Bourse > Airbus group > Airbus group : Airbus rejette la menace américaine de sanctions
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190AIR - NL0000235190
73.850 € -0.15 % Temps réel Euronext Paris
73.950 €Ouverture : -0.14 %Perf Ouverture : 74.100 €+ Haut : 73.310 €+ Bas :
73.960 €Clôture veille : 710 173Volume : +0.09 %Capi échangé : 57 080 M€Capi. :

Airbus group : Airbus rejette la menace américaine de sanctions

Airbus rejette la menace américaine de sanctionsAirbus rejette la menace américaine de sanctions

PARIS/WASHINGTON (Reuters) - Airbus a rejeté vendredi la menace américaine de sanctions dans le conflit transatlantique sur les subventions aéronautiques et estimé s'être conformé aux recommandations de l'OMC.

Les Etats-Unis ont rejeté vendredi le plan de l'Union européenne pour supprimer les subventions à Airbus et annoncé leur intention de demander l'autorisation à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) d'imposer des sanctions.

"Un appel à des sanctions constitue simplement une nouvelle revendication qui ne repose sur rien", a déclaré le directeur des affaires publiques de l'avionneur européen Rainer Ohler, dans une déclaration transmise par courriel.

"Nous pensons que l'heure est venue pour l'OMC de passer en revue et d'évaluer le plan d'application présenté par l'UE", a-t-il ajouté. "Airbus est convaincu d'avoir entièrement répondu aux exigences de l'OMC de manière exhaustive."

Le délégué américain à l'OMC Ron Kirk a annoncé vendredi que les Etats-Unis rejetaient les termes des solutions proposées par Airbus et qu'ils demanderaient à l'organisation l'autorisation d'imposer de 7 à 10 milliards de dollars (de 5,2 à 7,5 milliards d'euros) de sanctions commerciales annuelles.

"L'OMC a très clairement établi que chacune des aides au lancement d'Airbus, pour chacun des appareils produits par le groupe, étaient des aides incompatibles avec les règles de l'OMC qui ont eu des effets négatifs sur l'industrie et l'emploi américains", a-t-il déclaré dans un communiqué.

"Notre action souligne ce que nous avons toujours dit, que le minimum que les Etats-Unis puissent accepter c'est la fin de tout financement subventionné."

Ron Kirk a ajouté que les Etats-Unis restaient disposés à entrer en négociations avec l'Union européenne avec "l'objectif de mettre fin aux financements subventionnés aussi rapidement que possible".

Le contentieux entre les Etats-Unis et l'Europe sur les aides à Airbus et Boeing remonte à 2004. Une décision définitive à l'OMC est attendue l'an prochain.

Nicolas Delame pour le service français, édité par Gilles Guillaume

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...