Bourse > Air france -klm > Air france -klm : Les pilotes d'Air France acceptent de négocier avec la direction
AIR FRANCE -KLMAIR FRANCE -KLM AF - FR0000031122AF - FR0000031122
12.160 € +1.21 % Temps réel Euronext Paris
12.130 €Ouverture : +0.25 %Perf Ouverture : 12.240 €+ Haut : 12.060 €+ Bas :
12.015 €Clôture veille : 369 849Volume : +0.12 %Capi échangé : 3 651 M€Capi. :

Air france -klm : Les pilotes d'Air France acceptent de négocier avec la direction

Les pilotes de ligne acceptent de négocier avec Air FranceLes pilotes de ligne acceptent de négocier avec Air France

PARIS (Reuters) - Le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL), engagé dans un bras de fer avec Air France, a annoncé jeudi qu'il acceptait de négocier le plan de restructuration "Perform 2020" avec la direction de la compagnie aérienne en difficulté.

Le puissant syndicat, à l'origine de la grève de 15 jours qui a coûté quelque 400 millions d'euros à Air France il y a un an, n'a toujours pas conclu avec la direction ses négociations sur le plan précédent, "Transform 2015".

"Le conseil a approuvé à l'unanimité la participation du SNPL aux négociations avec la direction d'Air France sur 'Perform 2020' à partir de la réunion du 18 septembre", a dit un porte-parole.

Une réunion est prévue vendredi mais le SNPL veut laisser passer l'audience du tribunal de grande instance de Bobigny, prévue le 17 septembre à 16h00, sur la plainte d'Air France contre le syndicat concernant les négociations du plan "Transform 2015", a ajouté le porte-parole.

La compagnie aérienne, qui a fixé un calendrier serré de négociations avec les syndicats, a peu apprécié la position affichée jeudi par le SNPL. "Air France déplore ce nouveau délai demandé par le SNPL alors qu'il y a urgence à agir collectivement pour assurer le retour de la rentabilité et de la croissance", a dit une porte-parole.

Air France-KLM, qui n'a distribué aucun dividende depuis 2008, a vu ses recettes unitaires se dégrader encore au deuxième trimestre, conduisant le groupe à annoncer fin juillet de nouvelles économies et une hausse de ses capacités plus modérée que prévu sur l'année.

Le groupe franco-néerlandais a trouvé un terrain d'entente cet été avec le personnel de KLM sur un accord dans le cadre duquel les pilotes devraient travailler plus longtemps et voir leur départ à la retraite repoussé de deux ans.

NÉGOCIATIONS ACCÉLÉRÉES

Chez Air France, les navigants (pilotes, hôtesses et stewards) travaillent en moyenne 15% à 20% de moins à salaire équivalent que ceux de KLM, Lufthansa, British Airways et Iberia (ces deux dernières compagnies appartenant au groupe IAG), selon une source proche de la compagnie.

Air France, qui a tenu vendredi dernier un comité central d'entreprise (CCE) sur le plan "Perform 2020", souhaite que ses navigants acceptent de voler plus longtemps pour ne pas être contrainte de réduire de 10% son réseau long-courrier d'ici 2017, a-t-on également déclaré de source proche de la compagnie.

La compagnie prévoit un nouveau CCE le 24 septembre, suivi le 1er octobre d'un conseil d'administration d'Air France-KLM, le 2 octobre d'un conseil d'administration d'Air France et le 5 octobre d'un CCE extraordinaire.

Les pilotes d'Air France ont boudé les propositions de la direction en vue de solder la plan de restructuration "Transform 2015", selon les résultats publiés en août d'un référendum organisé par le SNPL et dont la direction d'Air France a contesté le bien-fondé.

Cette consultation a cependant montré que les trois quarts des pilotes étaient prêts à reprendre les négociations avec la direction d'Air France.

La compagnie avait entre-temps retiré ses propositions, début août, avant d'annoncer la poursuite de sa procédure judiciaire contre le SNPL.

Lufthansa, elle-même engagée dans un conflit avec le syndicat des pilotes Vereinigung Cockpit, s'est dit prête jeudi à ouvrir des discussions la semaine prochaine sur les modalités des départs à la retraite, au lendemain de l'arrêt du mouvement de grève des pilotes sur décision d'un tribunal allemand.

L'action Air France-KLM a cédé 19,5% depuis le début de l'année, contre 14,9% pour Lufthansa.

(Cyril Altmeyer, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI