Bourse > Cac 40 > Cac 40 : La Bourse de Paris déprimée par le changement de ton de la Fed
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 186.95 -0.06 % Temps réel Euronext Paris
5 181.15Ouverture : 5 218.56+ Haut : 5 172.78+ Bas :
+0.11 %Perf Ouverture : 5 190.17Clôture veille : 3 911 660 KVolume :

Cac 40 : La Bourse de Paris déprimée par le changement de ton de la Fed

L'indice CAC 40 recule de 1,8% à la mi-séanceL'indice CAC 40 recule de 1,8% à la mi-séance

(Tradingsat.com) - Une série de mauvaises nouvelles économiques et de politique monétaire affecte lourdement les marchés financiers européens ce jeudi, ce qui pèse tout particulièrement sur les valeurs financières et les "cycliques", à l'image de BNP Paribas (-3,8%), Crédit Agricole (-3,6%) et Société Générale (-3,5%). Sur le SBF 120, Alcatel-Lucent est également très chahuté (-4,7%).

L'équipementier en télécommunications avait pourtant bénéficié mercredi d'un soutien de Natixis, l'analyste ayant confirmé sa recommandation "Achat" et son objectif de cours de 1,5 euro après une rencontre avec certains dirigeants du Groupe.

Ce jeudi, à la mi-séance, l'indice CAC 40 chute de 1,8% vers les 3 643 points. Les annonces négatives ont commencé dès hier soir avec les "Minutes" de la Fed, qui contribue en grande partie à la déprime des investisseurs ce jeudi.

Dans le compte-rendu de la dernière réunion de son comité de politique monétaire, le patron de la Banque centrale américaine Ben Bernanke a durci le ton en évoquant un ralentissement voire une interruption du rythme de ses achats d’actifs, avant que les objectifs fixés en matière d’emploi ne soient atteints.

Sur le front des statistiques, une mini-bombe a explosé mercredi soir après la publication avant l'heure des nouvelles prévisions de la Commission européenne concernant la croissance et le déficit public de la France en 2013. Et les chiffres sont bien pires qu'attendu.

Selon les informations du "Point", relayées dans la foulée par de nombreux médias, Bruxelles devrait annoncer demain une croissance française de 0,1% et un déficit budgétaire d'au moins 3,6% du PIB pour cette année.

A noter également que la contraction de l’activité du secteur privé s’est accentuée en France au mois de février, l’indice flash PMI Composite établi par Markit reculant à 42,3 points, au plus bas depuis mars 2009, contre 42,7 en janvier. Celui de l’ensemble de la zone euro poursuit également sa contraction à 47,3 points (-1,3), marquant un coup d’arrêt à l’accalmie observée au cours des trois mois précédents.

Dans l'actualité des entreprises, les publications financières se poursuivent à un rythme toujours soutenu. Celles de Schneider (+4%), Vallourec (+3,2%) et Technip (+1,6%), bien accueillies, permettent à ces trois valeurs de se distinguer dans un marché déprimé.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI