Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Dernière ligne droite de la campagne, les marchés restent confiants
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 268.07 +0.23 % Temps réel Euronext Paris
5 257.43Ouverture : 5 275.92+ Haut : 5 249.85+ Bas :
+0.20 %Perf Ouverture : 5 256.18Clôture veille : 1 086 600 KVolume :

CAC 40 : Dernière ligne droite de la campagne, les marchés restent confiants

(Tradingsat.com) - Paris rouvre ce mardi après un weekend rendu prolongé par le 1er mai (Fête du Travail). Vendredi, l'indice CAC 40 continuait de tracer un épisode de consolidation (-0,08% à 5 267 points), phase de digestion qui dure depuis lundi 24 avril, au lendemain des résultats du premier tour de l'élection présidentielle française, qui a vu le candidat du mouvement "En Marche !", Emmanuel Macron, arriver en première place avec un peu plus de 24% des votes. Verdict ce dimanche, avec le second tout de l'élection. Le marché semble toujours opter pour le scénario d'une victoire de M. Macron, face à Mme Le Pen, considérée comme un danger pour les marchés financiers.

Information à caractère rassurant pour les marchés également: la Grèce vient de trouver un accord avec ses créanciers sur son plan d'aide, accord qui comprend de nouvelles mesures d'austérité, qui rend possible le déblocage de nouvelles tranches de versement, et qui ouvre la voie à un possible allègement de la dette.

De l'autre côté de l'Atlantique, les camps républicains et démocrates (Chambre des Représentants et Sénat) se sont accordés sur un budget, qui, comme anticipé, donne la part belle à la Défense, mais qui ne prévoit aucune ligne pour la construction du fameux mur promis par D. Trump, le long de la frontière mexicaine. Par ailleurs, volte-face diplomatique de D. Trump, qui se dit désormais prêt, après ses tentatives d'intimidation, de rencontrer le dirigeant nord coréen Kim Jong-Un "si les conditions sont réunies"...

Au chapitre macroéconomique, sur le premier trimestre, en rythme annualisé, le PIB américain n'a progressé que de 0,7%, soit beaucoup moins que ne l'espéraient en moyenne les économistes (1,3%), contre 2,1% au trimestre précédent, selon les chiffres du Département du Commerce. Les opérateurs n'ont pas l'intention de se défausser pour autant significativement de leurs actifs à risque, et misent déjà sur les bienfaits à venir de la politique fiscale de Donald Trump sur la création de richesse. Par ailleurs, vendredi, l'indice PMI de Chicago est ressorti en hausse à 58,3, contre 56,9 anticipé en moyenne par les économistes. Enfin, hier, l'indice PMI manufacturier (ISM) est ressorti en nette baisse à 54,8, contre 57,2 enregistré précédemment.

Côté valeurs, à suivre la réouverture d'Abivax ce mardi. La société a confirmé vendredi en fin d'après-midi la suspension de son cours de Bourse effective depuis 11h29. Le dernier cours coté est de 9,20 euros, en forte hausse de 29,03% par rapport au cours de clôture de jeudi soir, avec des volumes de 325 841 titres, soit 3,358% du capital du laboratoire. "Cette suspension fait suite à l’observation de variations inhabituelles et significatives sur le cours de bourse ce jour-même. Dans ce contexte, la société a demandé, en accord avec l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), la suspension de son cours de Bourse", a indiqué la société de biotechnologie. La société communique ce matin avant Bourse sur la mise en évidence d'une réduction, pour la première fois chez le patient, des réservoirs du VIH induite par un traitement : ABX464 impacte les réservoirs du VIH selon une étude clinique de Phase IIa (ABX464-004).

Téléperformance a bondi de 7,75% à 115,35 euros, à la suite de la publication jeudi soir d'un chiffre d'affaires du premier trimestre 2017 en croissance de +26,3% à 1 066 millions d'euros, dont une croissance organique (à périmètre et changes constants) de +11,7%.

Renault a progressé de 3,69%, à 85,61 euros, dans une vive accélération des volumes de transactions, à la suite de la publication d'un chiffre d'affaires en hausse du premier trimestre 2017 en croissance de +25,2% à 13 129 millions d'euros. La performance réalisée a dépassé ainsi les attentes. Le consensus des analystes recueilli par Renault tablait sur un chiffre d'affaires à 12 499 millions d'euros, en progression de +19.2% et de +13.6% hors Avtovaz.

Enfin, Gemalto a plongé vendredi de 7,2% à 51,42 euros, à la suite de la publication d'un chiffre d'affaires en repli de 8% (à changes constants) assorti d'un nouvel avertissement sur ses résultats (le troisième en six mois).

De l'autre côté de l'Atlantique, Wall Street ouvrait hier, et ses principaux indices ont clôturé la journée en ordre dispersé, le Dow Jones cédant 0,13% à 20 913 points, et le Nasdaq Composite s'offrant un gain de 0,73% à 6 091 points (nouveau record historique), porté par les poids lourds du secteur Internet. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grappillé 0,17% à 2 388 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,0920$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 48,70$.

Sur le plan macroéconomique ce mardi, à suivre une batterie d'indicateurs PMI manufacturier en Europe ce matin. La composante pour la France sera dévoilé à 09h50, et l'indice synthétique pour la Zone Euro à 10h00. A suivre également l'indice PMI manufacturier au Royaume-Uni à 10h30.

Il faudra attendre demain pour que l'agenda ne se densifie de l'autre côté de l'Atlantique, avec l'enquête du cabinet privé en ressources humaines ADP sur l'emploi, les indices PMI Services et Manufacturier, les stocks de pétrole, et la décision de la Fed sur ses taux. Les opérateurs se tournent également déjà vers la fin de semaine et la publication du rapport officiel mensuel sur l'emploi américain.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Aucun changement sur le plan graphique. La forme que prend pour l'instant la consolidation consécutive au bond de lundi 24 avril, sur gap immense, est particulièrement intéressante. Premièrement, ce gap n'a pas été contesté depuis, même en partie, et l'indice tient fermement au-dessus de ce "trou de cotation".

Deuxièmement, il est même parvenu, symboliquement - mais le signe est fort - à réaliser quelques gains mardi et mercredi dernier, en maintenant un niveau de participation solide. La façon dont la consolidation se structure donne des signes forts sur la puissance du courant acheteur, et l'intensité de l'énergie libérée en sortie de canal.

A l'échelle de la seule séance à venir, une poursuite de cette consolidation est l'option privilégiée, dans des marges étroites.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5283.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5135.00 points relancerait la pression vendeuse.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale C578S est adapté.
Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5283.00 / 5500.00
  • Support(s) : 5135.00 / 5038.00 / 4930.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : 0 % / 4 %
  • Ecart(s) support : -3 % / -5 % / -7 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Dernière ligne droite de la campagne, les marchés restent confiants (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Dernière ligne droite de la campagne, les marchés restent confiants (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...