Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le CAC 40 efface ses gains malgré les annonces de la BCE
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 117.66 -1.57 % Temps réel Euronext Paris
5 188.92Ouverture : 5 208.85+ Haut : 5 095.12+ Bas :
-1.37 %Perf Ouverture : 5 199.22Clôture veille : 4 289 600 KVolume :

Cac 40 : Le CAC 40 efface ses gains malgré les annonces de la BCE

CAC 40CAC 40

(Tradingsat.com) - Après avoir salué jeudi après-midi la baisse inattendue des taux de la BCE, le marché parisien a effacé en soirée la totalité de ses gains, au terme d'une séance très riche en résultats d'entreprises. L'indice CAC 40 a finalement clôturé en repli de 0,14% à 4 280 points.

La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé jeudi qu'elle réduisait le taux de refinancement, son principal taux directeur, d'un quart de point à 0,25%, réagissant à une baisse inattendue de l'inflation par un assouplissement monétaire destiné à appuyer une reprise économique atone.

"C’est le timing qui est une surprise, non la décision elle-même. Le marché attendait plutôt une baisse des taux en décembre (...)", a commenté dans la foulée un bureau d'études parisien.

Par ailleurs, le Produit Intérieur Brut des Etats-Unis a enregistré une croissance de 2,8% au troisième trimestre 2013 en rythme annualisé.

Les économistes s'attendaient en moyenne à une croissance moins importante avec un PIB en hausse de seulement 2%.

Au deuxième trimestre, l'économie américaine a finalement connu une croissance de +2,5% et de +1,1% au premier trimestre 2013. Pour rappel, sur l’ensemble de l’année 2012, le PIB des Etats-Unis a progressé de 2,2% contre +1,8% en 2011.

Dans l'actualité des entreprises, très riche aujourd'hui en raison des nombreuses publications de résultats, le secteur bancaire s'est particulièrement illustré. Crédit Agricole a bondi de 4% et Société Générale de 2,9%, salués après la présentation de leurs comptes.

Capgemini a grimpé de 4,5% en tête des hausses du CAC 40, les investisseurs ayant été séduits par le retour à la croissance du chiffre d’affaires au 3ème trimestre 2013.

A la baisse, Legrand (-3,8%) et EDF (-1,8%) principalement, dont les publications n’ont guère convaincu.

Hors indice phare, CGG a chuté de plus de 8% après la révision à la baisse de ses prévisions annuelles. Sur l’ensemble de l’exercice en cours, le groupe vise désormais une croissance de 15 à 17% de son chiffre d’affaires, contre 25% précédemment, pour une marge d’Ebit de 12-13 %. Il révise à la hausse ses investissements multi-clients, à hauteur de 450-550 millions de dollars, avec un taux de préfinancement attendu au-dessus de 75%.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI