Bourse > Airbus group > Airbus group : Face à l'amf, louis gallois défend ses troupes au sein d'eads
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190 AIR - NL0000235190   SRD PEA PEA-PME
85.250 € -0.11 % Temps réel Euronext Paris
85.290 €Ouverture : -0.05 %Perf Ouverture : 85.930 €+ Haut : 84.520 €+ Bas :
85.340 €Clôture veille : 5 084 320Volume : +0.66 %Capi échangé : 66 031 M€Capi. :

Airbus group : Face à l'amf, louis gallois défend ses troupes au sein d'eads

tradingsat

PARIS (Reuters) - Louis Gallois, président exécutif d'EADS, estime que son groupe a de "très solides arguments" à faire valoir à l'Autorité des marchés financiers dans le cadre de son enquête sur de potentiels délits d'initiés.

"Nous avons maintenant accès au dossier et allons pouvoir élaborer notre défense avec nos avocats. Nous avons de très solides arguments à faire valoir", souligne le dirigeant dans une interview à paraître ce jeudi dans Les Echos.

L'AMF a confirmé le 1er avril dernier nourrir des soupçons de délit d'initiés et d'informations trompeuses au sein du géant européen d'aéronautique et de défense. Ces deux griefs ont été consignés dans un rapport d'enquête transmis au Parquet de Paris.

Le site d'information mediapart.fr a mis en ligne mardi le chapitre introductif du rapport. En octobre 2007, Le Figaro avait publié des extraits du rapport préliminaire, ce qui avait fait l'objet d'une plainte d'EADS.

"Dans cette affaire, l'élément perturbateur, ce sont les fuites à répétition, elles sont inacceptables", souligne Louis Gallois dans Les Echos.

"Nous étendons notre plainte à la nouvelle fuite qui concerne cette fois le rapport final. J'espère que cela sera la dernière fois", ajoute-t-il.

Sur le fond, le président exécutif affirme avoir une totale confiance dans les membres de la direction du groupe.

"Je m'insurge contre l'idée que la moitié des membres des comités exécutifs d'Airbus et d'EADS seraient des truqueurs et des profiteurs, indique-t-il, je travaille tous les jours avec eux et je les connais bien. Je souhaite qu'ils puissent continuer à diriger l'entreprise que nous avons commencé à redresser ensemble."

Interrogé sur la façon dont EADS communiquait aux marchés financiers, Louis Gallois a répondu:

"Je m'expliquerai sur ces propos, le moment venu, avec l'AMF et le juge. Mais il s'agit, à mes yeux, d'une discussion normale et saine au sein d'une entreprise. Je considère que l'information financière d'EADS a toujours répondu aux critères de transparence."

Avant cela, Tom Enders, le président d'Airbus, avait lui-même condamné la fuite du rapport de l'AMF et avait assuré que tous ceux qui sont mis en cause seraient innocentés.

"En tant que président d'Airbus et membre de l'équipe dirigeante d'EADS, je tiens à dire que je suis convaincu que nous réfuterons toutes les allégations", a-t-il dit mercredi.

EADS avait perdu un quart de sa valeur le 14 juin 2006 au lendemain de la notification de nouveaux retards des livraisons du très gros porteur A380 en raison de problèmes de production.

L'AMF espère boucler sa procédure sur EADS au premier semestre 2009.

Matthias Blamont

Copyright (C) 2007-2008 Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...