Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Impatience des acheteurs, résignation des vendeurs
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 387.38 +1.34 % Temps réel Euronext Paris
5 330.05Ouverture : 5 389.32+ Haut : 5 327.03+ Bas :
+1.08 %Perf Ouverture : 5 316.01Clôture veille : 3 063 560 KVolume :

CAC 40 : Impatience des acheteurs, résignation des vendeurs

(Tradingsat.com) - Porté par la salve de records à Wall Street, aucunement affecté par la fusillade la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis, le marché parisien a parfaitement entamé le quatrième et dernier trimestre de l'année, en gagnant lundi 0,39% à 5 350 points.

Dimanche soir, un retraité surarmé, calfeutré dans un immeuble de Las Vegas (Nevada), a tiré dans la foule qui assistait à un concert de musique country. La fusillade a fait, selon le bilan provisoire, 59 morts et plus d'un demi-millier de blessés.

Les investisseurs étaient également attentifs à la question du referendum en Catalogne, jugé illégal par Madrid, qui a été émaillé de violences Son résultat a tout de même été publié: 90% des votants se sont exprimés en faveur de l'autodétermination, c'est-à-dire le choix de choisir librement et sans influence le choix de son régime politique. Autrement dit, la question portait in fine sur une réponse affirmative ou négative à la voie de l'indépendance. Le Président de l'autonomie de Catalogne se dit prêt à proclamer de façon unilatérale l'indépendance. La participation a toutefois été faible, autour de 40%.

En ce qui concerne ces indicateurs d'activité sur l'industrie en Europe, ils sont solides dans l'ensemble, et sans surprise, car sans écart par rapport aux différents consensus, hormis l'Espagne, qui a largement dépassé la cible. Focus sur la première économie de la Zone Euro, l'Allemagne, avec un "score" de 60.6 pour ce mois de septembre, très solide et inchangé par rapport au mois d'août, au plus haut depuis mai 2011. Pour l'ensemble de la Zone Euro, l'indicateur est ressorti à 58.1. Basé sur une enquête auprès de professionnels de l'industrie, l'indicateur est un baromètre (indicateur avancé) de la santé du secteur industriel. Pour rappel, au-delà de 50 points, on parle d'une "expansion" du secteur.

Le taux de chômage est resté stable sur l'ensemble de la Zone Euro (données synthétiques) à 9,1% de la population active, alors qu'en moyenne, les économistes interrogés tablaient sur une légère amélioration à 9,0%.

Côté valeurs, Bic a chuté lourdement, de 9,86% à 91,40 euros, après avoir abaissé ses perspectives annuelles. Le fabricant de stylos s'attend désormais à une croissance organique du chiffre d'affaires inférieure à 2 %, contre une fourchette de + 3% à + 4%. À ce niveau de croissance, Bic prévoit un recul de la marge d`exploitation normalisée 2017 inférieur à 100 points de base.

Auplata s'est envolé de 25% à 0,30 euro dans de forts volumes d'échanges (6,61% du capital échangé). Le producteur d'or français a mis fin au contrat d'émission des OCABSA conclu avec le fonds Braknor Fund Ltd à l'issue de la conversion de la totalité de la 6ème tranche d'OCA émise (avec BSA attachés) le 31 août 2017.

DBV Technologies a bondi lundi de 5,8% à 74,52 euros, signant la plus forte progression parmi les valeurs du SBF 120. Le titre s'est envolé de 10% en trois séances, dopé par la spéculation à l'approche d'une importante échéance. La société de biotechnologie doit en effet dévoiler en octobre les résultats de son étude clinique de phase III "PEPITES" menée sur son produit Viaskin Peanut. Un événement majeur alors que "Viaskin Peanut a le potentiel d’être le premier traitement de désensibilisation à l’allergie aux arachides autorisé sur les marchés américain et européen", ont rappelé la semaine dernière les analystes d'Oddo BHF.

De l'autre côté de l'Atlantique, nouvelle salve de records sur les titres vifs, et ce en dépit du bilan de la fusillade de Las Vegas. Le Dow Jones a gagné lundi 0,68% à 22 557 points, et le Nasdaq Composite 0,32% à 6 516 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 0,39% à 2 529 points. Les marchés ont dans leur ensemble fini par donner plus de crédibilité au scénario de l'adoption par le Congrès de la "révolution fiscale" annoncée par Donald Trump, en particulier la baisse très importante de l'impôt sur les sociétés, de 35% à 20%.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1700$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 50,40$.

Sur le plan macroéconomique ce mardi, à suivre la variation de l'emploi en Espagne à 09h00, l'indice PMI de la construction au Royaume-Uni à 10h30, ainsi que l'indice des prix à la production en Zone Euro à 11h00. La semaine, dense sur le front macroéconomique, s'achèvera en point d'orgue avec le rapport mensuel sur l'emploi américain. Les investisseurs auront un avant-goût dès demain avec les résultats de la traditionnelle enquête du cabinet privé en ressources humaines ADP (Automatic Data Processing).

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Le marché parisien continue d'amplifier sa hausse, sous l'effet de l'impatience des acheteurs, qui ne veulent pas attendre de pullbacks hypothétiques, et de l'abdication des derniers vendeurs.

Pour rappel du cadre technique général de l'indice phare français: il s'est extirpé le 11 septembre de l'emprise de la borne haute d'un canal baissier consolidation, qui comprimait les cours depuis le 8 mai. Cette sortie a été confirmée par un gap, et une extension haussière dans des volumes jugés suffisants. Nous sommes typiquement ici dans le cadre très lisible d'un gap de rupture (breakaway gap). L'extension haussière de sortie montrent que l'énergie acheteuse libérée a été forte, et que le message haussier a été validé, et le mouvement a pris corps.

L'indice fait pour l'heure preuve d'une spectaculaire résistance. Cette résistance aux tentations de prises de profits est due à une frange des investisseurs qui ont à coeur de se repositionner sur les grosses capitalisations de la cote sans attendre, de crainte de courir incessamment après un point d'entrée judicieux.

L'indice phare français a ouvert en gap jeudi 21/09, "trou de cotation" non recouvert depuis. Il est de nature différente de celui dont nous parlions plus haut, il milite pour sa part pour une continuation du mouvement, il marque un emballement du camp acheteur en cours de construction de mouvement.

Ce moment de réajustement technique viendra, mais le marché ne montre pas encore du signe de son imminence. Alors que le l'indice laissait quelques mèches hautes du 21 au 27 septembre, force est de constater qu'il a clôturé exactement sur ses sommets de séance vendredi et hier.

Par ailleurs, aucune divergence cours / volumes n'est à ce stade à signaler. Dès les prémices d'une telle divergence entrevues, nous mettrons naturellement en garde nos lecteurs le plus tôt possible, et ce en vue de réaliser des arbitrages progressifs.

Avis légèrement positif proposé à l'échelle de la séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 5257.00 points.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Turbo Société Générale G649S est adapté.
Le conseil CAC 40
Positif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5370.00 / 5442.00 / 5665.00
  • Support(s) : 5257.00 / 5145.00 / 5081.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -0 % / 1 % / 5 %
  • Ecart(s) support : -2 % / -5 % / -6 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Impatience des acheteurs, résignation des vendeurs (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Impatience des acheteurs, résignation des vendeurs (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...