Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 853.70 -0.88 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Borne haute de canal sous surveillance accrue

mercredi 19 juillet 2017 à 08h31

(BFM Bourse) - Pénalisé par les déboires boursiers d'Ericsson, qui ont par ricochet fait plonger Nokia, et par un repli du secteur bancaire, à l'approche de la réunion du conseil des Gouverneurs de la BCE, le CAC 40 (-1,09% à 5 173 points) a retracé mardi une bonne partie des gains engrangés la semaine passée.

L'attrait au risque était nul en raison également d'un nouveau revers politique de Trump, suite à un échec dans le processus d'abrogation de la loi santé "Obama Care", loi de santé phare de l'Administration précédente concernant la couverture maladie. Une défection d'un certain nombre de sénateurs de l'actuelle majorité présidentielle mettent de nouveau à mal la capacité de D. Trump à réformer en profondeur.

Au chapitre macroéconomique hier, l'indice allemand ZEW est ressorti ce mois-ci en très légère baisse, à 17,50 points, manquant de très peu la cible du consensus. C'est le douzième mois consécutif que cet indicateur avancé de l'état de santé de l'économie allemande évolue en territoire positif. Le score établi est calculé à partir d'un questionnaire auquel répondent 275 investisseurs institutionnels et analystes allemands.

Par ailleurs, la dynamique des prix à l'importation aux Etats-Unis ne s'est écartée d'un iota par rapport au consensus.

Dans l'immédiat, les opérateurs ont le regard tourné vers la réunion du Conseil des Gouverneurs de la Banque Centrale Européenne (BCE) jeudi. Ils espèrent des détails plus tranchants sur la stratégie monétaire européenne, suite aux derniers signaux un peu moins accommodants. Des détails sur le rythme de réduction du programme de rachats d'actifs sont en particulier attendus.

Côté valeurs, Nokia (-3,31% à 5,321 euros) a donc signé la plus forte baisse du CAC 40, dans le sillage de l'annonce par Ericsson, qui chutait lourdement à Stockholm, d'une quatrième perte trimestrielle consécutive et de perspectives assombries.

Les valeurs bancaires étaient pénalisées mardi, à l'image de Crédit Agricole (-0,85% à 14,535 euros), Natixis (-1,74% à 5,98 euros), BNP-Paribas (-1,67% à 64,76 euros), ou encore Société Générale (-1,64% à 47,95 euros).

Air France (-2,31% à 13,295 euros) a subi quelques prises de profits alors que le titre évolue sur des plus hauts depuis début 2011. Il a gagné plus de 20% en un mois et sa variation depuis le 1er janvier (+155%) pousse certains investisseurs à reconsidérer le dossier. Dans l'actualité de la compagnie aérienne, le premier syndicat de pilotes SNPL a donné hier son accord pour lancer une nouvelle compagnie, filiale à coûts réduits, temporairement baptisée "Boost". Ce projet est au coeur du plan stratégique "Trust Together" de Jean-Marc Janaillac, et doit permettre au groupe de renouer avec la croissance.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé en "ordre dispersé", le Dow Jones (-0,25% à 21 574 points) fléchissant légèrement au coeur de la saison des résultats trimestriels, et le Nasdaq Composite (+0,47% à 6 344 points) inscrivant un nouveau record historique, porté par les résultats de Netflix, le service de visionnage de programmes vidéo sur abonnement ayant franchi la barre des 100 Millions de comptes. Enfin, le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, est resté quasi stable à 2 460 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1530$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 46,30$.

Sur le plan macroéconomique ce mercredi, à suivre les chiffres américains suivants: les mises en chantier de logements et permis de construire à 14h30, ainsi que les stocks de pétrole à 16h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La vigueur du dégagement de mardi ne remet nullement en cause l'hypothèse d'atteinte de point bas les 30 juin et 6 juillet, sur double creux. Formellement le canal baissier tracé en noir reste d'actualité, et un retour sur la borne haute est attendu.

Revenons sur le mouvement de mercredi 12 juillet, qui est particulièrement significatif dans le sens où les gains se sont construit au fur et à mesure de la séance, sans aucun forme d'hésitation, avec la participation de l'ensemble des secteurs de la cote. La formation d'une bougie remarquable, quasiment sans mèche et au corps vert particulièrement allongé, révèle un retour en force du camp acheteur, surtout dans cette position basse dans le canal tracé en noir. Canal qui reste d'actualité, et dont la borne haute est naturellement mise sous surveillance accrue.

La bougie de jeudi 13 juillet reste engageante, dans le contexte de sa contruction. Sa mèche haute ne traduit pas d'essoufflement significatif, dans le sens où la totalité du corps est positionné au-dessus du corps de la bougie précédente. Le camp acheteur garde la main. Vendredi, certes dans un niveau de participation très faible, les gains hebdomadaires ont été préservés.

Sur le prochain assaut en direction de la borne haute de canal, les probabilités de franchissement définitifs sont, à ce stade, fortes.

Dans l'immédiat, un retour progressif des tensions acheteuses est attendu.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 5135.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Turbo Société Générale Q432S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Positif
Résistance(s) :
5320.00 / 5370.00 / 5442.00
Support(s) :
5135.00 / 5038.00 / 4980.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Borne haute de canal sous surveillance accrue (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Borne haute de canal sous surveillance accrue (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+289.10 % vs -2.36 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat