Bourse > Airbus group > Airbus group : Eads relève ses objectifs 2011 mais provisionne pour l'a350
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190 AIR - NL0000235190   SRD PEA PEA-PME
85.330 € -0.80 % Temps réel Euronext Paris
85.860 €Ouverture : -0.62 %Perf Ouverture : 86.390 €+ Haut : 85.270 €+ Bas :
86.020 €Clôture veille : 1 315 360Volume : +0.17 %Capi échangé : 66 085 M€Capi. :

Airbus group : Eads relève ses objectifs 2011 mais provisionne pour l'a350

Eads relève ses objectifs 2011 mais provisionne pour l'a350Eads relève ses objectifs 2011 mais provisionne pour l'a350

par Cyril Altmeyer et Tim Hepher

PARIS (Reuters) - EADS a relevé jeudi ses objectifs pour 2011 après des résultats trimestriels largement supérieurs aux attentes et malgré une provision de 200 millions d'euros pour le programme du long courrier Airbus A350, dont la mise en service est repoussée au premier semestre 2014.

Le groupe européen d'aérospatiale et de défense a relevé sa prévision d'Ebit avant exceptionnels annuel de 1,3 milliard à environ 1,45 milliard - dont il a déjà engrangé 1,1 milliard sur neuf mois - et confirme prévoir de l'améliorer nettement en 2012 grâce à une hausse des volumes et à une amélioration des prix et de la performance de l'A380, son très gros porteur.

Les analystes s'attendaient à une provision sur l'A350, dont la mise en service de la version centrale (l'A350-900) était prévue pour fin 2013, ce qui avait pesé récemment sur le cours de Bourse du groupe.

Les deux autres versions du nouveau modèle, la plus petite et la plus grande, avaient déjà été repoussées en juin.

Le groupe prévoit également de dépasser largement sur l'ensemble de cette année son objectif d'un milliard d'euros de flux de trésorerie disponible avant investissement en acquisitions.

La trésorerie nette après acquisitions s'est encore améliorée au troisième trimestre, atteignant 11,4 milliards au 30 septembre contre 11,0 milliards fin juin.

Les prises de commandes ont augmenté de 63% sur les neuf premiers mois de cette année et le carnet de commandes atteignait un niveau record de 503 milliards d'euros fin septembre.

Le chiffre d'affaires annuel du groupe devrait progresser d'un peu plus de 4% par rapport aux 45,8, milliards d'euros enregistrés en 2010.

BÉNÉFICE D'EXPLOITATION INATTENDU CHEZ AIRBUS

Au troisième trimestre, EADS a dégagé un bénéfice d'exploitation (Edit) de 322 millions d'euros, un bénéfice net de 312 millions et un chiffre d'affaires de 10,751 milliards.

Les neuf analystes interrogés par Inquiry Financial Europe attendaient en moyenne un Ebit de 51 millions, une perte nette de 34,6 millions et un chiffre d'affaires de 10,370 milliards.

Airbus a dégagé sur la période juillet-septembre un bénéfice d'exploitation de 93 millions - contre une perte de 133 millions attendue - et un chiffre d'affaires de 7,099 milliards (6,971 milliards anticipés).

EADS a également relevé de 1.000 à 1.500 son objectif de commandes brutes pour 2011, après en avoir déjà engrangé 1.372 sur les dix premiers mois de l'année. Le groupe bénéficie notamment du succès du monocouloir A320, qui a généré à lui seul plus d'un millier de commandes depuis le 1er janvier.

L'avionneur, qui a livré 418 appareils sur janvier-octobre, a confirmé son objectif de 520 à 530 livraisons d'avions commerciaux cette année.

Son principal concurrent, l'américain Boeing a relevé fin octobre son objectif de résultat pour 2011 après une hausse plus marquée que prévu de son bénéfice au troisième trimestre grâce à de solides ventes dans l'aviation civile comme militaire.

EADS dit bénéficier de la poursuite de la dynamique du marché de l'aviation civile malgré les turbulences macroéconomiques, tandis que les marchés de la défense occidentaux restent sous pression.

"S'appuyant sur les contrats existants, le groupe EADS est disposé à entamer des discussions avec les gouvernements sur les prochains programmes de défense", déclare le président exécutif Louis Gallois dans le communiqué.

L'Allemagne prévoit une forte réduction du budget affecté aux commandes militaires dans le cadre de la réforme des forces armées, concernant notamment l'Eurofighter, un chasseur construit par un consortium dont EADS fait partie, et les hélicoptères Tigre et NH-90 d'Eurocopter.

En France, le ministère de la Défense négocie avec Dassault Aviation pour la fourniture d'un nouveau système de drones à l'armée française à partir de 2014, provoquant l'ire d'EADS, qui propose le Talarion et met régulièrement en garde contre la multiplication des drones en Europe.

Cyril Altmeyer, édité par Marc Angrand

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...