Bourse > Airbus group > Airbus group : Quantas se recentre sur l'asie, grosse commande à airbus
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190AIR - NL0000235190
72.360 € -1.80 % Temps réel Euronext Paris
74.000 €Ouverture : -2.22 %Perf Ouverture : 74.170 €+ Haut : 72.170 €+ Bas :
73.690 €Clôture veille : 1 974 970Volume : +0.26 %Capi échangé : 56 040 M€Capi. :

Airbus group : Quantas se recentre sur l'asie, grosse commande à airbus

tradingsat

par Michael Smith

SYDNEY (Reuters) - La compagnie aérienne australienne Qantas va lancer deux filiales dédiées à l'Asie et a annoncé la commande de plus d'une centaine d'appareils de la famille A320 d'Airbus pour les équiper, dans le cadre d'une vaste restructuration de son réseau international déficitaire.

Qantas a précisé qu'elle avait l'intention d'acquérir entre 106 et 110 Airbus A320, ce qui représente au total 9,4 milliards de dollars (6,5 milliards d'euros) au prix catalogue.

La compagnie compte acheter entre 28 et 32 A320 et le reste sera constitué d'A320neo, version améliorée de l'A320 qui a permis à Airbus de supplanter son rival Boeing sur le marché des monocouloirs autrefois dominé par la famille des 737.

Qantas a dans le même temps annoncé le report, qui pourra aller jusqu'à six ans, de la livraison des six derniers gros porteurs A380 qu'il a commandés, pour ménager sa trésorerie. Qantas dispose actuellement de 10 A380 et en a commandé 20 au total.

Qantas réorganise son réseau international pour le recentrer sur l'Asie, le marché du secteur aérien mondial qui connaît la croissance la plus rapide et où l'australien fait face ces dernières années à la concurrence grandissante des compagnies asiatiques et du Moyen-Orient.

Le programme de restructuration, qui vise à réduire les coûts et à supprimer les liaisons long-courriers non rentables, prévoit aussi la suppression d'un millier de postes en Australie, dont 200 chez les pilotes. Les syndicats australiens ont immédiatement menacé de bloquer le processus et le gouvernement a fait savoir qu'il examinerait le plan à la loupe.

Qantas créera une nouvelle compagnie premium, basée à Singapour ou Kuala Lumpur, qui sera lancée l'an prochain avec une flotte initiale de 11 A320. Elle ne sera pas détenue majoritairement par Qantas.

La deuxième filiale lancée sera une compagnie japonaise à bas coûts, créée en coentreprise avec Japan Airlines et Mitsubishi Corp.

LA DEMANDE EN MOYEN-COURRIERS SOUTENUE

"Actuellement, 82 personnes sur 100 qui quittent l'Australie en avion choisissent de prendre une autre compagnie que Qantas, sans compter Jetstar (filiale à bas coûts)", a déclaré le directeur général de Qantas, Alan Joyce, lors d'une conférence de presse.

"Ne rien faire, ou ne régler la question qu'à moitié, n'aboutirait qu'à la fin de Qantas International sur notre propre marché australien. Ce serait une catastrophe", a-t-il fait valoir.

Il a ajouté que la base de coûts des activités de Qantas à l'international était supérieure de 20% environ à celle de ses principaux concurrents.

L'Asie représentera cette année la moitié des bénéfices des compagnies aériennes internationales, selon les estimations de l'Association internationale du transport aérien (IATA).

Airbus a enregistré plus de 1.200 commandes et engagements d'achat pour l'A320neo depuis le lancement de cette version en décembre 2010.

Qantas annoncera ultérieurement le choix de la motorisation de sa commande à Airbus.

Grâce à la demande asiatique en appareils moyen-courriers, Airbus s'attend à ce que sa production d'avions de ligne reste stable ou progresse légèrement en cas de nouvelle récession.

Le directeur commercial d'Airbus, John Leahy, a déclaré mardi qu'en cas de récession, l'avionneur européen adopterait la même stratégie qu'en 2008-2010 en modifiant son planning de livraisons pour faire face aux modifications de la demande.

"Je ne serais pas surpris d'observer une certaine faiblesse dans l'économie. Je ne suis pas sûr que ce soit un retour à 2008, mais je pense qu'une récession en 'W' est tout à fait une possibilité", a déclaré John Leahy lors d'une téléconférence à Sydney.

"Je pense qu'Airbus conservera une production au moins stable, voire en hausse, durant cette période grâce à la demande venant d'Asie, d'Inde et des compagnies aériennes à bas prix du monde entier."

Jean-Stéphane Brosse, Gregory Schwartz et Mehdi-Nicolas El Moueffak pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI