Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Confirmation d'un cadre technique bouleversé
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 238.70 +0.02 % Temps réel Euronext Paris
5 230.51Ouverture : 5 248.79+ Haut : 5 230.02+ Bas :
+0.16 %Perf Ouverture : 5 237.44Clôture veille : 1 395 400 KVolume :

CAC 40 : Confirmation d'un cadre technique bouleversé

(Tradingsat.com) - L'indice CAC 40 a confirmé hier sa sortie de canal de consolidation, en poursuivant son biais haussier (+0,62% à 5 209 points), sur des propos favorables et accommodants de M. Coeuré (BCE), et en l'absence de nouveaux développements sur le dossier nord-coréen. En l'absence également d'indicateurs techniques tranchants, la poursuite de la hausse s'est maintenu sur des critères techniques. La fermeté persistante de l'Euro bride tout de même les velléités des acheteurs.

Benoît Coeuré, de la BCE (Banque Centrale Européenne), a insisté sur le fait que la persistance d'une inflation faible pouvait allonger l'horizon stratégique de l'Institution monétaire, l'horizon de politique moyen terme, pouvant amener à une redéfinition à la hausse de l'expression "moyen terme" en la matière...

Pour rappel, alors que la communauté internationale craignait une nouvelle provocation du leader nord-coréen Kim Jong-Un ce weekend, PyongYang n'a procédé à aucun nouvel essai nucléaire, ni manoeuvre militaire à même de faire de nouveau monter la tension. Néanmoins, le Conseil de Sécurité de l'ONU (Organisation des Nations Unies) a décidé à l'unanimité la mise en place de nouvelles sanctions économiques à l'égard de la Corée du Nord: PyongYang ne peut désormais plus exporter ses produits textiles, et ses possibilités d'importation d'hydrocarbures sont réduites.

Aucun chiffre macroéconomique de premier ordre ne figurait à l'agenda mardi. Ce dernier se densifiera quelque peu ce mercredi (voir en fin de la présente analyse), et ce jusqu'en fin de semaine. Les opérateurs ont toutefois dû composer hier avec les nouvelles offres d'emploi (JOLTS) aux Etats-Unis. Un indicateur forcément scruté après deux rendez-vous décevants sur le front de l'emploi américain (successivement le rapport mensuel officiel d'août, et inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage). Hors secteur agricole, 6,17M de postes ont été créées, un chiffre ressorti bien au-delà de la cible.

Côté valeurs, Onxeo s'est effondré littéralement, d'un peu plus de 50%, à 2,09 euros, après avoir annoncé que le critère d’évaluation principal de l’étude de phase III ReLive de Livatag n’a pas été atteint. Après l'échec de l'étude Livatag, Oddo BHF fait un point sur la biotech française. Pour le courtier, les résultats préliminaires "ne sont pas bons puisque "le produit administré à des patients souffrants d’un cancer du foie avancé (carcinome hépatocellulaire inopérable en deuxième ligne après Nexavar) n’a pas fait mieux que les meilleurs traitements standards disponibles."

Virbac a plongé de 16,27% à 127,65 euros. Le spécialiste de la santé animale a abaissé ses prévisions de croissance pour l'année 2017. Le groupe anticipe désormais un chiffre d'affaires à taux constant en 2017 "autour du niveau de 2016", contre une légère croissance précédemment.

"Sectoriellement" parlant, les titres bancaires ont amplifié leur prise de hauteur, à l'image de Natixis (+1,85% à 6,599 euros), BNP-Paribas (+2,40% à 65,84 euros), ou Société Générale (+2,63% à 48,58 euros).

Le secteur automobile, au sens large, était également largement plébiscité, à l'image de Renault (+1,81% à 78,60 euros), Faurecia (+3,19% à 53,65 euros), ou Peugeot (+3,76% à 18,755 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont légèrement progressé mardi à l'image du Dow Jones (+0,28% à 22 118 points) ou du Nasdaq Composite (+0,34% à 6 454 points). Ces deux indices phare sont revenus désormais à proximité immédiate de leurs sommets absolus respectifs. Record déjà battu en revanche pour le S&P 500 (+0,34% à 2 496 points), baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1980$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 48,30$.

Sur le plan macroéconomique ce mercredi, à suivre le rapport officiel sur l'emploi au Royaume-Uni à 10h30, la production industrielle en Zone Euro à 11h00, et pour les Etats-Unis: l'indice des prix à la production à 14h30, et les stocks de pétrole à 16h30.

A noter que le 18 septembre, Nokia sortira du CAC, remplacé à par STMicroelectronics.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare français a a apporté une confirmation mardi, dans des volumes en légère hausse, du franchissement de seuil clé opéré lundi (borne haute de canal de consolidation).

Pour rappel, non seulement cette borne a cédé, mais la façon dont elle a cédé donne du sens au signal acheteur déclenché. Tout d'abord, il y a eu dépassement en outre d'une zone de résistance à 5 150 points. Ce double franchissement, donc, s'est réalisé sur gap haussier, non contesté en séance lundi. Et les volumes, sans être puissants, n'ont pas été timides, preuve de l'engagement d'un camp acheteur, parallèlement à l'essoufflement du camp vendeur, que nous mettions déjà en évidence depuis plusieurs séances. A quoi s'attendre désormais ?

Mardi avant l'ouverture du marché, nous options pour la formation d'une légère extension haussière à court terme. Cette extension est réalisée.

Nous nous engageons désormais progressivement dans la mise en place d'un reflux ponctuel, qui pourrait prendre à terme la forme d'un réajustement de type rejet graphique (pullback), sur la borne haute de ce fameux canal (que nous laisserons donc représenté en noir). Une confrontation préalable entre acheteurs et vendeurs, avec atteinte d'un point d'équilibre est dans l'immédiat attendu.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5231.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5150.00 points relancerait la pression vendeuse.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale E268S est adapté.
Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5231.00 / 5259.00 / 5320.00
  • Support(s) : 5150.00 / 5081.00 / 4980.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -0 % / 0 % / 2 %
  • Ecart(s) support : -2 % / -3 % / -5 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Confirmation d'un cadre technique bouleversé (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Confirmation d'un cadre technique bouleversé (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...