Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Retour au calme

Morning Briefing : Retour au calme

A l'image de Tokyo, tendance plus calme et positiveA l'image de Tokyo, tendance plus calme et positive

(Tradingsat.com) - Après une forte reprise sur les marches actions vendredi et hier, le marché retrouve un peu de calme, mais la tendance reste assez positive, dans le sillage de l’action des banques centrales.

Tendance

Le CAC40 est attendu à +0,5% pour 4.135 points. Hier très beau rebond +3% après les déclarations de la banque centrale chinoise sur sa volonté de laisser flotter plus librement sa monnaie face au dollar, quitte à ce qu’il s’apprécie, et grâce aux déclarations de Mario Draghi à la BCE, décidé à en faire plus en matière de politique monétaire au besoin, avec une réévaluation des perspectives de la BCE le mois prochain (L’euro d’ailleurs a perdu du terrain et tombe à 1,11).

Mais les volumes de transaction n’étaient pas très épais, 3,5 milliards d'euros, fermeture de Wall Street oblige. La reprise des transactions aujourd’hui devra confirmer ou infirmer la tendance positive actuelle. Ce matin l'Asie reste en hausse, mais sur un rythme modéré, après la hausse de 7,16% hier, le Nikkei a clôturé sur une progression de 0,2%.

Catalyseurs

Les déclarations du côté des grandes banques centrales sont intervenues dans un contexte propice, où les marchés avaient besoin de rebondir, on a racheté des positions à découvert laissées grandes ouvertes la semaine dernière.

A noter que pétrole poursuit sa remontée aussi, cette fois le WTI américain et le Brent sont à nouveau au-dessus des 30 dollars, avec une rencontre aujourd'hui entre ministres du pétrole russe, vénézuélien et saoudien à Doha au Qatar aujourd'hui, pour poursuivre les discussions autour d'une initiative globale OPEP et non-OPEP pour réduire la production et stabiliser les prix.

Baisse marquée de l’or

L'or en cours de semaine dernière on était monté jusqu'à 1260 dollars... et hier on est redescendu sous les 1200. On n’aura sans doute jamais connu des mouvements aussi spectaculaires en variation quotidienne autour de l'once d'or fin. Du coup malgré la correction de ces dernières heures on reste quand même sur un gain de 14% depuis le 1er janvier, tant il y a une vraie hésitation en ce moment pour se positionner, comme si on avait un vrai débat entre ceux qui croient à une vraie crise à venir, et les plus optimistes.

Certains constatent une vraie demande et se réalignent, notamment Schroders, qui accélère ses investissements dans les produits financiers indexés sur l'or et les actions des groupes miniers Mais Goldman Sachs par exemple conseille de revendre immédiatement le rebond de ces dernières semaines. HSBC estime ne pas devoir bouger, le groupe avait encore entre 2010 et 2012 12% de ses allocations d'actifs en or. Là on est à 1% et a priori fort peu de chances que ça bouge.

Donc pour l'instant si l'or est vraiment une illustration des peurs de crise financière ou économique à venir, pour l'instant les marchés restent relativement optimistes. Les achats du moment étant sans doute dus à des mouvements de court terme du côté des hedge funds ou de certaines banques centrales notamment asiatiques, avec les orientations de politique monétaires du moment.

Valeurs

EDF

Le résultat net 2015 du groupe recul très fortement sur un an, -68% à 1,18 milliard d’euros, dû en grande partie à des dépréciations d’actifs. Le groupe va mettre la priorité sur la conservation de sa trésorerie, et même s’il ne fait aucun commentaire sur une augmentation de capital, il va verser son dividende à l’état entièrement en actions nouvelles. Le reste des actionnaires ayant le choix entre cash ou nouvelles actions, mais le coupon est en baisse d’1,25 à 1.10 euro.

Concernant les dossiers chauds d'EDF, Inkley Point notamment, les 2 réacteurs nucléaires EPR britanniques, EDF se veut serein et parle d'une décision prochaine, quelques points restant à régler avec les partenaires du projet, notamment la partie chinoise. Pour Areva NP, l'impact de l'intégration sera positif de manière marginale sur la trésorerie disponible, et l’ouverture capital RTE pourrait se dérouler rapidement.

Orange

L’EBITDA est stabilisé à +0.1% à 12,4 milliards d’euros, une première hausse depuis 2009. Le chiffre d’affaires lui aussi est quasi-stable à 40 milliards d’euros, ce qui est supérieur aux attentes du marché. Le dividende sera de 60 centimes d’euros. Enfin à noter que le PDG Stéphane Richard se dit déterminé à conclure dans quelques semaines les discussions avec Bouygues Télécom, qui se poursuivent.

Michelin

Le groupe a présenté ce matin un résultat opérationnel 2015 de 2,5 milliard d’euros. Le dividende est de 2,8 euros pour l’exercice. Michelin prévoit pour 2016 une croissance au moins égale à celle de son marché, et une nouvelle hausse de ses bénéfices hors exceptionels. Airbus Le groupe révise à la hausse son niveau de commandes 2015 à 1.190, le carnet total s’élève à 6.831 appareils, à un peu plus de 1.000 milliards de dollars au total.

Air Liquide

Le résultat net 2015 du groupe est en hausse de 5,5% à 1,7 milliard d’euros. Le dividende est en hausse de 2% à 2,6 euros. Air Liquide se dit confiant dans sa capacité à de nouveau enregistrer une croissance de ses bénéfices cette année.

Automobile

Les immatriculations de voitures neuves en Europe sont en hausse de 6,3% sur le mois de janvier.

Distribution

Nomura relève son opinion à achat sur Casino, et à neutre sur Carrefour.

Atos

La banque Bernberg reprend son suivi du titre avec une opinion à conserver, objectif 60 euros.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI