Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

AIRBUS GROUP

AIR - NL0000235190 SRD PEA PEA-PME
92.550 € -0.75 % Temps réel Euronext Paris

Airbus group : Eads doit partager l'aide débloquée pour l'a400m, juge berlin

lundi 7 juin 2010 à 18h11
Eads doit partager l'aide débloquée pour l'a400m, juge berlin

par Sabine Siebold et Tim Hepher

BERLIN (Reuters) - EADS risque de se retrouver une nouvelle fois sous pression dans le cadre du programme A400M alors que le responsable allemand du budget de la défense estime que le groupe a l'"obligation morale" d'en faire bénéficier ses fournisseurs.

Les propos du secrétaire d'Etat Rüdiger Wolf, recueillis au cours d'une interview accordée à Reuters, reflètent les tensions qui ont failli faire échouer le plan d'aide public de 3,5 milliards d'euros dévoilé en mars pour assurer le financement de l'avion de transport militaire en retard de près de quatre ans.

L'A400M sera présenté pour la première fois au public cette semaine au salon aéronautique de Berlin.

Rüdiger Wolf, qui a présidé les négociations sur le programme A400M, mis à mal par les surcoûts et des retards jugés inacceptables par certains pays clients, a vivement incité EADS a protéger les petites entreprises qui ont souffert de ces retards.

"Il était très important pour l'Allemagne de souligner l'importance des fournisseurs - pas seulement les fournisseurs de moteurs mais également les petites industries en Allemagne et en Europe - ainsi que des sous-traitants qui ont bien souvent des contrats plus difficiles que nous avec EADS", a-t-il expliqué.

"Ils sont donc dépendants du bon vouloir d'EADS. Ce n'est pas une obligation juridique mais une obligation morale", a-t-il ajouté.

EADS n'a pas souhaité commenter ces déclarations.

RECLAMATIONS

Les pays clients sont convenus depuis mars d'apporter deux milliards d'euros ainsi qu'une enveloppe complémentaire de 1,5 milliard d'euros au programme européen mais des désaccords entre les pays ont retardé la mise en place effective de cette aide.

EADS et un consortium de fournisseurs de moteurs, incluant l'allemand MTU Aero Engines, le français Safran, ou encore Roll-Royce, se sont tenus mutuellement responsables des difficultés rencontrées et se réclament des indemnités atteignant jusqu'à 500 millions d'euros.

Certains fournisseurs comme Thales se sont plaints par ailleurs qu'EADS n'ait pas partagé les avances pour le programme dont le développement avait été estimé à 20 milliards d'euros.

Selon Rüdiger Wolf, EADS devra commencer à rembourser l'enveloppe de 1,5 milliards d'euros accordée en échange d'une participation aux futures ventes à l'exportation dès que le groupe aura vendu davantage d'appareils A400M à l'étranger.

"Le remboursement intervient dès l'exportation du premier avion", a-t-il dit.

Catherine Monin pour le service français, édité par Matthias Blamont

Copyright © 2010 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur AIRBUS GROUP en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+327.20 % vs +12.89 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat