Bourse > Axa > Axa : La France s'efforce de faciliter l'accès de ses PME au Golfe
AXAAXA CS - FR0000120628 CS - FR0000120628   SRD PEA PEA-PME
25.465 € +1.25 % Temps réel Euronext Paris
25.100 €Ouverture : +1.45 %Perf Ouverture : 25.480 €+ Haut : 25.050 €+ Bas :
25.150 €Clôture veille : 972 104Volume : +0.04 %Capi échangé : 61 791 M€Capi. :

Axa : La France s'efforce de faciliter l'accès de ses PME au Golfe

La France s'efforce de faciliter l'accès de ses PME au GolfeLa France s'efforce de faciliter l'accès de ses PME au Golfe

par Emmanuel Jarry

PARIS (Reuters) - Deux jours après la signature de 12 milliards de dollars de grands contrats avec l'Arabie saoudite, la France a signé vendredi avec un fonds privé saoudien un accord qui facilitera, espère-t-elle, l'accès de ses entreprises intermédiaires et PME aux marchés de la péninsule arabique.

CDC International Capital (CDC IC) et Kingdom Holding Company (KHC) constitueront un fonds d'investissement franco-saoudien (FISF) doté de 400 millions de dollars pour accompagner les projets de ces PME et ETI.

L'accord a été signé au ministère des Affaires étrangères en présence du chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, par le président de KHC, le prince Al Walid bin Talal bin Abdelaziz al Saoud, et le PDG de CDC IC, Laurent Vigier.

"Les relations d'Etat à Etat sont essentielles (...) mais elles doivent être complétées par des relations entre les entreprises et c'est ce volet de notre relation bilatérale auquel nous faisons franchir une étape décisive ce matin", a déclaré Laurent Fabius lors de cette signature.

Le FISF sera géré à parité par CDC IC, filiale de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), et KHC, qui investiront dans un premier temps 50 millions de dollars chacun, le solde devant être levé auprès d'autres investisseurs du Golfe.

La CDC, Aéroports de Paris, Axa, Eiffage, Engie, Eren Groupe, Orange, Safran et Suez Environnement ont par ailleurs signé avec KHC un accord de participation au fonds saoudien à hauteur de 150 millions de dollars.

C'est la première opération de ce type depuis que la Bourse de Ryad s'est ouverte aux investisseurs étranger le 15 juin, fait valoir le ministère français des Affaires étrangères.

NOUVELLE SALVE DE CONTRATS EN OCTOBRE ?

Les entreprises membres du consortium français espèrent profiter de ce partenariat pour s'ouvrir des marchés en Arabie saoudite mais aussi dans le Golfe et en Afrique.

Les sommes en jeu sont relativement symboliques et KHC ne pèse qu'une douzaine de milliards de dollars.

Mais cette double signature confirme le nouvel élan donné aux relations franco-saoudiennes depuis l'avènement du roi Salman, en janvier, et les changements auxquels il a procédé en avril dans l'équipe dirigeante du royaume.

"Les Saoudiens sont le poids lourd de la zone et leur influence dépasse leurs frontières. Nous jouons cette carte à fond", souligne-t-on dans l'entourage de Laurent Fabius, qui a fait de la "diplomatie économique" une de ses priorités.

Le gouvernement français souhaite accroître la part de la France dans les portefeuilles d'investissement saoudiens, très orientés traditionnellement vers les pays anglo-saxons.

Paris espère aussi une nouvelle salve de grands contrats à l'occasion du Forum franco-saoudien des affaires, qui se tiendra les 12 et 13 octobre.

Aux secteurs des transports, des énergies renouvelables, du nucléaire, de la défense et de la santé, s'ajoutent maintenant dans les discussions entre les deux pays ceux de l'environnement (eau, déchets et assainissement) et de l'agriculture.

Parmi d'autres sujets agricoles, les Saoudiens ont décidé de réduire leur production domestique de céréales, économiquement et écologiquement coûteuse.

"Ils ont donc besoin de relations d'Etat à Etat pour sécuriser leur approvisionnement alimentaire", explique-t-on de source diplomatique française. "Il faut aussi trouver des entreprises qui s'engagent sur des prix et des quantités."

(Edité par Yves Clarisse)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...