Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le CAC 40 efface ses pertes de la veille
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 287.88 +0.19 % Temps réel Euronext Paris
5 272.86Ouverture : 5 296.52+ Haut : 5 270.32+ Bas :
+0.28 %Perf Ouverture : 5 277.88Clôture veille : 4 404 740 KVolume :

Cac 40 : Le CAC 40 efface ses pertes de la veille

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a effacé mardi ses pertes enregistrées la veille, grâce au rebond des valeurs cycliques, sur fond d'espoir de nouvelles mesures pour soutenir l’activité en Chine où le fléchissement du rythme d’expansion du PIB se confirme mois après mois.

Toutefois, a estimé un analyste parisien, "le gouvernement dispose de marges de manoeuvre importantes et devrait s’assurer que la chute ne soit pas brutale".

En Europe, l'indice allemand Ifo du climat des affaires a reculé à 110,7 points en mars après avoir atteint 111,3 le mois précédent. Les économistes tablaient sur un indice à 110,9 points.

Les statistiques aux Etats-Unis sont quant à elles ressortis mitigées, avec un indice de confiance du "Conference Board" meilleur que prévu mais également des ventes de logements neufs un peu décevantes.

Dans ce contexte, et en dépit des inquiétudes persistantes autour du dossier ukrainien, l'indice CAC 40 a clôturé ce soir en hausse de 1,59% à 4 344 points. A l'exception des valeurs Accor, Vivendi et EDF, toutes les composantes de l'indice vedette parisien ont terminé dans le vert.

Danone, Renault et Capgemini ont signé les plus fortes hausses du CAC 40. Bouygues a fini à +0,8% et Numericable à +1,4%. Un rapport du cabinet d’experts Sextant mandaté par le comité d’entreprise de SFR, que le quotidien La Tribune s'est procuré, souligne "les risques élevés" d’une fusion SFR-Bouygues sur l’emploi, évaluant entre 1 600 et 3 000 le nombre de postes menacés.

Carrefour a gagné 0,7% à 27,3 euros. L'agence de notation Standard & Poor's a relevé mardi la note de crédit long terme du groupe de distribution de "BBB" à "BBB+", en laissant la perspective à "stable".

Par ailleurs, Faurecia a cédé 3% alors que l'équipementier automobile français fait partie des entreprises visées par une enquête de Bruxelles sur les systèmes d'échappement, a déclaré mardi à Reuters un porte-parole du groupe.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...