Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Jambe baissière secondaire au sein d'un mouvement haussier
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 542.55 -0.11 % Temps réel Euronext Paris
5 570.73Ouverture : 5 592.16+ Haut : 5 519.78+ Bas :
-0.51 %Perf Ouverture : 5 548.45Clôture veille : 3 749 970 KVolume :

CAC 40 : Jambe baissière secondaire au sein d'un mouvement haussier

(Tradingsat.com) - Le reflux que nous pressentions sur le CAC est en cours, alimenté par le passage du Dow Jones sous les 20 000 points pourtant très récemment conquis. C'est tout le sens du danger du piège à la hausse (bulltrap) que nous développions dans nos précédentes analyses sur indice.

La brutalité des prises de décision, par la signature en cascade de décrets présidentielle aux Etats-Unis, par Donald Trump, n'aide évidemment pas à la prise de risque.

Le Président des Etats-Unis vient notamment de signer, en fin de semaine dernière, le décret concernant une de ses promesses phare, qui vise à lancer le programme de construction d'un mur à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique. Un mur qu'il compte financer en taxant les importations mexicaines. Le Président mexicain a dans la foulée annulé sa visite officielle aux Etats-Unis...

Toujours sur le front de l'immigration, il a tout simplement interdit l'accès au territoire américain des ressortissants d'une liste de pays, à majorité musulmane (Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen). Ultra protectionniste, et encore flou sur sa politique budgétaire, et en particulier la fiscalité, D. Trump crispe une frange des investisseurs. La ministre par intérim de la Justice, qui s'est dressée contre ce décret, a été tout simplement limogée.

Quelques jours auparavant, le 45ème Président des Etats-Unis a insisté dimanche dernier sur son intention de renégocier le traité de l'Alena (traité commercial de libre-échange multilatéral, entre le Mexique, les Etats-Unis et le Canada). Autre mesure phare allant dans le sens d'un protectionnisme fort, il a signé une ordonnance pour extraire les Etats-Unis du "Partenariat transpacifique".

C'est dans ce contexte de prudence que débute une réunion de deux jours du Comité de politique monétaire de la Fed. Si les taux proprement dits ne devraient pas bouger, les cambistes seront particulièrement attentifs au ton, et aux inflexions éventuelles dans les éléments de langage apportées par la puissante Institution monétaire, à l'aune des premières décisions, pour le moins tranchées, de la nouvelle administration Trump.

Les opérateurs ont pris connaissance lundi une hausse des revenus et dépenses des ménages américains, ces dernières dépassant les attentes moyennes des économistes. Quant aux promesses de ventes de logements aux Etats-Unis, elles ne se sont nullement écartés du consensus.

En dépit d'une accélération de la création de richesse au quatrième trimestre (+0,4%), conforme aux attentes moyennes des économistes, la progression du PIB sur l'ensemble de l'année 2016 n'est finalement que de 1,1%.

Côté valeurs, Diaxhonit (-7,14% à 0,26 euro) a annoncé conformément à sa communication du 4 janvier dernier, le lancement d`une augmentation de capital, avec suppression du droit préférentiel de souscription et délai de priorité à titre irréductible au profit des actionnaires existants, d'un montant initial maximal de 7,8 millions d'euros pouvant être porté à un montant maximal de 8,9 millions d`euros en cas d`exercice intégral de la clause d`extension.

Engie (-1,82% à 11,03 euros) a clôturé sur des plus bas historiques lundi. L'entreprise énergétique qui capitalise 27 milliards d'euros en Bourse a été dégradée par RBC Capital, qui a abaissé sa recommandation de "Surperformance" à "Performance en ligne" ainsi que son objectif de cours de 18 à 12,5 euros.

Recylex a annoncé lundi soir avoir demandé la suspension de la cotation du cours de Bourse de son action pour le mardi 31 janvier 2017, "dans l'attente de la diffusion d`un communiqué sur le délibéré de la Cour d'appel de Douai concernant 187 demandes d`indemnisation pour licenciement sans cause réelle et sérieuse initiées en 2010".

De l'autre côté de l'Atlantique, tout en limitant la casse en fin de séance, les principaux indices sur actions ont abandonné du terrain lundi, à l'image du Dow Jones (-0,61% à 19 971 points) ou du Nasdaq Composite (-0,83% à 5 613 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a reflué de 0,60% à 2 280 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,0690$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 52,50$.

Sur le plan macroéconomique ce mardi, à suivre l'indice des prix à la consommation en Espagne à 09h00, la variation de l'emploi en Allemagne à 09h55, les prêts nets accordés aux particuliers au Royaume-Uni à 10h30, la première estimation du PIB ainsi que l'indice des prix à la consommation en Zone Euro à 11h00. Pour les Etat-Unis, c'est aujourd'hui que démarre la traditionnelle réunion de deux jours du Comité de politique monétaire. A suivre l'indice S&P Case Schiller des prix de l'immobilier dans une vingtaine d'agglomération à 15h00, ainsi que l'indice PMI de Chicago à 15h45 et l'indice de confiance des consommateurs (Conference Board) à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Avec désormais des plus hauts décroissants (3 et 26 janvier), et des plus bas décroissants également (11 et 23 janvier), l'indice phare français est entré dans une phase secondaire de reflux, les flux vendeurs ayant fini par l'emporter momentanément. Passé sous ses moyennes mobiles courtes désormais descendantes, l'indice CAC 40 dispose d'une marge baissière encore significative, en direction d'une bande comprise entre le gap haussier du 7 décembre (borne basse à 4 640 points) et les 4 700 points. Un reflux qui pourra être émaillé de légers rebonds techniques.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 4901.00 points.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale M750S est adapté.
Le conseil CAC 40
Négatif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 4901.00 / 4929.00 / 5000.00
  • Support(s) : 4746.00 / 4640.00 / 4342.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -13 % / -12 % / -11 %
  • Ecart(s) support : -17 % / -19 % / -28 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Jambe baissière secondaire au sein d'un mouvement haussier (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Jambe baissière secondaire au sein d'un mouvement haussier (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...