Bourse > Cac 40 > Cac 40 : EADS flambe, GDF Suez plonge
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 267.33 -0.08 % Temps réel Euronext Paris
5 267.66Ouverture : 5 287.85+ Haut : 5 265.36+ Bas :
-0.01 %Perf Ouverture : 5 271.70Clôture veille : 4 379 300 KVolume :

Cac 40 : EADS flambe, GDF Suez plonge

BourseBourse

(Tradingsat.com) - Les Bourses européennes sont partagées jeudi à la mi-séance, les places de Paris et de Milan affichant des progressions modestes tandis que Francfort inscrit une hausse plus franche, visiblement plus optimiste que ses homologues sur l’issue des négociations budgétaires aux États-Unis.

Selon la presse anglo-sanxonne, Barack Obama et le président républicain de la Chambre des représentants John Boehner se sont entretenus hier par téléphone. Le Congrès devrait trouver un accord d’ici la fin de l’année afin d’éviter une "falaise budgétaire" de plus de 600 milliards de dollars de hausses d’impôts et de réduction des dépenses de l’Etat qui pourrait nuire à la reprise de l’économie américaine.

Au chapitre macroéconomique, Eurostat a confirmé que le PIB de la zone euro s’était contracté de 0,1% au troisième trimestre et de 0,6% sur un an. En France, le taux de chômage a augmenté de 0,1 point à 9,9% au troisième trimestre.

Le début d’après-midi sera marqué par la décision de politique monétaire de la Banque centrale européenne, dont le principal taux directeur est attendu inchangé à 0,75%. Elle sera suivie d’une conférence de presse au cours de laquelle le président Mario Draghi doit s’exprimer.

On suivra en parallèle, de l’autre côté de l’Atlantique, les inscriptions hebdomadaires au chômage qui devraient s’établir autour de 378 000 selon le consensus.

Le CAC 40 s’est offert en séance un nouveau sommet annuel à 3 621,45 points, mais se stabilise désormais sur les 3 592,62 points. La prudence reste de mise sur le marché parisien, plombé par l’avertissement sur résultats du groupe GDF Suez.

Le groupe électro-gazier qui sera confronté à une pression fiscale et réglementaire accrue, notamment en Belgique (centrales nucléaires) et en France (tarifs du gaz) et à une baisse de la demande en énergie, a prévenu que les années 2013 et 2014 seront difficiles. Son cours de Bourse plonge actuellement de 11,7% à 15,2 euros.

A l’inverse, EADS s’envole de plus de 7% au lendemain de l’annonce d’un profond changement de gouvernance qui s’accompagne d’un programme de rachat massif de 15% du capital qui permettra d'atténuer l'impact des actions vendues sur le marché suite au désengagement partiel de ses deux actionnaires de référence, Daimler et Lagardère. Le groupe d’aérospatial et de défense bénéficie en outre d’un large soutien des analystes, nombreux à relever leur recommandation sur le titre.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...