Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 988.40 -1.28 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : En manque de carburant en cette fin d'une année pourtant fructueuse

(BFM Bourse) - Les opérateurs ont opéré quelques arbitrages hier, alors que nous nous dirigeons vers la fin d'une année boursière 2017 performante. L'issue de la réunion du Conseil des Gouverneurs de la Banque Centrale Européenne n'aura pas apporté de carburants, tant les conclusions de l'Institution de Francfort étaient attendus.

L'indice CAC 40 a clôturé la séance de jeudi en baisse de 0,78%, sur les points bas de séance, à 5 357 points. Les pertes se sont creusés en toute dernière partie de séance.

Mario Draghi a annoncé un statu quo sur les taux proprement dits, relevé ses prévisions de croissance pour les deux prochaines années, et s'est montré plus prudent sur la dynamique des prix.

Au chapitre macroéconomique hier matin en Europe, le calendrier était relativement dense, avec entre autres réjouissances les indicateurs de croissance d'activité (PMI) construits à partir d'enquêtes auprès des directeurs d'achats. Pour les données synthétiques pour l'ensemble de la Zone Euro, les chiffres sont dans l'ensemble très bons, tirés par l'Allemagne. Le PMI services ressort en hausse ce mois-ci à 56.5 points, et le PMI manufacturier également, à 60.6. Des chiffres qui ont significativement battu la cible.

De l'autre côté de l'Atlantique, les signaux étaient très encourageants également: les ventes au détail (hors automobiles) sont ainsi ressorties au mois de novembre en hausse de 1.0%, dépassant très largement la cible (+0,6%) et les chiffres du mois d'octobre (+0,4%) en rythme mensuel. Par ailleurs, les prix à l'import sont en forte hausse sur le mois de novembre (+0,7% en rythme mensuel), parfaitement dans la cible. Enfin, sur le front de l'emploi, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage (semaine du 04 au 10 décembre) sont ressorties en baisse significative, de 11 000 unités, alors qu'en moyenne les économistes et analystes interrogés tablaient sur une très légère hausse.

Côté valeurs: Monté mercredi à 47 euros, soit 1 euro au-dessus du prix de l’offre proposée par Atos, le cours de Bourse de Gemalto hésitait jeudi, tout en se maintenant au-dessus des 46 euros (-0,21%% à 46,90 euros en clôture).

Gemalto a rejeté mercredi soir la proposition non sollicitée et conditionnelle d`Atos. "L'offre sous-estime la valeur de la société de manière significative", estime le conseil d'administration de Gemalto.

Dassault Aviation (2,33% à 1 319,80 euros) a perdu du terrain avec 'annonce de l'arrêt du programme Falcon 5X suite à des retards de Safran dans le processus de développement du moteur. Le motoriste a perdu hier en Bourse 2,03% à 85,83 euros.

Delta Drone a flmabé de 41,03% à 0,55 euro en réaction à l'annonce de la signature d'un contrat de 650 K€ avec le groupe minier South32. Le contrat de service remporté par le spécialiste des drones civils à usage professionnel porte sur une durée de 24 mois et concerne trois sites du groupe minier en Afrique du Sud, situés en Australie, en Afrique du Sud, au Mozambique et en Colombie. Plus de 9 400 000 pièces ont été échangées.

Le titre Aufeminin a repris sa cotation en forte hausse de 22,30% et est venu se caler tout près de son prix d'OPA, au-dessus de 38 euros. Pour rappel, le Groupe TF1 a remis une offre ferme au groupe Axel Springer pour l’acquisition de sa participation majoritaire dans le site aufeminin au prix de 38,74 euros par action. Une fois cette acquisition réalisée, la chaîne numéro un en France déposera une offre publique d’achat obligatoire simplifiée au même prix sur le solde du capital.

De l'autre côté de l'Atlantique, l'impatience sur une promulgation définitive de la loi de réforme fiscale a crée de la nervosité: les principaux indices sur actions ont clôturé en légère baisse, à l'image du Dow Jones (-0,31% à 24 508 points) ou du Nasdaq Composite (-0,28% à 6 856 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a glissé de 0,41% à 2 652 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1780$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 57,20$.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre le bulletin trimestriel de la Banque d'Angleterre à 13h00, les ventes du secteur manufacturier au Canada à 14h30, et pour les Etats-Unis: l'indice manufacturier Empire State à 14h30, la production industrielle et le taux d'utilisation des capacités productives à 15h15.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Pour rappel du cadre technique général:

L'indice CAC est entré dans une phase de latéralisation des cours, qui pourrait durer jusqu'à la fin d'année. Une figure de consolidation complexe, vaste et difficilement identifiable au sens de la nomenclature est en cours de construction. Dans l'immédiat, l'indice phare tricolore évolue dans la partie haute de cette phase de consolidation.

Bien que les probabilités d'atteinte de "points bas", le mercredi 15 novembre en séance, soient très fortes à ce stade, force est de constater que le chemin vers une reprise franche ne sera pas sans difficultés. Les points bas en question sont à proximité immédiate des 5 300 points.

Pour rappel, l'indice CAC 40 a mis fin dès le 16 novembre à une série ininterrompue de huit séances de baisse, soit un mouvement correctif sain, qui s'inscrit classiquement dans un mouvement haussier de fond. Ces huit séances constituent clairement un rejet graphique sur support (pullback), à savoir une vague baissière mineure (concentrée dans le temps) qui prend place au sein d'une vague haussière majeure, bien plus ample, et construite dans le temps, par une succession bien plus longue de séances de hausses modérées. Et c'est cette dernière qui définit le consensus de fond.

Dans l'immédiat, la clôture exactement sur les points bas de séance jeudi invite à la prudence: nous sommes au coeur de l'expression de la vaste phase de respiration des cours que nous évoquions.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5441.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5267.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale H163S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5441.00 / 5536.00 / 5665.00
Support(s) :
5267.00 / 5145.00 / 5081.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : En manque de carburant en cette fin d'une année pourtant fructueuse (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : En manque de carburant en cette fin d'une année pourtant fructueuse (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+281.50 % vs +0.35 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat