Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ALSTOM

ALO - FR0010220475 SRD PEA PEA-PME
16.745 € +3.33 % Temps réel Euronext Paris

Alstom : L'etat rentre au capital des chantiers de l'atlantique

jeudi 12 juin 2008 à 20h42
L'etat rentre au capital des chantiers de l'atlantique

par Jean-Baptiste Vey et Sophie Louet

PARIS (Reuters) - L'Etat français va acheter 9% du capital des Chantiers de l'Atlantique de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et pourra acquérir prioritairement les 25% détenus par Alstom, selon un accord signé jeudi avec le groupe sud-coréen STX, apprend-on de source gouvernementale.

L'accord prévoit qu'Aker Yards, l'actionnaire majoritaire des Chantiers détenu à 39% par STX, renoncera à son droit d'achat, si Alstom, ancien propriétaire des Chantiers, décide de céder ses 25% en 2010, et laissera la priorité à l'Etat, a précisé cette source à Reuters.

En ajoutant la participation d'Alstom aux 9% sur lesquels porte l'accord signé jeudi, l'Etat possèderait 34% du capital des Chantiers et détiendrait une minorité de blocage lui permettant d'éviter d'éventuelles délocalisations.

Alstom s'est refusé à tout commentaire.

La valeur des 9% qui seront acquis par l'Etat si le conseil d'administration d'Aker Yards donne son feu vert sera fixée par une expertise avant octobre, a ajouté la source gouvernementale.

Le prix devrait être de quelques dizaines de millions d'euros, selon une première analyse fondée sur la valorisation boursière, a-t-elle précisé.

Le dernier rapport annuel d'Alstom stipule que "l'investissement restant détenu par le groupe sera vendu à Aker Yards d'ici 2010 selon un mécanisme d'options d'achat et de vente croisées pour un montant dépendant des performances financières et plafonné à 125 millions d'euros".

LES SYNDICATS APPLAUDISSENT

Le groupe norvégien Aker Yards a fait part de sa surprise.

"Nous sommes surpris d'apprendre par les médias que le gouvernement français a annoncé son intention de racheter en tout 34% des actions d'Aker Yards France à la suite d'un dialogue avec STX", écrit son président, Svein Sivertsen, dans un communiqué.

"Le conseil d'administration n'avait pas jusqu'ici envisagé de vendre des parties des actifs français du groupe. Il est hautement improbable qu'Aker Yards vende des actifs si les termes de l'offre ne sont pas attrayants pour nos actionnaires", ajoute-t-il.

Nicolas Sarkozy a salué un accord intervenu, selon lui, "pour sécuriser les intérêts stratégiques et industriels de la France".

"Cet accord montre qu'une politique industrielle active est à même de sécuriser la présence et le développement en France des activités stratégiques du tissu industriel national", ajoute la présidence de la République dans un communiqué.

L'entrée de STX dans Aker Yards l'an dernier avait fait craindre des délocalisations vers des zones à bas coût en Asie.

Les syndicats se sont félicités de cette annonce.

"Avec sa minorité de blocage, l'Etat pourra s'opposer à certains choix d'investissements ou de stratégie", a déclaré Marc Ménager, délégué syndical CFDT.

Pour Joël Cadoret, délégué syndical CGT, "on assiste à un renversement de situation. L'Etat montre qu'il a une sensibilité par rapport aux chantiers".

"C'est bien, c'est positif. C'est une surprise, à laquelle on ne s'attendait pas", a-t-il ajouté.

Les collectivités de l'estuaire de la Loire se sont déclarées "satisfaites d'avoir été suivies, mais vigilantes face à l'avenir".

"Dans la défense de l'industrie navale, il était temps pour l'Etat de passer du discours aux actes", estiment dans un communiqué commun les maires socialistes de Nantes et Saint-Nazaire, Jean-Marc Ayrault et Joël Batteux, associés au président (PS) du conseil régional des Pays de la Loire Jacques Auxiette et à celui du conseil général de Loire-Atlantique Patrick Mareschal (PS).

"Ce n'est pas une assurance tous risques à durée indéterminée, surtout en cette période de surévaluation de l'euro qui peut inciter les armateurs européens à commander en Asie", souligne pour sa part Joël Batteux.

Les chantiers de l'Atlantique, qui ont par exemple construit les paquebots France, Normandie et Queen Mary 2 ainsi que des porte-avions, emploient 2.800 personnes, essentiellement à Saint-Nazaire.

Avec la contribution de Tim Hepher et Guillaume Frouin, édité par Jean-Michel Bélot L'ÉTAT ENTRE DANS LES CHANTIERS

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ALSTOM en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+314.00 % vs +15.92 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat