Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : Le plus vieil indice sur les matières premières atteint un record historique

samedi 16 octobre 2021 à 12h00
Des peaux de vache

(BFM Bourse) - Créé au début des années 1980, le "CRB-BLS US spot raw industrials index" -qui mesure les mouvements de prix au comptant de 22 "vieilles" matières premières (toile de jute, déchets de cuivre, coton, peaux, suif, étain, etc.)- a grimpé cette semaine à un nouveau pic historique.

Il a un nom barbare et les matières premières qui le composent peuvent paraître quelque peu démodées mais il y a tout de même des enseignements à tirer du fait que le plus vieil indice boursier sur les matières premières a bondi à un nouveau sommet historique ce jeudi. Le "US US spot raw industrials index" (ou "indice brut industriel au comptant américain) a été créé sous sa forme actuelle en 1981 par le Bureau de recherche sur les produits de base (ou CRB en anglais) mais ses origines remontent à janvier 1934, lorsque le département du Trésor américain a demandé au Bureau of Labor Statistics (BLS) de concevoir un indice des prix dédié à ces produits. Les premières données ont été rendues publiques en 1940.

S'il a connu d'importantes itérations depuis, notamment de larges révisions de sa méthode de calculs en 1952 puis en 1962, cet indice conserve un charme un peu désuet. Consulter la liste de ses composants relève de fait d'un voyage temporel qui nous renvoie au cœur du siècle précédent.

Les 22 matières premières qui le composent sont divisées en deux grandes subdivisions: les produits industriels bruts et les denrées alimentaires. La première catégorie comprend la toile de jute, les déchets de cuivre, le coton, les peaux, les déchets de plomb, les tissus imprimés, la colophane, le caoutchouc, les déchets d'acier, le suif, l'étain, les bouts de laine et le zinc. La seconde inclut le beurre, les fèves de cacao, le maïs, l'huile de coton, les porcs, le saindoux, les bœufs, le sucre et le blé. Les spécifications des composants nous ramène d'ailleurs à l'âge d'or des marchés à la criée, jugez plutôt - "Peaux : "Vache, indigène légère, emballage 30/53 livres, en chair, emballage à tanneur, négociant ou exportateur par livre" ou encore "colophane: gomme, qualité verre à vitre, expédition par wagons, par 100 livres".

"Les produits de base utilisés sont, dans la plupart des cas, soit des matières premières, soit des produits proches du stade de la production initiale qui, en raison des échanges quotidiens dans un volume assez important de qualités standardisée, sont particulièrement sensibles aux facteurs affectant les forces et les conditions économiques actuelles et future" peut-on lire sur le site de Moody's Analytics, filiale de Moody's dédiée aux activités de non-notation. Cet indice permet donc de mesurer les mouvements de prix de 22 produits de base sensibles dont les marchés sont présumés être parmi les premiers à être influencés par des changements dans les conditions économiques. Il est aussi intéressant de noter que comme la plupart des composants de l'indice ne sont pas négociés sur des marchés à terme, il n'est pas affecté par la spéculation et reflète donc le "vrai" prix des matières premières.

S'il prête à sourire, cet indice sert donc d'indicateur précoce des changements imminents dans l'activité économique, et le fait qu'il a dépassé cette semaine son précédent sommet de 2012 pourrait alimenter les craintes inflationnistes. D'autant que cet indice exclut les matières premières énergétiques - même si le suif (produit résiduel obtenu par la fonte de la graisse d'espèces animales comme le mouton et le bœuf) est maintenant également utilisé pour fabriquer du biocarburant,

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.90 % vs +36.31 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat