Bourse > CAC 40 > CAC 40 : En bas de canal baissier
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 281.29 +0.27 % Temps réel Euronext Paris
5 277.39Ouverture : 5 295.93+ Haut : 5 271.88+ Bas :
+0.07 %Perf Ouverture : 5 267.29Clôture veille : 2 913 360 KVolume :

CAC 40 : En bas de canal baissier

(Tradingsat.com) - L'indice CAC 40 a perdu beaucoup de terrain jeudi (-1,88% à 5 154 points), dans des volumes nourris, les investisseurs s'étant défaussé d'un certain nombre de grosses capitalisations, sur fond de craintes de virage monétaire. L'indice des prix à la consommation en Allemagne, qui a largement dépassé le consensus, a fait résonance aux propos tenu par M. Draghi plus tôt dans la semaine. Dans son discours à Sintra (Portugal), le Président de la Banque Centrale Européenne a certes adopté un ton particulièrement rassurant, en réaffirmant la qualité de la reprise de l'économie européenne. Mais en rassurant également sur le thème clef de la hausse des prix, il a laissé clairement la voie ouverte vers une normalisation progressive de la politique monétaire.

Les opérateurs auront un nouveau repère important en fin de matinée avec l'indice des prix à la consommation pour l'ensemble de la Zone Euro.

Ce qui a été interprété, ou "surinterprété", comme la sonnerie d'une "fin de récréation", s'est doublée de craintes d'inflexion politique vers plus de rigueur en France, avec le rapport de la Cour des Comptes sur l'état des finances publiques, dont le déficit n'est plus sur la trajectoire de redressement, conformément aux objectifs européens. Plus d'éléments le 4 juillet avec le discours de politique générale d'Edouard Philippe, devant les Parlementaires.

Au chapitre macroéconomique hier, la croissance américaine a été révisée à la hausse, à +1,4% pour le premier trimestre, en rythme annualisé. Le consensus tablait sur une confirmation des statistiques précédemment publiées, à savoir une hausse de 1,2%. Une base argumentaire solide qui va dans le sens d'une poursuite de la hausse des taux fédéraux. Un scénario déjà palpable dans les salles des marchés, avec un secteur bancaire qui résiste à Wall Street. Pour rappel, ces derniers ont passé dans leur ensemble avec succès les stress tests.

Quant aux inscriptions aux allocations chômage, elles sont ressorties quasiment en ligne avec les attentes moyennes des économistes.

Côté valeurs, les titres qui ont le plus subi de prises de dégagements hier sont sans surprise ceux qui ont le plus progressé ces derniers mois, à l'image en particulier de LVMH (-3,71% à 218,25 euros), Atos (-3,78% à 121,05 euros), Bouygues (-3,81% à 36,96 euros), ou encore Eiffage (-4,16% à 79,50 euros).

Le secteur bancaire a fait preuve de résistance, le scénario d'un durcissement de politique monétaire étant favorable à leurs marges.

Transgene (+5,06% à 3,32 euros) était très entouré, après l'annonce d'une alliance avec le laboratoire Servier pour la production de thérapies cellulaires CAR-T allogéniques.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont subi de nouvelles pertes, en dépit de la résistance du secteur bancaire. Le Dow Jones a perdu 0,78% à 21 287 points et le Nasdaq Composite, densément représenté en valeurs technologiques, a perdu 1,44% à 6 144 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 0,86% à 2 419 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1430$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 45,20$.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre le baromètre économique (KOF) à 09h00, les données finales du PIB au Royaume-Uni à 10h30, l'indice des prix à la consommation, en première estimation, en Zone Euro à 11h00, le PIB canadien à 14h30, et pour les Etats-Unis, les revenus et dépenses des ménages à 14h30, l'indice PMI de Chicago à 15h45, ainsi que le sentiment du consommateur (Université du Michigan) à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare français a parcouru un terrain important, en fondant hier en direction de la borne basse d'un canal descendant qui fait sens, au sein duquel s'organise une consolidation depuis le 8 mai. Fait remarquable, l'hémorragie a été stoppée avec précision en bas de canal, sur une zone de support proche de 5 135 points, à un niveau qui correspond en outre à la moyenne mobile à 100 jours (en orange), courbe de tendance imperturbablement haussière.

Le canal à biais baissier (représenté en noir en vue journalière), qui encadre les oscillations de consolidation de l'indice CAC 40 reste pleinement d'actualité, et ses bornes haute et basse sont naturellement mises sous surveillance accrue. Nous n'aurons un message haussier solide qu'en cas de franchissement net, avec confirmation en clôture et dans de forts volumes, de la borne haute de ce canal.

Si l'on prend un peu de recul sur la vaste figure de consolidation tracée depuis 8 mai: les sommets des 8 mai, 15 mai, 2 juin, et 20 juin et 26 juin, quatre séances marquées par des bougies remarquables, sont décroissants, gardons-le en tête. Le camp acheteur n'a pas encore repris tous ses droits.

Gardons néanmoins à l'esprit que la tendance de fond, à savoir le cadre général, reste inchangée. Nous demeurons particulièrement haussier sur la configuration graphique de moyen terme du CAC, mais considérons que le pullback du 18 mai, sur borne haute du gap, tout comme le rejet complémentaire du 15 juin, n'ont pas été suffisants pour assainir la situation graphique. Néanmoins; les plus bas tracés hier, ont une probabilité significative de constituer les points bas de l'ensemble de la figure de consolidation.

Dans l'immédiat, une réaction d'ordre contestataire, au sein du canal précédemment évoqué, est le scénario contrariant privilégié.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 5135.00 points.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Turbo Société Générale Q432S est adapté.
Le conseil CAC 40
Positif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5320.00 / 5370.00 / 5442.00
  • Support(s) : 5135.00 / 4980.00 / 4930.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : 1 % / 2 % / 3 %
  • Ecart(s) support : -3 % / -6 % / -7 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : En bas de canal baissier (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : En bas de canal baissier (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...