Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 017.70 -1.26 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Dr Fauci et J. Powell rappellent la réalité

jeudi 14 mai 2020 à 08h35

(BFM Bourse) - Après le Dr Fauci, c'est au tour de Powell de rafraîchir davantage l'ambiance sur les marchés financiers. Le Président de la Fed, lors d'une conférence sur les conséquences économiques de la pandémie de Covid-19, a exclu le passage des taux fédéraux en territoire négatif. En revanche, "Jerome Powell n’en a pas moins montré un soutien sans faille de la réserve fédérale. Il a en effet précisé que ce n’était pas le moment de s’inquiéter de la dette américaine en « temps de guerre » ou encore que l’administration américaine devait dépenser, pour soutenir l’économie, tout ce qui était nécessaire durant la crise." relève Vincent Boy, analyste de marché chez IG France.

Les marchés se sont dès lors crispés davantage. Il faut dire que "Jay" Powell a déclaré que l'économie américaine pourrait connaître une "période prolongée" de croissance faible conjuguée à une stagnation des revenus. S'il estime que la réponse des autorités monétaires et politiques à la crise provoquée par la pandémie de coronavirus a jusqu'à présent été "particulièrement rapide et forte", la reprise pourrait tout de même "avoir besoin de temps pour trouver sa dynamique (...) et elle sera soumise aux progrès de la lutte contre le virus" a-t-il poursuivi.

Pour rappel, le Dr Anthony Fauci, plus tôt dans la semaine, a clairement, n'en déplaise à Trump, alerté les Sénateurs sur les risques d'un dé-confinement trop rapide. "Donald Trump a communiqué de façon très importante durant l'intervention du docteur Fauci, comme pour détourner l'attention mais a également insisté sur les probables sanctions que les Etats-Unis pourraient mettre en place à l'encontre de la Chine", a commenté M. Boy sur le sujet.

La pression mise sur les deux hommes par D.Trump n'aura pas suffi... Hier, le CAC 40 perdait en clôture 2,85% à 4 345 points, dans une accélération des volumes de transactions, validant quasi complètement la rupture d'un seuil graphique de garde-fou. (voir plus bas).

Au chapitre statistique, la production industrielle en Zone Euro s'est effondrée de 11,3% d'un mois sur l'autre (par rapport à février 2020), selon les données d'Eurostat. Outre Atlantique, focus sur les prix producteurs: les indices des prix à la production ont manqué (complètement !) les attentes (-1.3% pour avril), selon le Bureau of Labor Statistics. Cette baisse est la plus importante depuis le début de la série statistique, en décembre 2009. Les prix à la production en données finales ont baissé de 0,2% en mars et de 0,6% en février.

Côté valeurs, le "palmarès" baissier du Compartiment A de la cote (grosses capitalisations) n'était pas du tout rassurant hier en clôture, dans le sens où il pouvait rappeler aux investisseurs les plus observateurs ce qu'il était à l'issue de certaines séances du début du mois de mars, c'est à dire, avec un tir groupé de fortes baisses sur les secteurs automobiles (surtout les équipementiers), les banques, les parapétrolières, la publicité (ceux qui en font, ceux qui en vivent), l'aéronautique, le tourisme. Citons sans exhaustivité quelques exemples marquants: Airbus (-3,16% à 49,60 euros), Michelin (-4,05% à 83,42 euros), CGG (-4,32% à 0,997 euro), Société Générale (-4,76% à 12,09 euros), TechnipFMC (-5,24% à 6,444 euros), Peugeot (-5,97% à 12,05 euros), Plastic Omnium (-6,16% à 16,14 euros), Faurecia (-7,34% à 29,44 euros), Publicis (-7,71% à 23,69 euros), TF1 (-5,12% à 4,222 euros) ou Valeo (-7,95% à 18,185 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, confirmation du message baissier hier, avec accélération des volumes de transactions sur les principaux indices actions de la cote américaine, à l'image du Dow Jones (-2,17% à 23 247 points) ou du Nasdaq Composite (-1,55% à 8 863 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 1,75% à 2 820 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.0800$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 25,90$.

À l'agenda statistique ce jeudi, à suivre en priorité outre Atlantique, les prix à l'import à 14h30, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, et les stocks de gaz naturel à 16h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Voici les éléments que nous proposions hier avant l'ouverture des marchés:

"Depuis le 07 avril, l'indice phare tricolore est en phase périlleuse de tracé d'une figure chartiste baissière basée sur une zone de garde-fou à 4 350 / 4 360 points. Cette figure, tracée dans des volumes de plus en plus faibles, constitue la suite d'une vive réaction légitime de contestation post-abdication. A terme, une rupture des 4 357 points mettra en danger l'indice sur les prochaines semaines. Avec reprise en main du camp vendeur dans une progression conjointe de la volatilité. Les conditions dans lesquelles se déroulera le cas échéant cette rupture (breakaway) aidera à affiner la distance des cibles baissières alors ouvertes."

Nous y sommes quasiment. Une validation de cette rupture est quasiment faite. Certes les cours ont clôturé sur les points bas de séance hier, et les volumes se sont étoffés, mais ils n'ont pas clôturé significativement sous les 4 357 points pour une validation totale et définitive du message baissier.

La séance de ce jour sera à ce titre riche d'enseignement. Dans tous les cas, la fédération à la baisse hier des secteurs les plus touchés pendant la crise boursière initiale (première partie du mois de mars) contribue à envoyer un message baissier clair.

Avis négatif proposé.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 4600.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 2F25S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
4600.00 / 5000.00 / 5081.00
Support(s) :
4318.00 / 4117.00 / 3632.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Dr Fauci et J. Powell rappellent la réalité (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Dr Fauci et J. Powell rappellent la réalité (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.20 % vs +0.94 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat