sur les Etats-Unis, qui se préparent à une forte accélération de nombre de nouveaux cas de Covid-19, dû au coronavirus Sars Cov-2. Alors que les Etats se confinent les uns après les autres outre Atlantique, provoquant de malsaines critiques, teintées d'impatience irresponsable de Trump, les parlementaires ont quasiment validé un plan de relance historique. L'ampleur de ce plan, inédite, d'une enveloppe de 2 000 Milliards de $, provoque autant de soulagement que de craintes... A titre de comparaison, et pour prendre la mesure du gigantisme de l'enveloppe, il s'agit grossièrement du double du total des mesures budgétaires cumulées post-2008 !

Ce qui inquiète, en sus de la sortie de route budgétaire inévitable, c'est l'attitude impatiente de Trump sur l'agenda d'un assouplissement précoce (trop précoce ?) des mesures de confinement. L'impétueux locataire de la Maison Blanche, qui ne pense qu'à sauver son bilan, carte d'accès à un second mandat, commence déjà à mettre la pression sur les législateurs, en évoquant l'approche des fêtes de Pâques, chère à son coeur... Et ce alors qu'il va devoir faire face inévitablement à la dégradation de ses deux principaux thermomètres, qu'il considère comme des passeports pour quatre ans supplémentaires à la tête des Etats-Unis: la croissance du PIB, et le taux de chômage.

Hier jeudi, l'indice CAC 40 (+2,51% à 4 543 points) est parvenu à se hisser en territoire positif, accélérant ses quelques gains en dernière partie de séance dans le sillage de Wall Street, qui a pourtant dû encaisser une explosion (certes attendue) du nombre de chômeurs. Le rapport fédéral sur l'emploi pour le mois de mars est attendu fébrilement vendredi prochain, 13h30.

Quatre chiffres statistiques publiés hier outre atlantique ce jour, avec trois chiffres plutôt conformes aux attentes, voire légèrement au-dessus, concernant les stocks des grossistes (données préliminaires pour février), la balance commerciale des biens (février) et les données finales du PIB au 4èeme trimestre (+2,1% du T418 sur le T4 2019), ce dernier chiffre n'intéressant clairement plus personne, et concernant le PIB, les salles des marchés se projettent déjà sur les données avancées pour le T1 2020. En revanche, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, qui étaient depuis de nombreux mois autour de la barre des 200 000, ont explosé, 2 fois plus que le consensus ne le laissait augurer, à 3 283 000...

Le bilan du coronavirus Covid19 est désormais, à l'échelle mondiale, de près de 537 000 cas confirmés, et de plus de 24 000 morts, selon les données compilées par l'Université Johns Hopkins. Si le nombre de nouveaux cas quotidiens en Chine chute et que le taux d'utilisation des capacités de production reprend pleinement le chemin de la hausse, la propagation incontrôlable du virus à l'échelle de la planète rend encore indéchiffrable les conséquences sur l'activité économique. Les quatre principales puissances économiques de la Zone Euro (Allemagne, France, Italie, Espagne) sont particulièrement touchées. 8 215 décès sont à déplorer en Italie, et 4 365 en Espagne.

Côté valeurs, un certains nombre de dossiers massacrés lors du récent krach ont amplifié le rebond du marché, en inscrivant hier des performances parfois à deux chiffres, à l'image d'Ingenico (+10,82% à 103,20 euros), Safran (+12,12% à 91,92%, +38,85% depuis le début de la semaine), Lagardère (+14,06% à 11,07 euros), Airbus (+20,46% à 72,29 euros), ou Natixis (+23,13% à 3,854 euros). Côté biotechs, Eurobio-Scientific (+24,00% à 8,68 euros) a bondi dans des volumes puissants. La société a annoncé mercredi soir avoir obtenu le marquage CE pour son test contre le coronavirus, qui permet un résultat 1h15 après extraction. Le laboratoire spécialisé dans le diagnostic in vitro dit pouvoir tripler sa capacité actuelle selon la demande. Enfin, Poxel (+18,21% à 6,88 euros) était applaudi en Bourse au lendemain de la publication de ses résultats annuels 2019.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont amplifié leur rebond hebdomadaire, en gagnant jeudi, pour le Dow Jones, +6,38% à 22 552 points et pour le Nasdaq Composite, 5,60% à 7 797 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 6,24% à 2 630 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1050$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 22,90$.

À l'agenda statistique ce vendredi, à suivre en priorité côté américain, les dépenses et revenus des ménages à 13h30, l'indice de confiance du consommateur (Université du Michigan), données révisées à 15h00, ainsi que les prévisions de l'inflation (Université du Michigan), données révisées, à 15h00 également.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Il s'agit désormais de ne pas se faire piéger. Autrement dit, attention au contre-pied. Nous mettons à ce stade en garde les investisseurs contre la tentation d'un retour prématuré sur le marché, alors qu'un certain appétit peut être déclenché de façon "pavlovienne" par la vue de flambée à deux chiffres de certains dossiers sur les trois dernières séances (CNP Assurances, Safran, Natixis, etc).

A ce stade, il convient de replacer le récent rebond technique dans son contexte: il s'agit d'une puissante contestation d'un mouvement vendeur de fond. La tendance baissière (cadre de travail général) n'a pas été remise en question sur le plan technique. Dans ces conditions, la formation d'un rééquilibrage des cours avant une rechute est l'option privilégiée.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5000.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4117.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5000.00 / 5081.00 / 5509.00
Support(s) :
4117.00 / 3684.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : L'épicentre épidémique atteint l'Amérique, les salles des marchés sur leur garde (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : L'épicentre épidémique atteint l'Amérique, les salles des marchés sur leur garde (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+309.50 % vs -5.68 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat