Bourse > Bnp paribas act.a > Bnp paribas act.a : Rome allège le poids de sa dette avec sa nouvelle émission
BNP PARIBAS ACT.ABNP PARIBAS ACT.A BNP - FR0000131104BNP - FR0000131104
64.230 € +0.93 % Temps réel Euronext Paris
63.770 €Ouverture : +0.72 %Perf Ouverture : 64.710 €+ Haut : 63.250 €+ Bas :
63.640 €Clôture veille : 3 149 400Volume : +0.25 %Capi échangé : 80 187 M€Capi. :

Bnp paribas act.a : Rome allège le poids de sa dette avec sa nouvelle émission

Rome allège le poids de sa dette avec sa nouvelle émissionRome allège le poids de sa dette avec sa nouvelle émission

LONDRES (Reuters) - L'Italie a réussi à allonger la maturité moyenne de sa dette via l'émission de six milliards d'euros d'obligations à 30 ans, une première pour cette échéance depuis 2009, qui a attiré une demande pléthorique de plus de 12,7 milliards d'euros.

Rome a mis à prix mercredi en fin de journée cet emprunt, échéance septembre 2044, coupon de 4,75%, à 97,221 à la revente, donnant un spread de 13 points de base au-dessus de son obligation existante (BTP) de même échéance. Ce "spread" est en bas de la fourchette annoncée qui se situait entre 13 à 15 pdb.

Avant cette opération, la maturité moyenne de sa dette avait été ramenée de sept ans en 2011 à 6,45 ans fin avril, selon les données du Trésor italien.

L'Italie, notée Baa2/BBB+/BBB+, souhaitait depuis plusieurs années lancer une nouvelle émission à 30 ans afin d'allonger la durée moyenne de sa dette. Elle avait émis avec succès six milliards d'euros d'obligations à 15 ans en janvier de cette année, mais les élections de février, qui avaient plongé le pays dans l'impasse politique, avaient retardé ce projet.

Après la mise en place d'un gouvernement de coalition, Rome a finalement pu mandater mardi BNP Paribas, Citi, Deutsche Bank, UBS et UniCredit pour mener l'opération tant attendue.

Il s'agit de la dernière émission en date d'un pays de la périphérie de la zone euro pour profiter de la quête de rendement des investisseurs après la baisse des taux d'intérêt de la Banque centrale européenne (BCE) le mois dernier.

L'opération a été lancée sur les talons de l'émission d'un nouvel emprunt à 10 ans espagnol, via un syndicat bancaire, pour un montant de sept milliards d'euros, qui avait attiré une demande de plus de 21 milliards d'euros.

Le Portugal a également pu boucler sans difficulté ce mois-ci un emprunt obligataire à dix ans de trois milliards d'euros, le premier de ce type depuis janvier 2011.

La Slovénie a aussi récemment emprunté 3,5 milliards de dollars (2,68 milliards d'euros) sur les marchés internationaux, bien que l'agence Moody's ait ramené la note souveraine du pays en catégorie spéculative.

Sur le marché secondaire, le rendement de la dette souveraine italienne à 10 ans est retombé d'un pic de 7,3% en novembre 2011 à 3,8% au début du mois. Il est actuellement à 4%.

Avec ce nouvel emprunt à 30 ans, Rome a levé 19 milliards d'euros à maturité de 15 ans ou plus depuis le début de l'année.

Le pays a déjà réalisé près de 49% de son objectif de financement de 450 milliards d'euros pour l'année 2013.

John Geddie pour IFR, Marc Angrand et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI