Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 492.15 -0.07 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : L'anxiété gagne du terrain

lundi 26 octobre 2020 à 08h34

(BFM Bourse) - L'indice CAC 40, soutenu par la microéconomie, est parvenu vendredi (+1,20% à 4 909 points) à limiter très significativement ses pertes hebdomadaires (-0,53%), dans une ambiance de fond peu propice aux prises d'initiatives durables toutefois, alors que l'épidémie de Covid-19 pousse les gouvernements en Europe à des nouvelles mesures de restriction, voire de nouveaux confinements (Irlande, Pays de Galles). L'avance pris par Joe Biden dans les sondages a le mérite aux yeux des marchés d'éloigner le spectre d'une période de flottement le 03 novembre.

L'optimisme des investisseurs vendredi était donc à mettre sur le compte des nouvelles publications trimestrielles, qui suggèrent un net rebond de l'activité des fleurons français entre juillet et septembre, par rapport au deuxième trimestre. Air Liquide (+2,38% à 133,35 euros) et Elis (+5,84% à 11,41 euros) ont vu leur copies trimestrielles respectives satisfaire le marché, tandis que Renault (-0,48% à 24,77 euros), est parvenu à limiter les dégâts.

A signaler des espoirs du côté des traitements et vaccins, avec l'approbation par la FDA du Remdesivir de Gilead comme traitement du Covid-19. L'Agence américaine des médicaments a plus précisément accordé une autorisation permanente au médicament antiviral pour les malades hospitalisés, confirmant l'autorisation conditionnelle accordée en mai. Les essais du vaccin développé par l'Université d'Oxford entraînerait par ailleurs une solide réponse immunitaire des patients, selon les études menées auprès des milliers de volontaires auxquels il a été injecté. De quoi donner un peu de baume au cœur des investisseurs.

En revanche, sur le plan statistique, la séance de vendredi a été contrastée. En toutes premières estimations pour le mois en cours en Zone Euro, l'indicateur d'activité PMI (by IHS Markit) a dépassé les attentes pour l'industrie (54.4), largement au-dessus du seuil des 50 points, donc, et manquant les attentes pour les services, à 46.2. La composante industrielle est tirée par le haut par d'encourageants chiffres allemands (58.0 pour le PMI industriel de la première économie de la Zone Euro).

Phil Smith, Directeur Associé du cabinet IHS Markit, a commenté: «De manière encourageante, l'économie allemande montre une certaine résilience face à une deuxième vague de cas de coronavirus, comme le suggèrent les données flash PMI d'octobre. Alors que certaines entreprises de services en Allemagne ont été frappées par de nouvelles restrictions et une incertitude accrue autour d'une deuxième vague, la baisse de l'activité du secteur des services a jusqu'à présent été limitée, tandis que dans le même temps, les performances économiques du pays sont soutenues par une forte performance de l'industrie."

Les seules composantes françaises ont manqué toutes deux les attentes.

De l'autre côté de l'Atlantique, séance sans relief vendredi, avec une baisse limitée à -0,10% à 28 335 points pour le Dow Jones et quelques maigres gains dans des volumes faméliques pour le Nasdaq Composite (+0,37% à 11 548 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grignoté 0.34% à 3 465 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1830$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 38.80$.

À l'agenda statistique ce lundi, à suivre en priorité l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne à 11h00 et les ventes de logements neufs aux Etats-Unis à 16h00.

A noter, pour les détenteurs de positions au RD: la liquidation mensuelle interviendra à la clôture de la séance du mardi 27 octobre.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Le gap baissier du 21 septembre a été comblé dès le tout début de la semaine 42, avant engagement dans une latéralisation nerveuse sous les 5 000 points, puis deux séances au directionnel plus tranché. La formation d'un long biseau (wedge) au tournant du mois d'octobre se sera soldée par une sortie par le bas, pas encore pleinement validée. Dans tous les cas, sous les 5 000 points en données de clôture, la situation graphique de court terme reste préoccupante. Au-delà une zone de respiration, entre 5 000 et 5 130 points serait réintégrée, avec un apport d'oxygène ponctuellement apporté.

Dans l'immédiat, la construction, sans validation pleine par les volumes de transactions, d'une englobante baissière mercredi et d'une mèche haute (ombre) lundi 19 invitent à la plus grande prudence.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5000.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 9K33S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5000.00 / 5132.00
Support(s) :
4700.00 / 4570.00 / 4368.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : L'anxiété gagne du terrain (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : L'anxiété gagne du terrain (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.30 % vs +10.48 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat