Bourse > Airbus group > Airbus group : Le marché sanctionne sévèrement le projet de fusion avec bae systems
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190AIR - NL0000235190
71.370 € -1.37 % Temps réel Euronext Paris
71.740 €Ouverture : -0.52 %Perf Ouverture : 72.550 €+ Haut : 71.060 €+ Bas :
72.360 €Clôture veille : 2 615 670Volume : +0.34 %Capi échangé : 55 274 M€Capi. :

Airbus group : Le marché sanctionne sévèrement le projet de fusion avec bae systems

Le marché sanctionne sévèrement le projet de fusion avec bae systemsLe marché sanctionne sévèrement le projet de fusion avec bae systems

(Tradingsat.com) - La perspective d'une fusion entre EADS et BAE Systems effraie les marchés, l'action du géant français de l'aéronautique et de la défense plongeant actuellement de 8,3% à la Bourse de Paris, vers les 25,7 euros.

Le titre EADS avait accéléré sa baisse hier soir suite à la publication d'un article de Bloomberg évoquant des discussions en vue d'une combinaison entre les deux groupes, que ces derniers ont confirmée dans la foulée.

Partenaires de longue date dans de nombreux projets d'envergure, notamment au travers des coentreprises Eurofighter et MBDA, EADS et son concurrent britannique discutent aujourd'hui d'une éventuelle union qui donnerait naissance à un leader mondial de l'aérospatial, de la défense et de la sécurité. Selon eux, un tel rapprochement "offrirait un avantage en matière d'innovation, une stabilité financière à long terme ainsi qu'une présence accrue sur le marché".

L'issue de ces discussions reste cependant incertaine à ce stade, ont prévenu les deux sociétés. Par ailleurs, l'opération financière requiert l'accord des conseils d'administration d'EADS et de BAE Systems, de leurs actionnaires et des autorités réglementaires compétentes.

L'accueil est également mitigé du côté des analystes, nombreux à dégrader leur recommandation sur le titre EADS. Passé de "Achat" à "Neutre" sur le titre, Citigroup craint quelques difficultés dans la réalisation des synergies pour la future entité, ainsi que dans la finalisation de l'opération.

Deutsche Bank a pour sa part ramené son opinion de "Achat" à "Conserver", estimant que les incertitudes actuelles et les négociations autour de cette opération continueront à peser à court terme sur EADS.

Bien que toujours négative sur la valeur, la banque Espirito Santo pense au contraire qu'une telle initiative est stratégique pour EADS qui souhaite concrétiser son ambition d'équilibrer ses activités entre le militaire et le civil.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI