Bourse > Bnp paribas act.a > Bnp paribas act.a : Les Bourses européennes confirment leur hausse à la mi-séance
BNP PARIBAS ACT.ABNP PARIBAS ACT.A BNP - FR0000131104BNP - FR0000131104
67.330 € +1.01 % Temps réel Euronext Paris
66.870 €Ouverture : +0.69 %Perf Ouverture : 67.380 €+ Haut : 66.450 €+ Bas :
66.660 €Clôture veille : 2 716 640Volume : +0.22 %Capi échangé : 83 961 M€Capi. :

Bnp paribas act.a : Les Bourses européennes confirment leur hausse à la mi-séance

Les Bourses européennes confirment leur hausse à la mi-séanceLes Bourses européennes confirment leur hausse à la mi-séance

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes confirment leur hausse à la mi-journée, avec un pic de trois semaines inscrit en séance par les indices Stoxx 600 et FTSEurofirst 300, dans l'espoir que la Banque d'Angleterre (BoE) abaissera les taux d'intérêt ce jeudi pour prévenir toute récession qui découlerait de la décision de la Grande-Bretagne de quitter l'Union européenne (UE).

Trente-neuf des 60 économistes interrogés par Reuters mercredi ont dit s'attendre à ce que la BoE réduise d'au moins 25 points de base son taux directeur, fixé à 0,5% depuis début 2009, deux d'entre eux tablant même sur un taux ramené à zéro et un troisième sur 0,1%. Dans une enquête précédente publiée le 5 juillet, seulement 19 économistes sur 52 prédisaient une modification du taux directeur.

À Paris, le CAC 40 prend 1,13% à 4.384,26 points. À Francfort, le Dax gagne 1,47% et à Londres, le FTSE progresse de 0,97%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s'octroie 1,01% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro 1,29%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse.

La nomination rapide de Theresa May au poste de Premier ministre, qui succède à David Cameron, démissionnaire, a contribué à apaiser les marchés mais son gouvernement comporte deux influents partisans du Brexit, Boris Johnson qui récupère le ministère des Affaires étrangères et David Davis qui hérite du portefeuille ad hoc créé pour gérer la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne.

Le nouveau ministre britannique des Finances, Philip Hammond, a promis jeudi de faire tout le nécessaire pour stabiliser l'économie et restaurer la confiance après le référendum du 23 juin dernier.

"Les Bourses européennes ont récupéré la plus grande partie du terrain perdu après le choc du Brexit et la raison principale, si ce n'est la seule, en est qu'elles anticipent une forte réponse de la part des banques centrales", commente Philippe Gijsels (BNP Paribas Fortis, Bruxelles). "Une baisse des taux par la BoE est une quasi certitude".

Tous les indices sectoriels sont dans le vert, au premier rang desquels celui de l'automobile avec un gain de près de 2%.

Des banques occupent trois des cinq premières places des plus gros gains de l'indice EuroStoxx 50, avec en tête UniCredit, qui s'adjuge 4,46%. UniCredit devra étudier l'éventualité d'une augmentation de capital car les cessions d'actifs conclues cette semaine ne suffiront pas à satisfaire la Banque centrale européenne (BCE), a déclaré jeudi à Reuters Giuseppe Vita, le président de la première banque italienne.

Aux valeurs encore, l'action de Haldex, société suédoise spécialisée dans les systèmes de freinage, bondit de près de 22%, à la suite de l'annonce par SAF-Holland, un équipementier du segment utilitaires de l'industrie automobile, d'une OPA en numéraire de 4,2 milliards de couronnes (445,5 millions d'euros). SAF-Holland gagne lui 0,2%.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...