Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

AIRBUS GROUP

AIR - NL0000235190 SRD PEA PEA-PME
92.550 € -0.75 % Temps réel Euronext Paris

Airbus group : Le président d'airbus prudent sur la remotorisation de l'a320

mercredi 13 octobre 2010 à 12h28
Le président d'airbus prudent sur la remotorisation de l'a320

PARIS (Reuters) - Le projet de remotorisation de l'A320, le moyen-courrier vedette d'Airbus, est justifié d'un point de vue stratégique mais il faut s'assurer que les ressources en ingénieurs sont suffisantes pour qu'il ne menace pas d'autres programmes majeurs, déclare le président exécutif d'Airbus Thomas Enders.

Une nouvelle version remotorisée de l'A320, qui vole depuis 1988, permettrait de prolonger la durée de vie de ce programme en réalisant notamment d'importantes économies de carburant.

"Si nous décidions in fine de ne pas faire l'A320 Neo, pour ne pas mettre en péril les programmes en cours, le ciel ne nous tomberait pas sur la tête", déclare-t-il dans un entretien publié mercredi dans l'hebdomadaire L'Express.

Airbus, filiale du groupe EADS, doit faire face simultanément à la production de son très gros porteur A380, à celle de son futur moyen-porteur A350 XWB et au développement de son avion de transport militaire A400M, autant de programmes qui mobilisent de nombreux ingénieurs.

"Il faut donc évaluer très sérieusement si nous sommes capables, en parallèle, de travailler sur un A320 remotorisé", souligne-t-il. "D'un point de vue stratégique, cela se justifie, mais en tant que patron d'Airbus, je dois m'assurer que nous avons les moyens de le faire."

Concernant le programme A400M, qui a connu des vicissitudes dans le passé, Thomas Enders estime que la signature du nouveau contrat avec les pays clients de l'appareil devrait intervenir d'ici la fin de l'année.

Un accord de principe a été conclu sur le partage des surcoûts de l'A400M avec les sept pays de l'Otan à l'origine de son lancement, dont la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni, mais cet accord doit encore être ratifié.

S'il estime que la crise du transport aérien "semble bel et bien terminée", Thomas Enders estime que les mesures de rigueur décidées en Europe par des pays comme la France, l'Allemagne ou la Grande-Bretagne auront un impact sur les commandes de matériel militaire.

En matière civile, Airbus a récemment revu à la hausse sa prévision de commandes pour 2010, à 400 avions contre 300 auparavant.

Vers 11h30, le titre EADS progressait de 0,74% à 18,445 euros, portant ses gains à 31% depuis le début de l'année.

Jean-Michel Bélot, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2010 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur AIRBUS GROUP en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+327.20 % vs +12.89 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat