Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 975.48 -1.54 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : J. Powell en route vers la présidence de la Fed, le marché acquiesce

(BFM Bourse) - En dépit du caractère férié de la journée d'hier (1er novembre, Toussaint), la Bourse de Paris ouvrait et cotait normalement. Après une ouverture en gap haussier et une extension haussière en première partie de journée, les gains se sont tassés en seconde partie de journée, le sentiment de prudence l'emportant à quelques heures de l'issue de la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed. Au final, l'indice CAC a finalement grappillé 0,20% à 5 514 points.

La Banque Centrale américaine a sans surprise laissé inchangé ses taux directeurs, en laissant entendre très clairement une nouvelle remontée (la troisième de l'année) pour l'échéance de décembre. Les commentaires en conférence de presse, sur la solidité de la croissance du PIB, et la santé du marché du travail, ont rassuré la communauté financière. Mais les opérateurs étaient clairement focalisés sur l'identité du successeur de Janet Jellen à la tête de la puissante Institution monétaire. Le Wall Street Journal a publié une information, selon des sources proches du dossier, information selon laquelle la Maison Blanche souhaiterait nommer Jerome Powell à la tête de la Fed.

Au chapitre macroéconomique mercredi, ADP (Automatic Data Processing) a publié son enquête mensuelle. Selon le cabinet, l'économie américaine a créé 235 000 postes dans le secteur privé non agricole, dépassant nettement la cible (202 000) et les chiffres du mois de septembre (110 000). Verdict demain avec le rapport mensuel sur l'emploi américain.

Côté valeurs, le secteur des matières premières et hydrocarbures était plébiscité, à l'image de certains de ses représentant dans le compartiment A de la cote parisienne: Imerys (+1,65% à 79,48 euros), TechnipFMC (+4,26% à 24,335 euros), ou encore Eramet (+9,20% à 77,25 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont clôturé la séance de mercredi en "ordre dispersé", le Dow Jones prenant 0,25% à 23 435 points et le Nasdaq Composite s'effritant de 0,17% à 6 716 points, en particulier sous l'effet du reflux d'Apple. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grappillé 0,16% à 2 579 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1660$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 54,30$.

Sur le plan macroéconomique ce jeudi, à suivre les données finales d'une batterie d'indicateurs PMI manufacturier en Europe. Les données synthétiques pour l'ensemble de la Zone Euro sont attendues pour 10h00. A suivre à 13h00 les décisions de politique monétaire de la Banque d'Angleterre. Le discours du Gouverneur est attendu à 13h30. En ce qui concerne les chiffres américains, à suivre en priorité les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 13h30, le discours de J. Powell à 13h30, ainsi que les chiffres de la productivité trimestrielle et du coût du travail.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

A noter que le gap haussier dont nous parlions en préambule de la présente analyse a été quasiment intégralement comblé en séance mercredi.

Pour le reste, la configuration graphique reste très engageante. Le message technique haussier est clair: en s'affranchissant nettement jeudi 26/10 d'une figure de latéralisation tracée depuis le 4 octobre, l'indice s'est libéré d'une résistance, jusqu'à venir tracer des sommets inédits depuis janvier 2008, soit près d'une décennie.

Cette relance du mouvement haussier après une consolidation à plat, sans aucun retracement, montre toute la puissante de la configuration graphique depuis sa sortie de canal baissier, sur gap de rupture (breakaway gap) le 11 septembre.

A noter la confirmation par les volumes d'échanges, qui sont restés fermes jeudi dernier, et par la structure de la bougie tracée, allongée et quasi sans mèche, dite en marubozu blanc selon la nomenclature japonaise consacrée.

Cet événement technique s'est confirmé vendredi, avec des volumes d'échanges encore plus nourris. Et la structure même de la consolidation sur les deux premières séances de la semaine, constitue une preuve supplémentaire de la solidité de la configuration, et du caractère offensif de la psychologie de marché.

Les 5 340 points, et la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé) ont bel et bien joué leur rôle de support graphique. Nous basculons par ailleurs, jusqu'à preuve du contraire, les 5 442 points (le points hauts post élection présidentielle) en support.

Une phase de digestion de la récente avancée est attendue à l'échelle de la séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5665.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5413.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale H163S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5665.00
Support(s) :
5413.00 / 5338.00 / 5145.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : J. Powell en route vers la présidence de la Fed, le marché acquiesce (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : J. Powell en route vers la présidence de la Fed, le marché acquiesce (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+281.50 % vs +0.09 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat